9431: Le jugement de ceux qui traitent les musulmans pratiquant de fondamentalistes et d’extrémistes.


Il est courant au sein de certains média d’accuser les jeunes du Réveil (islamique) d’extrémistes et de fondamentalisme. Qu’en pensez-vous ?

Louange à Allah

C’est une erreur qui nous vient de l’Ouest et de l’Est : des chrétiens, des communistes, des juifs et d’autres qui ont horreur de l’appel à Allah le Majestueux et Puissant et de ceux qui s’y adonnent. Ils veulent porter atteinte à l’appel en le qualifiant d’extrémisme ou de fondamentalisme ou en lui collant d’autres étiquettes.

Il n’y a aucun doute que l’appel à Allah est la religion des messagers,  leur credo et leur voie. Les détenteurs du savoir ont l’obligation de se livrer activement à l’appel à Allah. Les jeunes doivent craindre Allah et s’imposer la vérité sans exagération ni excès. L’ignorance peut pousser certains jeunes vers l’exagération dans certaines choses. De même l’insuffisance des connaissances peut conduire à des excès.

Toujours est-il qu’ulémas et jeunes doivent tous craindre Allah et s’attacher à la vérité fondée sur des preuves qui consistent à dire : «  Allah, le Puissant, le Majestueux a dit .. Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit » Ils doivent éviter les innovations, les exagérations et les excès. Ils doivent aussi se méfier de l’ignorance et de la négligence. Aucun d’entre eux n’est infaillible. Certaines personnes peuvent commettre un manquement consistant dans l’excès ou l’insuffisance. Mais rien de cela ne pouvait être imputable à tous, car il n’engage que son auteur.

Les ennemis d’Allah parmi les chrétiens et les autres et les musulmans qui ont adopté leur comportement utilisent ce moyen pour frapper l’Appel et le détruire en accusant ses partisans d’être des fondamentalistes ou des extrémistes.

Que signifie : « fondamentaliste » ?

Si, en qualifiant des gens de  fondamentalistes  on entend qu’ils sont attachés aux fondements (de la religion) et à ce qu’Allah et Son messager ont dit, c’est plutôt un hommage et ce n’est pas une critique. L’attachement aux fondements tirés du livre d’Allah et de la Sunna de son Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) est un hommage et non un critique. Ce qui est critiquable c’est l’extrémisme et le laxisme. L’extrémisme qui pousse à l’exagération et le laxisme qui conduit à la négligence. Voilà ce qui est mauvais. Quant à l’attachement d’une personne aux fondements reconnus comme inhérents au livre d’Allah et à la Sunna de Son Messager (bénédiction et salut soient sur lui) il n’est pas un défaut, mais une qualité parfaite. Voilà le devoir des chercheurs du savoir et des prédicateurs. Ils doivent s’imposer les données fondamentales tirées du livre d’Allah et de la Sunna de Son Messager (bénédiction et salut soient sur lui) et des sources reconnues du droit, des bases de la foi et des sources de la critique (du hadith) qui permettent de distinguer ce qui est valable comme argument de ce qui ne l’est pas. Ils doivent posséder des références sûres.

Accuser les prédicateurs d’être des fondamentalistes est une affirmation gratuite qui ne vise qu’à dénigrer, mettre en cause et faire chantage. Le fondamentalisme n’est pas mauvais car c’est vraiment louable.

Si un chercheur du savoir s’attache aux fondements, s’en occupent et veillent à les puiser dans le livre d’Allah, dans la Sunna du Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) et des avis confirmés des détenteurs du savoir, il ne fait rien qui soit entaché de défaut. Quant à l’extrémisme qui véhicule des innovations, des excès et des exagérations, c’est le vrai défaut. Il en est de même du laxisme excessif qui lui aussi constitue un défaut.

Le devoir des prédicateurs est de s’attacher aux fondements de la loi et de rester au juste milieu qu’Allah leur a prescrit. Car Allah a fait d’eux une communauté du juste milieu. Le devoir des prédicateurs est de rester à équidistance entre les deux extrêmes : l’exagération et le laxisme. Ils doivent suivre la vérité et la fonder sur des arguments légaux de sorte à éviter l’exagération et le laxisme et à rester au juste milieu prôné par Allah.

Extrait du livre intitulé : collection des avis et articles divers de son éminence Cheikh Abd Al-Aziz Ibn Abd  Allah Ibn Baz (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) P. 233.
Create Comments