Sun 20 Jm2 1435 - 20 April 2014
10195

Est-ce que le fait d’être content de ses notes est incompatible avec la sincérité dans la recherche du savoir

En tant qu’étudiant, j’aimerais avoir de bonnes notes et une excellente mention. Pourtant, je n’en suis pas moins bien intentionné. Que pensez-vous du fait d’être content d’avoir de bonnes notes et mécontent d’avoir de faibles notes ? Cela remet il en cause la sincérité ?

Louange à Allah

Apparemment cela ne remet pas en cause la sincérité de l’intéressé, s’il plaît à Allah. En effet, il est naturel d’éprouver de la joie après l’obtention d’un bien et de se sentir contrarié à la suite de l’arrivée d’un mal. Allah le Très Haut a expliqué que les choses qui ne (nous) conviennent pas sont (pour nous) un mal. Car elles nous font mal comme le bienfait nous réjouit.

Ceci n’a pas d’incidence sur votre sincérité, si, comme vous le dites, vous êtes animés d’une bonne intention. En revanche, si vous ne vous souciez que des notes ou du diplôme, c’est une autre affaire. Voici (l’exemple d’) Abd Allah ibn Omar ibn al-Khattab (P.A.a) : le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) posa à ses compagnons une question en ces termes : « Parmi les arbres paradisiaques, il y a un qui ressemble au croyant ? » - les Compagnons se mirent à chercher la réponse parmi les arbres du désert … Ibn Omar dit : j’ai eu subitement l’idée qu’il s’agissait du dattier, mais, étant tout jeune, je n’ai pas voulu parler ».  (cité par al-Boukhari, livre sur la science, et par Mouslim, livre sur les qualités des hypocrites.

Omar dit à son fils : « J’aurais aimé que tu l’aies dit ». Ceci indique que le fait d’éprouver la joie pour un succès n’est pas un mal.

Extrait des fatwa de Cheikh Muhammad ibn Salih al-Outhaymine, livre sur la science, p. 133.
Create Comments