Thu 17 Jm2 1435 - 17 April 2014
12203

Conseils à l’intention de ceux qui ne reconnaissent pas les ulémas salafites et les appellent des « wahhabites ».

Que dites-vous à ceux qui n’approuvent ni ne reconnaissent (de quelque manière que ce soit) des ulémas contemporains tels que Cheikh al-Outhaymine et les Cheikh ibn Baz et al-Albani (puisse Allah leur accorder Sa miséricorde). Certains disent d’eux qu’ils sont des wahhabites et affirment que lesdits cheikh forment une nouvelle communauté qui cherche à se substituer à la religion musulmane universelle suivie par la plupart des ulémas dans le passé ?

Louange à Allah

Le musulman doit accepter et appliquer les enseignements de l’Islam. Chaque fois qu’il entend une parole ou un acte qui s’atteste dans le livre et la Sunna, il doit les accepter et les préférer à toute autre (opinion). De même, il doit examiner les propos des gens à la lumière des arguments religieux et en admettre ce qui est fondé sur des arguments.

Il est bien connu que Cheikh Muhammad ibn Abd al-Wahhab (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a fondé sa prédication sur la foi en l’unicité d’Allah (Tawhid). Il a rédigé à ce propos son célèbre ouvrage intitulé : « Kitab at-tawhid ». Il s’y est contenté d’arguments clairs tirés des versets coraniques et des hadith prophétiques authentiques. L’ouvrage a été commenté par son petit fils Abd Rahman ibn Hasan et par d’autres ulémas. C’est pourquoi aucun de ses adversaires n’a pu en réfuter le contenu ni démontrer la nullité de ses arguments. Tout ce qu’ils ont fait est de compiler contre lui des mensonges les ont crus vrais.

Voilà pourquoi ils ont cru qu’il était égaré et lui ont assimilé des ulémas musulmans tels que Cheikh ibn Baz et Cheikh al-Albani (Puisse Allah leur accorder Sa miséricorde). Pourtant il est bien connu que les cheikh sus-mentionnés ne se sont jamais écartés de la parole exacte ni dans leurs croyances ni dans leurs actions. Ils ne se sont jamais démarqué de la pratique des Compagnons, de leurs successeurs, des quatre imam et des auteurs des Six livres et d’autres.

Quant à ceux qui ne les reconnaissent pas, leur attitude s’explique, soit par l’ignorance, soit par l’imitation, soit par la jalousie, soit par l’entêtement, soit par l’abandon à la passion, soit par l’adhésion à des coutumes, traditions, innovations et pratiques contestables parce que contraires aux arguments (valides).

Des ulémas anciens et des contemporains ont réfuté leurs allégations. Aussi faut-il suivre les arguments (valables) et les préférer aux opinions de qui que ce soit.

Cheikh Ibn Djabrine.
Create Comments