Thu 17 Jm2 1435 - 17 April 2014
9432

La magie et ses variantes

La magie est-elle réelle ? A-t-elle une influence ? Quelles en sont les variantes ?

Louange à Allah

Louange à Allah et bénédiction et salut soient sur le Messager d’Allah, sur sa famille et ses Compagnons et ceux qui lui sont restés fidèles.

Cela dit, la pratique de la magie fait partie des grands crimes et des formes de mécréance. De tout temps, les gens en ont souffert. Ceci est valable aussi bien pour les nations anciennes que pour les gens de l’époque antéislamique, que pour les membres de cette communauté (musulmane). La prédominance de l’ignorance, la régression de la science, la faiblesse de l’influence de la foi et du pouvoir temporel entraînent la propagation de partisans de la magie et du charlatanisme. Ils prolifèrent dans les pays par convoitise pour les biens des gens et pour les tromper et pour d’autres raisons. Quand la science fait son apparition, que la foi se développe et que le pouvoir de l’Islam se renforce, les malins commencent à se faire rares et à se dissimuler. Ils se déplacent alors d’un pays à l’autre à la recherche d’un endroit propice à leurs fausses pratiques ; un milieu où ils peuvent se livrer au charlatanisme et à la corruption.

Le livre et la Sunna ont indiqué clairement les variantes de la magie et leur statut.

La magie est appelée sihr en arabe à cause de la subtilité de ses voies d’influence et parce que les magiciens manipulent des objets occultes qui leur permettent de provoquer l’hallucination chez les gens, de les brouiller, d’éblouir leurs yeux, de les nuire, de spolier leurs biens, etc. par des moyens occultes qui échappent à la plupart des gens. C’est pourquoi la dernière partie de la nuit est appelée en arabe   sahar   parce que c’est le temps où les gens sont moins attentifs et font moins de mouvements. L’on appelle le poumon   sahar   parce qu’il est logé à un endroit caché du corps.

Selon la terminologie religieuse, la magie consiste dans les effets produits par les manipulations des magiciens qui se traduisent par des hallucinations et des brouillages que le spectateur croit réels alors qu’ils ne le sont pas. C’est pourquoi Allah, le Transcendant dit à propos des magiciens de Pharaon « Ils dirent: "ô Moïse, ou tu jettes, (le premier ton bâton) ou que nous soyons les premiers à jeter?" Il dit: "Jetez plutôt". Et voilà que leurs cordes et leurs bâtons lui parurent ramper par l' effet de leur magie. Moïse ressentit quelque peur en lui-même. Nous lui dîmes: "N' aie pas peur, c' est toi qui auras le dessus. Jette ce qu' il y a dans ta main droite; cela dévorera ce qu' ils ont fabriqué. Ce qu' ils ont fabriqué n' est qu' une ruse de magicien; et le magicien ne réussit pas, où qu' il soit".» (Coran, 20 : 65-69). La magie peut se faire à travers des objets et des nœux auxquels les magiciens souffrent. A ce propos le Très Haut dit : «contre le mal de celles qui soufflent (les sorcières) sur les nœuds, » (Coran, 113 : 4). Elle peut aussi consister en d’autres procédés qu’ils réalisent avec l’assistance de Satan et qui leur permettent de perturber les facultés mentales de l’homme et le rendre malade. Ils peuvent aussi provoquer la séparation entre des époux. Dans ce cas, ils rendent chaque membre du couple détestable à l’autre. Ce qui implique la mécréance selon le Coran. En effet, le Puissant et Majestueux en dit ceci : «Et ils suivirent ce que les diables racontent contre le règne de Salomon. Alors que Salomon n' a jamais été mécréant mais bien les diables: ils enseignent aux gens la magie» (Coran, 2 : 102). Le Transcendant a affirmé que leur mécréance s’exprimait à travers l’enseignement de la magie. Ensuite, il a dit : «ainsi que ce qui est descendu aux deux anges Hâroût et Mâroût, à Babylone; mais ceux-ci n' enseignaient rien à personne, qu' ils n' aient dit d'abord: "Nous ne sommes rien qu' une tentation: ne sois pas mécréant" » (Coran, 2 : 102). Et puis il a dit : «ils apprennent auprès d' eux ce qui sème la désunion entre l' homme et son épouse. Or ils ne sont capables de nuire à personne qu' avec la permission d' Allah. » (Coran, 2 : 102). Il veut dire par là que la magie et tous les maux  qui en découlent ont fait l’objet d’un décret antérieur d’Allah.Car on ne peut pas dominer notre Maître, le Puissant et Majestueux et rien dans Son royaume n’échappe à Sa volonté. Car rien des choses d’ici-bas et de l’au-delà ne se passe sans se conformer à un décret antérieur. Tout est conforme à une grande sagesse voulue par Allah, le Transcendant et Très Haut.

Il arrive que les uns soient éprouvés par les magiciens, que les autres soient éprouvés par la maladie, que d’autres soient tués, etc. La sagesse d’Allah se reflète parfaitement dans Ses jugements, Ses décrets et Ses lois faites pour Ses fidèles serviteurs. C’est pourquoi le Transcendant dit : «Or ils ne sont capables de nuire à personne qu' avec la permission d' Allah. » (Coran, 2 : 102). La permission indiquée ici correspond au décret général (universel) différent de l’autorisation religieuse. Car la loi religieuse leur interdit la pratique de la magie. Mais la permission correspondant au décret d’Allah et à Sa décision antérieure en vertu de laquelle Un tel ou Une telle pratiquerait la magie contre Un tel ou Une telle. Le même décret peut aussi avoir voulu qu’Un tel soit tué ou atteint par une maladie ou frappé par la mort à l’endroit tel ou doté de substance ou éprouvé par la pauvreté. Tout cela dépend de la volonté d’Allah et de Son décret. A ce propos, le Majestueux et Très Haut dit : «Nous avons créé toute chose avec mesure, » (Coran, 54 : 49) et « Nul malheur n' atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l' ayons créé; et cela est certes facile à Allah,» (Coran, 57 : 22).

Les maux provoqués par les magiciens et par d’autres ne sont pas dus à l’ignorance de notre Maître. Car le Transcendant et Très Haut connaît tout et rien ne Lui échappe comme Il le dit : «Certes, Allah est Omniscient. » (Coran, 8 : 75). Le Transcendant dit encore : «… afin que vous sachiez qu' Allah est en vérité Omnipotent et qu' Allah a embrassé toute chose de (Son) savoir. » (Coran, 65 : 12). Il sait tout et il ne peut se passer dans Son royaume que ce qu’Il veut. Mais sa sagesse est grande et les desseins qui soutendent Ses jugements et décrets louables. Que cela entraîne essor et déclin, disparition d’un royaume ou instauration d’un autre, maladie ou santé, envoûtement, ou d’autres atteintes.

Tout ce qui arrive aux fidèles dépend de la volonté divine et d’un décret antérieur.

Les magiciens de nos jours peuvent se livrer à des manipulations hallucinantes comme l’indiquent les propos du Puissant et Majestueux : «ô Moïse, ou tu jettes, (le premier ton bâton) ou que nous soyons les premiers à jeter?" Il dit: "Jetez plutôt". Et voilà que leurs cordes et leurs bâtons lui parurent ramper par l' effet de leur magie » (Coran, 20 : 65-66). L’on donnait au spectateur l’impression que les bâtons et les cordes étaient transformés en des serpents qui marchaient dans la vallée. Pourtant, il n’y avait là que des cordes et des bâtons, mais les magiciens ont fait voir aux gens ce qu’ils ont vu grâce à des procédés appris par eux, qui permettent de donner aux gens l’impression que les réalités sont changées. Le Transcendant a dit : «Et voilà que leurs cordes et leurs bâtons lui parurent ramper par l' effet de leur magie  » (Coran, 20 : 66). Le Très Haut a dit encore : « » Coran, 7 : 116). La réalité n’avait pas changé.  Les cordes et les bâtons restaient tels, mais l’envoûtement avait produit son effet sur la vision des gens. Ce qui les firent croire qu’ils étaient devant des serpents. C’est de la tromperie faite à l’aide de la magie. Certaines personnes l’appellent   taqmir  . Pour y parvenir, le magicien manipule des choses qui empêchent l’homme de percevoir la réalité telle quelle ; ses yeux ne voient plus la réalité. On peut même prendre quelque chose de sa boutique ou de sa maison, en sa présence, sans qu’il en soit conscient. Ceci signifie qu’il ne saisit plus la réalité. Il peut en arriver à confondre une pierre avec une poule ou vice versa ou d’autres confusions pareilles. Car la réalité a changé dans ses yeux à cause de l’action du magicien et ses manœuvres trompeuses. Ses yeux sont envoûtés. Car les matériaux utilisés par le magicien empêchent ses yeux de voir la réalité. Voilà la magie qu’Allah a qualifiée d’importante dans Sa parole citée dans la sourate 7 : «"Jetez" dit- il. Puis lorsqu' ils eurent jeté, ils ensorcelèrent les yeux des gens et les épouvantèrent, et vinrent avec une puissante magie. » (Coran, 7 : 116).

Voir l’ouvrage intitulé : Madjmou fatawa wa maqalat mutanawwia par son éminence l’érudit Cheikh Abd al-Aziz ibn Baz  (puisse Allah lui accorder sa miséricorde). P. 65.
Create Comments