Sun 20 Jm2 1435 - 20 April 2014
5202

les traits de l’époux musulman 

Je suis une jeune fille âgée de 18 ans. On m’a demandé en mariage cinq fois, mais j’avais toujours refusé du fait que j’étais trop jeune. Maintenant que j’ai grandi, je commence à y penser. Ma question est la suivante :
Quels sont les critères que je dois considérer pour avoir un bon musulman ? Ou plutôt quel est le critère le plus déterminant ?

Louange à Allah,

Nous vous remercions chère sœur pour votre désir de connaître les caractéristiques qui vous aideront à choisir un bon mari, s’il plait à Allah.

Voici les caractéristiques les plus importants que vous devriez retrouver chez votre future mari et père de vos enfants, si Allah vous en donne :

·        la foi : c’est le plus important des critères  que votre future mari devrait réunir. Il doit être un musulman pratiquant qui organise sa vie selon les préceptes de l’Islam. Le parent de la fille doit s’assurer de ce critère, sans se fier aux apparences ; et le meilleur moyen pour s’en rendre compte  c’est demander s’il prie ou non. En effet, celui qui ne respecte pas les droits d’Allah est forcément plus négligent en ce qui concerne les droits des autres. En plus, le vrai musulman ne se montre jamais injuste à l’endroit de sa femme. Il l’honore quant il l’aime, mais ne l’humilie pas et ne se montre pas injuste envers elle quant il ne l’aime pas. On retrouve très rarement  ce genre de comportement chez des non-musulmans sincères. Allah , le Très-Haut dit : « Et n' épousez pas les femmes associatrices tant qu' elles n' auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu' une associatrice même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d' épouses aux associateurs tant qu' ils n' auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu' un associateur même s' il vous enchante. Car ceux-là (les associateurs) invitent au Feu; tandis qu' Allah invite, de par Sa Grâce, au Paradis et au pardon Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu' ils se souviennent! » (Coran, 2 : 221). Il dit également : « Ô hommes! Nous vous avons créés d' un mâle et d' une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d' entre vous, auprès d' Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur.. »  ( Coran, 49 : 13)  et  « Les mauvaises (femmes) aux mauvais (hommes), et les mauvais (hommes) aux mauvaises (femmes). De même, les bonnes (femmes) aux bons (hommes), et les bons (hommes) aux bonnes (femmes). Ceux-là sont innocents de ce que les autres disent. Ils ont un pardon et une récompense généreuse. » ( Coran, 24 : 26) . Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) quant à lui dit : «  si quelqu’un dont la foi et la morale vous ont convaincu demande votre fille en mariage donnez la lui, car en ne le faisant pas elles deviennent source de tentations et de grande débauche sur terre) . Rapporté par At-Tirmîdhî 866 et corrigé par Al-Albânî dans Sahîh Sunnan At-Tirmîdhî 1084.

·        En plus de la foi, il est souhaitable qu’il soit issu d’une  bonne famille et d’un lignage connu. Si deux hommes qui se valent en matière de foi demandent en mariage une fille, on privilégiera  celui qui est issu d’une bonne famille et d’un lignage connu, car une bonne famille transmet ses qualités à ses membres et que le fait d’avoir une bonne origine peut nous dissuader à commettre certaines bassesses. La piété du père et du grand-père est toujours bénéfique aux enfants. Allah dit « Et quant au mur, il appartenait à deux garçons orphelins de la ville, et il y avait dessous un trésor à eux; et leur père était un homme vertueux. Ton Seigneur a donc voulu que tous deux atteignent leur maturité et qu' ils extraient, (eux-mêmes) leur trésor, par une miséricorde de ton Seigneur. Je ne l' ai d' ailleurs pas fait de mon propre chef. Voilà l' interprétation de ce que tu n' as pas pu endurer avec patience". » (Coran, 18 : 82). Regardez comment Allah a pu sauvegarder, pour les deux enfants, l’argent de leur père après sa mort, en guise de reconnaissance pour sa droiture et sa foi. C’est le cas également d’un mari issu d’une bonne famille et de deux parents respectables ; Allah lui facilitera la tâche et le préservera, en l’honneur de son père.

·        Il est bon également qu’il ait de l’argent pour vivre lui et sa famille dans la dignité. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) avait dit à Fatima fille de Qays ( qu’Allah soit satisfait d’eux) lorsqu’elle était venu le consulter à propos de trois hommes qui voulaient l’épouser : «  Quant à Mouawiya, c’est un homme pauvre qui n’a pas d’argent… ». (rapporté  par Mouslim, 1480). Cependant, il n’est pas exigé qu’il soit un homme très riche, ce qui lui faut c’est avoir un revenu qui lui permettra de vivre lui et sa famille dans la dignité et de ne pas dépendre des gens. Mais, si un homme de foi et un homme riche entre en compétition, le premier est privilégié.

·        Il est souhaitable qu’il soit un homme doux et bienveillant à l’endroit des femmes. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) à dit à la fille de Qays dans le hadith susmentionné : «  pour ce qui est de Abu Jahm, il a la main leste ».

·        Il est bon qu’il soit saint de corps et indemne des défauts tels que les maladies, l’impuissance, la stérilité, etc.

·        Il est souhaitable qu’il ait des connaissances sur le Coran et la Sunna. Mais, s’il ne les a pas , cela ne mettra pas en cause la validité du mariage car elles ne sont qu’un bonus.

·        Il est permis et même souhaitable que la femme regarde son prétendant en présence d’un proche qui ne peut pas l’épouser, mais il lui est interdit d’en faire une habitude, de rester avec lui en solitaire ou de sortir seule avec lui. Et ils ne doivent se voir qu’en cas de nécessité.

·        Il est recommandé au parent de la fille de faire des enquêtes sur le fiancé de son enfant auprès de ceux qui le connaissent et qu’il soit  irréprochable sur le plan de la foi et de la loyauté afin d’avoir des avis dignes de foi et des conseils pertinents.

·        Avant tout cela, vous devez vous tourner vers Allah, le Tout-Puissant en lui demandant de vous faciliter la tâche, de vous aider à faire le bon choix et à reprendre vos esprits. Après avoir fait votre devoir et choisi un homme, vous devez demander à Allah, le Tout-Puissant, de vous guider dans votre choix.

·        Pour savoir la méthode de la prière de la consultation du sort, vous pouvez vous référer à la question n° 2217. Après que vous avez déployé tous les efforts, il ne vous reste qu’à demander le secours d’Allah, car ce dernier est le meilleur des secouristes. Voir Djâmi’ ahkâm an-Nissâ de Cheikh Moustapha Al-Adwî.

Nous demandons Allah, l’Omnipotent de vous faciliter la tâche, de vous aider à garder votre lucidité, de vous donner un bon mari et des descendants pieux. Il en est capable. Que la paix et la bénédiction d’Allah soit sur notre Prophète Muhammad.

Islam Q&A
Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Create Comments