45867: Le massage de la tête dans le cadre des ablutions


Comment effectuer le massage de la tête dans les ablutions ?

Louanges à Allah

Premièrement, la manière de laver ou de masser (un organe) dans le cadre des ablutions n’a pas un caractère obligatoire. L’essentiel est de laver ce qui doit l’être et de masser ce qui doit l’être ; peut importe comment. Toutefois il est sans doute préférable de suivre l’exemple du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) » . Voir al-Moughni, 1/171.

Deuxièmement, le massage de la tête peut se faire de deux manières. La première consiste à mouiller les mains dans de l’eau avant de les passer sur la tête en allant du front jusqu’à la nuque puis faire le même geste en sens inverse.

An-Nawawi (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit dans Charh Mouslim que les ulémas sont unanimes à recommander cette façon de faire rapportée du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dans bon nombre de hadith sûrs.

Al-Boukhari (185) et Mouslim (235) ont rapporté d’après Abd Allah ibn Zayd (P.A.a) que celui-ci avait décrit la manière dont le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) faisait ses ablutions (et précisé) : « Puis il massait sa tête avec ses mains en les faisant passer du front vers la nuque et inversement ».

Abou Dawoud (124) a rapporté que Muawia (P.A.a) a fait ses ablutions devant les gens pour leur montrer comment le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) le faisait. Quand il est arrivé à la tête, il a puisé de l’eau et l’a déversée dans sa main gauche avant de la déverser sur sa tête de sorte qu’elle ait débordé ou failli le faire. Et puis il a massé la tête à partir du front jusqu’à la nuque et inversement ». (déclaré authentique par al-Albani, dans Sahihi Abi Dawoud).

Abou Dawoud (122) a rapporté qu’al-Miqdad ibn Ma’adi Karib (P.A.a) a dit : « j’ai vu le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) faire ses ablutions. Quand il a voulu procéder au massage de sa tête, il a mis ses paumes au début de sa tête et les a fait passer vers la nuque avant de les ramener à leur point de départ » (déclaré authentique par Al-Albani dans Sahihi Abi Dawoud).

Cette façon de faire convient à ceux qui ont des cheveux courts quand ils procèdent au massage  de la nuque vers le front.

La deuxième façon de procéder au massage de la tête consiste à masser toute la tête mais du front vers la nuque sans défaire les cheveux. Cette façon de faire convient à ceux qui ont des cheveux longs et qui craignent de les défaire : qu’il s’agisse d’hommes ou de femmes.

Ahmad (26484) et Abou Dawoud (128) ont rapporté d’après Rubayi bint Muawwidh ibn Afraa (P.A.a) que le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) fit ses ablutions chez elle et procéda au massage de toute la tête du début à la fin sans laisser aucun côté et sans défaire les cheveux (déclaré bon par al-Albani dans Sahihi Abi Dawoud). L’expression qarn ar-raas signifie que le massage doit se faire du haut vers le bas. L’expression « tout côté » signifie tous côtés et faire en sorte à couvrir la tête de long en large. L’expression « Musnsabbi ash-shaar » signifie le bas de la tête où se terminent les cheveux.

Selon al-Iraqui cela signifie qu’il commençait le massage du haut de la tête et allait vers le bas et faisait cela pour tous les côtés de la tête. L’expression « laa yuharrik… » signifie qu'il maintenant la disposition des cheveux. Selon Ibn Raslam, cette façon de procéder concerne exclusivement ceux qui ont des cheveux longs. Car si ceux là devaient repasser leurs mains sur les cheveux dans le sens inverse afin de bien faire parvenir l’eau à la peau, les cheveux seraient défaits, ce qui constituerait un inconvénient pour les intéressés.

Il a été rapporté  que l’imam Ahmad a été interrogé sur la manière dont la femme et celui qui a des cheveux longs doivent procéder au massage en question. Il a répondu ainsi : « Il peut faire ce qui a été rapporté dans le hadith de Rubayi. Puis il cite le hadith. Ensuite il dit : « comme ça : il met sa main au milieu de sa tête et la tire vers le front puis il la retourne au point de départ : il l’a mise au milieu de la tête et l’a fait passer vers la nuque. Il se peut que le terme qarn utilisé dans le hadith signifie le devant de la tête. C’est-à-dire qu’on commence du devant de la tête et l’applique à tous les côtés en progressant vers le bas. Ce qui veut dire que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a agi ainsi une seule fois sans repasser ses mains dans le sens inverse puisqu’il aurait défait ses cheveux. Or Rubayi a dit qu’il ne bouleversait pas la disposition des cheveux ».

Voir Awn al-maaboud Charh Sunan Abou Dawoud ; Nayl al-Awtar (1/189) ; al-Moughni (1/178). En somme, cette manière de faire est à utiliser par celui qui craint de défaire ses cheveux ; il doit se contenter de procéder au massage de ses cheveux du haut en bas sans changer la disposition des cheveux.

Allah Très Haut le sait mieux.

Islam Q&A
Create Comments