266635: Voici une personne qui croit que les alliés (d’Allah) nous protègent et puise ses arguments dans le Coran


J’ai un ami qui croit que le Messager d’Allah(Bénédiction et salut soient sur lui) et les pieux qu’il qualifie  de saints,  comme Abdoul Qadir al-Djilani, sont de vrais protecteurs qui nous assistent ici-bas à côté d’Allah le Transcendant et Très-haut. Pour appuyer son crédo, Il tire un argument de la parole du Très-haut: «Vous n’avez d’autres alliés qu’Allah, Son messager, et les croyants qui accomplissent la prière, s’acquittent de la zakāt, et s’inclinent (devant Allah). » (Coran,5:55). Je voudrais qu’on m’explique clairement le véritable sens de ce verset.

Date de Publication: 2017-11-30

Louanges à Allah

Premièrement, la parole du Très-haut: "Vous n’avez d’autres alliés qu’Allah, Son messager, et les croyants qui accomplissent la prière, s’acquittent de la zakāt, et s’inclinent (devant Allah). » Le terme wali (allié) signifie celui qui vous aime, l’ami, le soutien. C’est ce qui dégage de la langue et c’est aussi ce que favorise le contexte. S’agissant de la langue, on lit dans al-qamous al-mouhit,p.1344: wali signifie proche, ce qui est à proximité. Al-Wali est un nom dérivé de wali. Il signifie celui qui vous aime, l’ami, le soutien. »

Quant au contexte, les versets précédents interdisent toute alliance avec les Juifs et les Chrétiens puisqu’Allah le Très-haut dit:  « Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. 

Tu verras, d’ailleurs, que ceux qui ont la maladie au cœur se précipitent vers eux et disent: «Nous craignons qu’un revers de fortune ne nous frappe.» Mais peut-être qu’Allah fera venir la victoire ou un ordre émanant de Lui. Alors ceux-là regretteront leurs pensées secrètes. Et les croyants diront: «Est-ce là ceux qui juraient par Allah de toute leur force qu’ils étaient avec vous? Mais leurs actions sont devenues vaines et ils sont devenus perdants.» 

Pour Ibn Atiyyah, la parole: « Seul Allah est votre allié… » est adressée à ceux auxquels on avait dit: « Ne prenez pas les Juifs et les Chrétiens pour alliés. » Extrait de al-Mouharrir al-wadjz (2/208).

Il est interdit de les prendre pour alliés, autrement dit de solliciter leur aide et de briguer leur forte amitié. C’est dans le même sens que’Allah Très-haut dit: « Tu n’en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leurs pères, leurs fils, leurs frères ou les gens de leur tribu. Il a prescrit la foi dans leurs cœurs et Il les a aidés de Son secours. Il les fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, où ils demeureront éternellement. Allah les agrée et ils L’agréent. Ceux-là sont le parti d’Allah. Le parti d’Allah est celui de ceux qui réussissent. »  (Coran, 58:22) Le sens ne serait valable si on retenait l’interdiction de solliciter leur assistance pour réaliser un intérêt ou repousser un préjudice  car c’est inconcevable. En réalité, le contexte du verset indique que l’alliance en question renvoie à la forte amitié et au soutien mutuel. Voilà ce que précisent les plus illustres parmi les exégètes.

At-Tabari (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: « en disant : seul Allah, Son Messager et ceux qui ont cru sont vos alliés… », le Très-haut entend dire: vous , croyants, vous n’avez pas un autre soutien qu’Allah, Son Messager et les croyants  ci-dessus qualifiés par le Très-haut. Quant aux Juifs et aux Chrétiens à propos desquels Allah vous a donné l’ordre de désavouer leur alliance,Il vous a interdit de les prendre pour alliés; ils ne peuvent pas être vos alliés et soutiens. Ils se soutiennent les uns les autres. N’en prenez ni allié ni soutien. » Extrait du Tafsir de Tabari (8/529).

Deuxièmement, le fait de restreindre l’alliance (avec Allah) à des personnes déterminées connues pour leur piété comme Cheikh Abdoul Qadir al-Djilani est une limitation qui ne repose sur aucun argument. C’est une manière de parler d’Allah sans connaissance. En effet, le verset précise que le croyant digne de l’alliance (divine) est toute personne qui croit (en Allah) et observe la prière avec assiduité et s’acquitte de la zakat conformément à la parole d’Allah Très-haut: «Vous n’avez d’autres alliés qu’Allah, Son messager, et les croyants qui accomplissent la prière, s’acquittent de la zakat, et s’inclinent (devant Allah). » (Coran,5:55)

Al-Qourtubi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: « qui » s’applique à tous les croyants. Abou Djaafar Muhammad ibn Ali ibn al-Houssayn ibn Ali ibn Abi Talib (P.A.a) fut interrogé sur le sens de : « Vous n’avez d’autres alliés qu’Allah, Son messager, et les croyants » pour savoir s’il  concernait Ali ibn Abi Talib (particulièrement)?- "Ali en fait partie. » répondit-il. Il entendait par la soutenir que le verset s’applique à tous les croyants. Pour an-Nahhas, c’est clair car « qui » renvoient au pluriel. » Extrait de Tafsir al-Qourtoubi (8/54). 

L’explication privilégiée par la personne en question est une explication entachée de polythéisme. Elle est annulée par ce qu’on retient du livre et de la Sunna et du consensus de tous les musulmans en matière de dogme islamique selon lequel le dommage et l’avantage proviennent exclusivement d’Allah Très-haut. Dès lors, on ne sollicite l’acquisition d’un avantage ou la protection contre un préjudice  que d’Allah seul. C’est dans ce sens qu’Allah Très-haut s’adresse à Son Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) en ces termes: « Dis: «Je ne détiens pour moi-même ni profit ni dommage, sauf ce qu’Allah veut. Et si je connaissais l’Inconnaissable, j’aurais eu des biens en abondance et aucun mal ne m’aurait touché. Je ne suis, pour les gens qui croient, qu’un avertisseur et un annonciateur»

Abou Hayyan al-Andouloussi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: « C’est une manière pour le Prophète (paix sur lui) de manifester sa servitude et de s’éloigner des attributs de souveraineté tels la puissance et la connaissance du mystère. C’est une manière d’exprimer une soumission totale. » « Je ne détiens pour moi-même ni profit ni dommage. Dès lors comment pourrais-je accéder à la connaissance du mystère? Il le dit encore dans la sourate de Jonas: « Et ils disent «A quand cette promesse, si vous êtes véridiques»? Dis: «Je ne détiens pour moi rien qui peut me nuire ou me profiter, excepté ce qu’Allah veut. A chaque communauté un terme. Quand leur terme arrive, ils ne peuvent ni le retarder d’une heure ni l’avancer». Extrait de al-Bahr al-Mouhit (4/552)

Allah Très-haut dit encore: « Et quand le serviteur d’Allah s’est mis debout pour L’invoquer, ils faillirent se ruer en masse sur lui. Dis: «Je n’invoque que mon Seigneur et ne Lui associe personne». Dis: «Vraiment, personne ne saura me protéger contre Allah; et jamais je ne trouverai de refuge en dehors de Lui.  [Je ne puis que transmettre] une communication et des messages [émanant] d’Allah. Et quiconque désobéit à Allah et à Son Messager aura le feu de l’Enfer pour y demeurer éternellement. Puis, quand ils verront ce dont on les menaçait, ils sauront lesquels ont les secours les plus faibles et [lesquels] sont les moins nombreux. Dis: «Je ne sais pas si ce dont vous êtes menacés est proche, ou bien, si mon Seigneur va lui assigner un délai. [C’est Lui] qui connaît le mystère. Il ne dévoile Son mystère à personne, sauf à celui qu’Il agrée comme Messager et qu’Il fait précéder et suivre de gardiens vigilants, afin qu’Il sache s’ils ont bien transmis les messages de leur Seigneur. Il cerne (de Son savoir) ce qui est avec eux, et dénombre exactement toute chose. »

Cheikh Abdourrahman Saadi (Puisse Allah Très-haut lui accorder Sa miséricorde) a dit: «Je ne possède aucun moyen pour vous faire du mal, ni pour vous mettre sur le chemin droit». Je suis un serviteur et je ne détiens aucune portion de l’ordre ni de sa gestion. » Dis: «Vraiment, personne ne saura me protéger contre Allah. » Il n’ y a personne auprès de qui je pourrais solliciter secours pour échapper du châtiment d’Allah.

Si le Messager qui reste la créature la plus parfaite ne possède aucun moyen pour vous faire du mal, ni pour vous mettre sur le chemin droit et ne peut même pas se protéger contre Allah s’Il voulait lui faire du mal, toute autre créature a priori en est plus incapable. » Extrait du Tafsir de Saadi (891).

Vu l’importance du sujet, se référer aux fatwa n° 133081 , n° 200862 n°153666

Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments