12778: Les dévoilements 


Est-ce que le dévoilement résultant d’une inspiration est réel selon l’éclairage de l’Islam ? Les soufi prétendent connaître le mystère grâce à ce qu’ils appellent le dévoilement inspiré. Certains justifient cette prétention en disant qu’une fois Omar (P.A.a), qui prononçait une prêche, avertit que l’armée (musulmane) avait engagé une bataille… J’espère en avoir un éclaircissement.

Louange à Allah

Premièrement, il existe différentes sortes de dévoilement : le dévoilement psychologique commun au musulman et à l’infidèle, le dévoilement divin qui passe par la révélation et la loi (religieuse) et le dévoilement satanique qui passe par les djinns.

Cheikh al-Islam Ibn Taymiyya a dit : « Nous ne nions pas que l’âme puisse recevoir une sorte de dévoilement à l’état d’éveil ou pendant le sommeil à cause d’un relâchement dans son contact avec le corps dû à un exercice ou à d’autres (facteurs). Ce dévoilement psychologique constitue la première sorte de dévoilement.

Les arguments rationnels et religieux ont prouvé l’existence des djinns qui fournissent aux humains des informations portant sur des choses absentes. C’est ce que montre le comportement des devins avec les possédés et d’autres. Il s’agit ici d’affirmer que le dévoilement permet de connaître des réalités objectives indépendantes et différentes des forces (qui les véhiculent). C’est le cas des djinns qui apportent à beaucoup de devins une foule d’informations. Cela est nécessairement connu par celui qui en a fait l’expérience et celui qui en a été informé par une source sûre. Nous en avons eu à plusieurs reprises une connaissance nécessaire. Voilà une sorte de dévoilement constituant source d’informations sur le mystère, différent du dévoilement psychologique. C’est la deuxième sorte de dévoilement.

La troisième sorte de dévoilement consiste dans les informations apportées par les anges. Celle-ci représente la plus noble sorte comme l’indiquent de nombreux arguments révélés et rationnels.

L’information portant sur le mystère peut dépendre de cause psychologiques, de causes sataniques et non sataniques et de causes angéliques ». Voir as-safadiyya, p. 187-189.

Ibn al-Qayyim a dit : « Le dévoilement partiel est commun aux croyants et aux infidèles ; aux pieux et aux pervers. C’est comme le dévoilement de ce qu’il y a dans la maison de quelqu’un ou dans sa main ou sous ses vêtements ou du sexe du bébé conçu par sa femme ou de ce qui est trop loin pour être visible etc. Ce dévoilement peut provenir parfois de Satan parfois de soi-même parfois de l’ange. Il arrive à des infidèles comme les Chrétiens, les adorateurs du feu et de la croix.

Ibn Sayyad avait révélé au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) ce que ce dernier lui avait caché et le Messager (bénédiction et salut soient sur lui) lui avait dit : « Tu n’es qu’un frère des devins ». Il nous a informé ici que ce type de dévoilement est de la même nature que celui fait aux devins et qu’il n’était rien d’autre.

C’était aussi le cas de Moussaylima, le Menteur, qui, tout en faisant preuve d’une infidélité exagérée, révélait à ses partisans ce que l’un d’eux avait fait chez lui ou dit à sa femme. Son Satan le lui inspirait pour lui permettre d’égarer les gens.

C’était aussi le cas d’al-Aswad al-Ansi et d’al-Harith al-Moutanabbi ad-Dimashqu  qui dirigea une rébellion sous le règne d’Abd al-Malick ibn Marwan et d’autres individus pareils que Seul Allah peut recenser.

Nous en avons vu nous-mêmes, comme d’autres, un groupe. Et les gens ont constaté des dévoilements notoires fait à des moines.

Le dévoilement divin est comme celui fait à Abou Bakr quand il révéla à Aïcha (P.A.A) que le bébé conçu par sa femme était une fille. De même Omar (P .A.a) avait reçu un dévoilement quand il dit : « ô Saria , La montagne ! » C’est-à-dire réfugiez-vous au pied de la montagne. Beaucoup d’autres dévoilements de ce type sont faits aux alliés du Clément.

Voir Madaridj as-Salikin, 3/227-228.

Deuxièmement, ce qui se passa pour Omar a été vérifié. En effet, selon Nafi, Omar envoya un commando et le plaça sous la direction d’un homme du nom de Saria – Au cours de son sermon du vendredi, il dit (soudainement) : ô Saria ! La montagne ! ô Saria ! La montagne ! Plus tard, on vérifia qu’au même moment, Saria qui se trouvait à un mois de marche, allait se réfugier à une montagne après avoir lancé un raid (rapporté par Ahmad dans Fadhail as-Sahaba (1/269) et déclaré authentique par al-Albani dans as-Silsila as-Sahiha, 1110).

C’était un prodige d’Omar (P.A.a) qui résulta d’une inspiration accompagnée de la transmission de sa voix selon l’avis d’Ibn al-Qayyim – ou d’un dévoilement fait à l’âme d’Omar accompagné de la transmission de sa voix. C’est ce qui se dégage des propos d’al-Albani cités plus bas. Dans l’un et l’autre cas, il s’agit d’un prodige indubitable.

Troisièmement, s’agissant de ce qu’éprouvent les soufis, il ne relève pas du dévoilement divin, mais de celui d’ordre psychologique qu’ils ont en partage avec les infidèles. Il se peut même que la part de Satan y est plus importante.

Le dévoilement de type divin est celui réservé aux alliés d’Allah, le Très Haut qui observent et vénèrent Sa loi. Or ce n’est pas le cas des Soufis. Si on peut appeler ce qui arriva à Omar « dévoilement », il est alors de type divin.

Cheikh al-Albani a dit à propos du cas d’Omar ibn al-Khattab : « Il n’y a aucun doute que l’appel lancé par Omar lui avait été inspiré par Allah, le Très Haut. Ceci n’est point étonnant quand on sait qu’il était un « inspiré » selon un hadith sûr rapporté du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui). Mais le haidith n’indique pas que la situation de l’armée avait été dévoilée à Omar et qu’il l’avait vue de ses yeux. Aussi rien n’est plus faux que l’argument que les soufis tentent de tirer de ce cas pour prouver le dévoilement qu’ils croient recevoir et qui leur permettrait de connaître les secrets des cœurs. Comment pourrait-il en être ainsi étant donné que cette connaissance est un attribut du Maître des univers, le seul à connaître le mystère et les secrets des poitrines (profondes). Plût à Dieu que j’eusse su comment ces gens-là entretiennent cette fausse prétention malgré ces propos d’Allah dans Son livre : «- (C' est Lui) qui connaît le mystère. Il ne dévoile Son mystère à personne, - sauf à celui qu' Il agrée comme Messager et qu' Il fait précéder et suivre de gardiens vigilants, » (Coran, 72 : 26-27). Croient-ils que les alliés d’Allah sont des messagers et que par conséquent il est correct de dire qu’ils connaissent le mystère grâce à une intervention d’Allah ? Gloire à Toi ! C’est une énorme calomnie.

L’histoire est authentique et vérifiée. Elle implique un prodige dont Allah a honoré Omar et qui permit de sauver l’armée musulmane de la capture ou du massacre. Mais elle ne contient rien qui confirme les prétentions soufies portant sur la connaissance du mystère. Ce qui se dégage de l’histoire relève du chapitre de l’inspiration (telle qu’acceptée par la loi religieuse) ou de ce qu’on appelle  télépathie à notre époque. Celle-ci n’est pas infaillible ; car elle peut véhiculer une erreur comme cela arrive à la plupart des humains. C’est pourquoi l’allié d’Allah (saint) doit se conformer à loi religieux dans tout ce qu’il fait ou dit afin de ne pas commettre une violation (de la loi) qui l’exclurait du cercle de la sainteté dont Allah a fait une description générale en ces termes : «En vérité, les bien-aimés d' Allah seront à l' abri de toute crainte, et ils ne seront point affligés, ceux qui croient et qui craignent (Allah). » (Coran, 10 : 62-63).

A certes bien fait celui qui a dit :

« Si vous voyez quelqu’un voler

Ou marcher sur la surface de la mer

Mais ne se conforme pas aux limites tracées par la loi religieuse

[sachez] qu’il est un innovateur attiré progressivement vers un piège »

Voir as-silsila as-sahiha, 3/102-104. Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments