Sun 20 Jm2 1435 - 20 April 2014
167124

Comment expliquer l'existence d'une partie des créatures née musulmane à côté d'une autre partie qui s'efforce d'y parvenir?

Ma conversion à l'islam m'a fait traverser des moments difficiles à cause de mes parents qui sont différents culturellement et religieusement. Ils ont divorcé. Ma question est la suivante: pourquoi les uns s'efforcent ils à connaître l'islam tandis que d'autres sont heureusement pour eux nés musulmans?

Louanges à Allah

Premièrement, nul doute que le plus grand bienfait qu'Allah puisse accorder à l'un de Ses fidèles serviteurs est de le faire naître musulman, vivre et mourir en tant que tel. C'est une grâce d'Allah Très haut qui n'a pas voulu pousser le bénéficiaire du bienfait à aller faire des recherches dans les religions pour connaître celles d'entre elles qui est l'authentique et la seule agréée par Allah à l'exclusion de toutes les autres. Le fidèle serviteur n'a aucun mérite dans ce processus. Il n'a fait que recevoir une pure grâce d'Allah Très haut, son Maître.

Cela ne signifie pas que tout individu né de parents musulmans a réalisé l'importance de ce bienfait et fait preuve de gratitude. Bien au contraire, nous avons vu beaucoup de gens qui sont restés ingrats et n'ont tiré aucun profit de la chance d'avoir ouvert leurs yeux pour la première fois pour voir l'islam incarné par la mosquée et  avoir tendu leurs oreilles pour entendre le mot de l'unicité divine.

C'est ainsi que ces gens ont emprunté les voies de l'égarement, de l'aberrance et de la mécréance et ne sont musulmans que par le nom. Certains chercheurs de la vraie religion sont meilleurs qu'eux- la comparaison n'est même pas exacte puisque les derniers ont connu que  l'islam est la religion d'Allah Très haut, la seule qu'Il agrée de Ses fidèles serviteurs. Ceux-là ont bien  étudié l'islam et réfléchi dessus de sorte à l'adopter par conviction et à s'appliquer résolument ses dispositions.

O frère , auteur de la question!

Il n'y a là qu'un avantage qu'Allah accorde à ceux parmi ses fidèles serviteurs qu'Il a voulu faire naître musulmans. Il n'a pas été injuste envers les autres car Il leur a indiqué clairement la voie qui conduit à la vérité et celle qui conduit à l'égarement. Il leur expliqua le chemin droit et leur a donné l'ordre de le suivre comme Il leur a montré les sentiers du diable et les a mis en garde contre leur emprunt. Vous voyez vous-même des gens nés de parents musulmans qui ont fini par s'égarer  comme vous avez vu des gens nés de parents mécréants qui ont résolument été orientés vers la bonne voie.

Figure parmi les exemples clairs qui relèvent de ce chapitre et qui peuvent vous enlever toute ambigüité ce que vous savez à propos de certains Messagers, notamment leurs appels et les réactions qu'ils ont suscitées. Noé (paix et salut sur lui), bien que Prophète et Messager, n' a pas pu être utile à sa femme et à son fils. Pourtant il les appelait jour et nuit mais il refusait de lui répondre et préférait mourir mécréants! Quel profit le père d'Abraham a -t-il tiré de son fils qui ne cessa de l'appeler à la foi et de lui prodiguer des conseils et sermons. Car il persistait dans son refus et fit partie de ceux qui le jetèrent dans le feu! Quel profit la femme de Loth tira –t- elle de l'appel de son mari qui fut prophète et messager et ne cessa de l'appeler à la vérité tandis qu'elle persistait à rester dans la mécréance.

En revanche , voici Pharaon, l'un des plus grands tyrans de la terre dont la femme ne s'en convertit pas moins à l'islam (soumission à Dieu) et renia (la religion de ) son mari.

Voilà la condition humaine. Ou bien Allah accorde à certains la grâce qui se traduit par l'appartenance à l'islam et qu'ils manifestent leur gratitude et agissent en conséquence ou bien on est privé de cette grâce mais on se met à la recherche sérieuse de la vérité et finit par découvrir la révélation qu'Allah Très haut a demandé à Ses serviteurs d'appliquer. L'un et l'autre doivent continuer de répéter: «Louange à Allah qui nous a guidés à ceci. Nous n'aurions pas été guidés, si Allah ne nous avait pas guidés» (Coran,7:43). L'un et l'autre doivent répéter à la suite des compagnons de Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui):

Au nom d'Allah, nous n'aurions pas découvert la bonne voie sans Allah

Et ne saurions prié ni faire des aumônes

 

Celui qui pratique une religion après avoir cru au Prophète qui l'a apportée avant d'être guidé par Allah Très haut vers la lumière de l'islam et la croyance au sceau des prophètes, celui-là peut bien se réjouir de cette bonne nouvelle apportée par le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dans un hadith rapporté par al-Bokhari (n° 3011) et par Mouslim (n°154) d'après Abou Moussa al-Acha'ari selon lequel le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Trois recevront une double récompense: celui qui possède une esclave, l'instruit et l'éduque bien avant de la libérer et l'épouser. Celui-là remportera deux récompenses. Le croyant issu des Gens du Livre qui croit au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) reçoit une double récompense, et l'esclave qui respecte les droits d'Allah et reste loyal à l'égard de son Maître.» Voir les réponse données à la question n°11783 et à la question n° 150930.

Deuxièmement, s'agissant de la différence de culture et de religion constatée chez vos père et mère, elle reflète ce qui se passe entre les humains. Le divorce qui les a séparé arrive fréquemment suivant les causes qui le provoquent quand elles se compliquent.

Nous vous conseillons  de nourrir de grandes ambitions. Commencez par leur faire connaître l'islam et les y appeler. Si, par la grâce d'Allah vous parvenez à les guider vers lui, vos retrouvailles pourraient se réaliser très prochainement , s'il plaît à Allah. S'il est décrété pour eux de maintenir leurs croyances, ils auront obtenu l'adhésion à la religion de vérité et se seront mis à l'abri du châtiment d'Allah.

En outre, il y a là l'un de leur plus importants droits sur vous: celui qui consiste à partager avec eux le bienfait dont vous jouissez, celui qui consiste à se soumettre à Allah , le Maître des univers, à Lui vouer le culte sans lui associer personne. N'hésitez pas. Car il s'agit d'une noble tache. Vous en verrez les effets bénis, avec la permission d'Allah ici-bas avant l'au-delà. Cherchez  secours à travers des prières formulées à leur profit tout employant les moyens tangibles adaptées à la tache. Vous pouvez tirer profit des gens d'expérience parmi vos compatriotes pour réaliser votre objectif.

Nous demandons à Allah Très haut de guider vos pas, de vous assister , d'agréer vos bonnes œuvres  et de guider vos père et mère vers ce qui réalisera leur bonheur ici-bas et dans l'au-delà.

Allah le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments