109224: Il n'est pas institué de s'orienter vers la tombe du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) quand on invoque Allah


J'ai vu dans la mosquée prophétique que les gens font face à la tombe du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) quand ils invoquent (Allah) les mains levées...Cela est-il conforme à la Sunna?

Date de Publication: 2016-07-12

Louanges à Allah

Le comportement de certains visiteurs et d'autres qui tiennent à faire des invocations devant la tombe du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) les mains levées, est contraire à la pratique des ancêtres pieux, notamment les compagnons du Messager d'Allah et leurs fidèles successeurs.

Bien au contraire, cela relève des innovations inventées. Or , le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit:« Tenez fortement à ma sunna et à celle des califes bien guidés venus après moi. Accrochez-vous y! Mordez la avec vous dents molaires. Méfiez vous des pratiques innovées. Car toute invention (en religion ) est une innovation et toute innovation est une aberration.» Cité par Abou Dawoud et par an-Nassai grâce à une belle chaîne.

Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) dit: «Celui qui introduit dans notre ordre un élément étranger le verra rejeter.»

Quand Ali ibn al-Houssayn, Zayn al-Abidine (P.A.a) vit un homme invoquer devant la tombe du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) il le lui interdit et lui dit: «Ne veux-tu pas que je raconte un hadith que j'ai entendu de mon père qui l'a rapporté de mon grand père qui le tenait du Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui):«Ne faites pas de ma tombe une place de fête ni de vos maisons des tombes. Priez pour moi car vos prières me parviennent où que vous puissiez vous trouver.» Cité par al-Hafedh Muhamamd ibn Abdoul Wahid al-Maqdissi dans son ouvrage intitulé: al-ahadith al-moukhtarah

Il en est de même de ce que font certains visiteurs au moment de saluer le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) en mettant leurs mains droites sur leurs mains gauches les deux sur la poitrine comme on le fait pendant la prière. Cette manière de saluer n'est pas permise ni devant lui (le Prophète) ni devant les rois, les chefs et d'autres car elle implique  en termes d'humilité, de révérence et de dévotion ce que seul Allah mérite. Al-Hafedh ibn Hadjar (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) l'a raconté dans al-Fateh d'après les ulémas. L'affaire est parfaitement claire pour tout homme qui réfléchit sur la situation et a en vue la conformité à la conduite des ancêtres pieux.

Quant à celui obnubilé par le fanatisme, la passion , la soumission aveugle et la mauvaise opinion à l'égard des prédicateurs qui prêchent l'enseignement des ancêtres pieux, le sort de celui-là est confié à Allah.

Nous demandons à Allah pour lui comme pour nous-mêmes de nous guider et assister à faire passer la vérité devant tout ce qui lui est contraire. Le Transcendant reste certes le Meilleur à solliciter.»

Son éminence cheikh Abdoul Aziz ibn Baz (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde).

Madjmou fatawa Ibn Baz (16/108-110)
Create Comments