1930: Doutes et ambiguïtés qui se dressent sur le chemin d’une chercheuse de la vraie religion


Bien que non musulmane, je m’intéresse beaucoup à l’Islam. Au cours de mes recherches, j’ai découverts des informations qui m’ont rendue perplexe. Elles ont trait à la Kaaba et à l’origine de l’Islam. L’on m’y dit qu’Abraham et Ismaïl avaient débarrassé la Kaaba de toutes les idoles à l’exception d’une seule appelée « ilah ». Et puis j’ai lu que le nom Allah dérive de « ilah » et que ce vocable désignait le dieu de la lune à l’époque du paganisme et que le croissant en est le symbole et que le mois de Ramadan est fixé selon le calendrier lunaire.
Je voudrais savoir si une telle religion avais jamais existé et si l’Islam a des liens réels avec ces pratiques payennes ?

Date de Publication: 2001-11-07

Louange à Allah

Chère auteur de la question

Vous qui êtes à la recherche de la vérité et vous intéressez à l’Islam, nous vous souhaitons la bienvenue et demandons à Allah de vous montrer la vérité telle quelle, de vous inspirer son admission et de vous protéger contre Satan, ses intrigues et les idées aberrantes des ennemis de l’Islam.

Avant de répondre à votre question, je voudrais vous rappeler que la voie qui mène à la bonne connaissance de la religion passe par le retour aux sources originelles qui sont -en ce qui concerne l’Islam- le Coran, la parole d’Allah et la sunna, la parole de Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui) qui lui a été inspirée par Allah.

Nombreux sont les chercheurs intéressés à l’Islam qui tombent dans l’erreur qui consiste à apprendre l’Islam dans des sources peu sûres ou dans les articles de gens motivés par la recherche de la sensation et dans les travaux des ennemis de l’Islam qui diffusent des mensonges à son détriment afin d’en éloigner les gens et de les écarter loin du chemin d’Allah.

S’agissant de votre question relative à la Kaaba, à Abraham et à Ismaïl (pse), elle comporte un aspect très étrange, à savoir l’affirmation qu’Abraham et Ismaïl avaient débarrassé la Kaaba de toutes les idoles à l’exception d’une seule.

Cette affirmation est contraire à la réalité historique et est fondamentalement inadmissible pour la raison. En effet, il est bien connu que ce sont Abraham et Ismaïl qui avaient construit la Kaaba sur l’ordre d’Allah. Comment auraient-ils pu en faire sortir des idoles dans ce cas ?

Comment l’édifice aurait-il pu abriter des idoles alors qu’ils en avaient supervisé la construction, l’avaient animé par le rappel d’Allah et avaient invité les gens à y venir faire le pèlerinage en témoignage de leur foi en l’unicité divine?

Les idoles firent leur apparition bien plus tard, quand des Arabes se rendirent en dehors de la péninsule arabique, dans les pays des mécréants, et en importèrent des idoles. Celles-ci furent placées autour de la Kaaba. Et puis d’autres y furent ajoutées au point que l’édifice fut entouré de 360 idoles.

Quand Allah investit Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui) d’une mission divine, le soleil de la foi en l’unicité absolue d’Allah se leva et dissipa les ténèbres de l’idolâtrie. Grâce à Muhammad, Allah mit les idolâtres en déroute, détruisit les idoles, purifia la Maison sacrée et fit reconstruire la Kaaba en tant que maison destinée à la célébration de la foi en l’unicité d’Allah et à la pratique du culte qui en découle, comme ce fut le cas au temps de son ancêtre, Abraham, l’ami d’Allah (psl).

Voici un extrait du récit relatif à la construction de la Maison antique tel que rapporté dans le Saint Coran et dans les hadiths.

Commençons par le Coran. Le Très Haut y dit : « Et quand Abraham supplia: "ش mon Seigneur, fais de cette cité un lieu de sécurité, et fais attribution des fruits à ceux qui parmi ses habitants auront cru en Allah et au Jour dernier", le Seigneur dit: "Et quiconque n' y aura pas cru, alors Je lui concèderai une courte jouissance (ici-bas), puis Je le contraindrai au châtiment du Feu (dans l' au-delà). Et quelle mauvaise destination!" Et quand Abraham et Ismaël élevaient les assises de la Maison: "ش notre Seigneur, accepte ceci de notre part! Car c' est Toi l' Audient, l' Omniscient. Notre Seigneur! Fais de nous Tes Soumis, et de notre descendance une communauté soumise à Toi. Et montre nous nos rites et accepte de nous le repentir. Car c' est Toi certes l' Accueillant au repentir, le Miséricordieux. Notre Seigneur! Envoie l' un des leurs comme messager parmi eux, pour leur réciter Tes versets, leur enseigner le Livre et la Sagesse, et les purifier. Car c' est Toi certes le Puissant, le Sage! » (Coran, 2 : 126-129) et dit : « Et fais aux gens une annonce pour le Hajj. Ils viendront vers toi, à pied, et aussi sur toute monture, venant de tout chemin éloigné, » (Coran, 22 : 27).

S’agissant de la Sunna, Ibn Abbas (P.A.a) a rapporté l’histoire de Hadjar, l’épouse d’Abraham et mère de son fils Ismaïl. Selon sa version, Abraham l’amena avec son fils Ismaïl qu’elle allaitait encore et les laissa près de l’emplacement de la Maison sous un arbre situé au-dessus de Zamzam dans la partie supérieure de la mosquée. La Mecque n’était pas encore peuplée et ne possédait pas d’eau. Abraham leur laissa un sac rempli de dattes et un outre pleine d’eau, puis il rebroussa chemin.

La mère d’Ismaïl se mit à sa poursuite en lui disant : où vas tu ? Tu vas nous abandonner dans cette vallée inhabitée ou il n’y a rien, O Abraham ? Elle répéta ces propos plusieurs fois sans qu’ Abraham se retournât vers elle.

Et puis elle poursuivit : « Est-ce Allah qui t’a donné l’ordre d’agir ainsi ? »

- « Oui » Répondit Abraham »

- «  Donc,Il ne nous vous abandonnera pas» Dit Hadjar.

Abraham poursuivit sa marche. Quand il parvint au col (thaniyya) où sa famille ne pouvait plus l'apercevoir, il se retourna vers la Kaaba, leva ses mains et pria en ces termes : "Ô notre Seigneur, j' ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison sacrée (la Ka`ba), - ô notre Seigneur - afin qu' ils accomplissent la Salâ. Fais donc que se penchent vers eux les cœurs d' une partie des gens. Et nourris- les de fruits. Peut-être seront- ils reconnaissants?" (Coran, 14 :37).

La mère d'Ismaïl continua d'allaiter son enfant et buvait de leau qui lui avait été laissée. Quand elle s'épuisa, elle éprouva comme son enfant une soif si pénible que l'enfant se mit à se retourner. Ne puvant pas supporter la scène, elle se dirigea vers le mont Safa qui lui était le plus proche. De là, elle explora la vallée du regard, histoire de voir s'il y avait quesqu'un. N'ayant vu personne, elle redescendit jusqu'au fond de la vallée, souleva l'extrêmeté de sa robe, marcha à la manière d'une personne exténuée jusqu'à ce quelle traversât la vallée. Et puis ele se rendit sur le mont Marwa, s'installa la-dessus et regarda pour voir s'il y avait quelqu'un, mais elle ne vit personne. Elle répéta les va et vient entre les deux monts sept fois. (Ibn abbas rapporte que : le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit que c'était la raison pour laquelle les gens marchaient entre Safa et Marwa.)

Sur le mont de Marwa, Hadjar entendit une voix et se dit : écoute. Puis elle écouta bien et entendit encore la voix. Elle dit alors : tu t'as bien fait entendre, pouvu que tu apportes secours.

A sa grande surprise, elle découvrit l'ange qui creusait à l'aide de son aille ou de son pied à l'emplacement de Zamzam. Et puis l'eau jaillit et Hadjar se mit à l'endiquer avec ses mains. Elle en puisa alors qu'elle coulait abondamment et remplit son autre.(Ibn abbas rapporte que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Puisse Allah accorder Sa miséricorde à la mère d'Ismaïl ! Si elle avait laissé Zamzam (sans l'endiguer), il serait resté une source débordante »)

  Elle but et allaita son enfant et l’ange lui dit : « Ne craignez pas la perte car il y aura ici-même une maison d’Allah que cet enfant et son père construiront. Allah ne laissera pas les siens se perdre »

L’emplacement de la maison constituait une dune que les torrents contournaient à gauche et à droite.

Hadjar resta sur place jusqu’au moment où un groupe ou une famille issue des Djourhom arrivât sur les lieux en empruntant le passage de Kuda. Ils s’installèrent  dans la partie basse de la Mecque. Et puis ils s’aperçurent d’un oiseau qui voltigeait et se dirent : cet oiseau ne peut voltiger qu’au tour de l’eau. Or nous ne connaissons pas de source d’eau ici. Ils dépéchèrent un ou deux explorateurs qui découvrirent l’eau et retounèrent les en informer. Ils rejoignirent la mère d’Ismaïl et lui dirent :

« Est-ce que vous nous permettez de descendre auprès de vous ? »

« Oui, mais vous n’aurez aucun droit sur l’eau » Dit-elle

-  » D’accord. » Dirent-il

D’après Ibn Abbas, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) poursuivit en ces teres : «Ceci se passa à un moment où la mère d’Ismaïl désirait avoir des voisins. C’est pourquoi les nouveaux arrivent s’installèrent et envoyèrent quelqu’un à leurs compagnons restés derrière .Ceux-ci les rejoignirent de sorte à former quelques foyers.

L’enfant grandit en leur sein et apprit l’arabe auprès d’eux. Il jouisit d’une grande admiration de leur part. Au point qu’une fois adulte, ils lui donnèrent une de leurs femmes en mariage. Pendant ce temps, la mère d’Ismaïl mourut. Plus tard Abraham revint alors que son fils,qui s’intéressait déjà à son héritage, était en train de fabriquer des flèches sous un arbre près de Zamzam.Quand il vit son père, il se leva et se comporta à son égard comme un enfant doit le faire à l’égard de son père. Et puis, ce dernier lui dit:

- « Ô Ismaïl, Allah m’a donné un ordre »

- « Fais ce qu’Allah t’a ordonné »

- « Tu vas m’aider ? »

- « Oui, je t’aiderai »

- « Allah m’a donné l’ordre de construire une maison là haut » Il désigna du doigt une dune voisine.

C’est à partir de ce moment qu’ils se mirent à jeter les fondations ; Ismaïl apportait les pierres et Abraham construisait. Quand l’édifice fut élevé, Ismaïl apporta cette pierre et l’installa pour lui. Il y montait pour poursuivre la construction et Ismaïl lui transmettait les pierres, et les deux hommes répétaient : « Notre Maître, agrée de nous, Tu es l’Audiant, l’Ommiscient » Ils se mirent à tourner au tour de la maison en construisant et en répétant «  Notre Maître, agrée de nous, Tu est l’Audiant, l’Omniscient » (Sahih de Boukhari ; 3113).

Après cet exposé de la vérité historique relative à la construction de la Kaaba, nous passons à ce que vous avez mentionné dans votre question, à savoir que le nom Allah dériverait de celui d’une idole. Ceci est extrênement étrange. Comment pourrait-on faire dériver le nom du Créateur, le Premier, le Puissant, le Dominateur du nom d’une créature qui ne peut  ni profiter ni nuire ?

Allah le Très Haut critique les idolatries en ces termes : « Mais ils ont adopté en dehors de Lui des divinités qui, étant elles-mêmes créées, ne créent rien, et qui ne possèdent la faculté de faire ni le mal ni le bien pour elles-mêmes, et qui ne sont maîtresses ni de la mort, ni de la vie, ni de la résurrection. » (Coran, 25 : 3) et il dit ailleurs : « Vous n' adorez que des idoles, en dehors d' Allah, et vous forgez un mensonge. Ceux que vous adorez en dehors d' Allah ne possèdent aucun moyen pour vous procurer nourriture; recherchez votre subsistance auprès d' Allah. Adorez- Le et soyez- Lui reconnaissants. C' est à Lui que vous serez ramenés. » (Coran, 29 :17).

Le Très Haut rapporte qu’Abraham avait stigmatisé le culte de l’idolatrie pratiqué par son père et son peuple : « Lorsqu' il dit à son père: "ش mon père, pourquoi adores- tu ce qui n' entend ni ne voit, et ne te profite en rien? » (Coran 19 : 42). Le Puissant et Majestueux dit encore : « Et récite- leur la nouvelle d' Abraham: Quand il dit à son père et à son peuple: "Qu' adorez- vous?" Ils dirent: "Nous adorons des idoles et nous leurs restons attachés".Il dit: "Vous entendent- elles lorsque vous (les) appelez? ou vous profitent- elles? ou vous nuisent- elles?" Ils dirent: "Non! mais nous avons trouvé nos ancêtres agissant ainsi".Il dit: "Que dites- vous de ce que vous adoriez...? Vous et vos vieux ancêtres? Ils sont tous pour moi des ennemis sauf le Seigneur de l' univers, qui m' a créé, et c' est Lui qui me guide; » (Coran, 26 :69 - 78).

Le Très Haut dit à propos de la destruction par Abraham des idoles de son peuple : « Alors il se glissa vers leurs divinités et dit: "Ne mangez- vous pas? Qu' avez- vous à ne pas parler?" Puis il se mit furtivement à les frapper de sa main droite. Il (leur) dit: "Adorez- vous ce que vous-mêmes sculptez, alors que c' est Allah qui vous a créés, vous et ce que vous fabriquez?" » (Coran, 37 : 91 - 96).

Comment dire après tout cela qu’Abraham avait préservé une idole et que le nom Allah dérive de celui de cette idole là ?

Chère auteur de la question,

Connaissez-vous la signification d’Allah et de quoi le mot dérive ?

Le mot de majesté Allah dérive du verbe aliha, ya’lahou. Ce verbe implique une adoration fondée sur l’amour. Allah, le Transcendant, le Très Haut est l’adoré que les coeurs des croyants chérissent, vénèrent, craignent et place leur espérance en Lui.

S’agissant de votre question visant à savoir si l’Islam a un rapport avec l’idolatrie et le culte des astres, elle ne cessera pas de nous étonner. Car l’Islam a apporté la foi en l’unicité absolue d’Allah et a proné que le culte Lui soit voué tout seul sans rien Lui associer. L’Islam est venu pour combattre et éradiquer l’idolâtrie. Comment dès lors pourrait-il entretenir un lien avec elle ?

Chère auteur de la question,

Peut-être avez vous lu dans le Coran l’histoire de la huppe, qui a embrassé la foi en l’unicité divine, connu son Maître et rejeté le culte des astres. Cette huppe dit dans le cadre du récit qu’il a fait à Soulayman à propos de la reine du Yemen à l’époque : « Mais elle n' était restée (absente) que peu de temps, et dit: "J' ai appris ce que tu n' as point appris; et je te rapporte de Saba‘ une nouvelle sûre: J' ai trouvé qu' une femme est leur reine, que de toute chose elle a été comblée et qu' elle a un trône magnifique. Je l' ai trouvée, elle et son peuple, se prosternant devant le soleil au lieu d' Allah. Le Diable leur a embelli leurs actions, et les a détournés du droit chemin, et ils ne sont pas bien guidés. Que ne se prosternent- ils devant Allah qui fait sortir ce qui est caché dans les cieux et la terre, et qui sait ce que vous cachez et aussi ce que vous divulguez? Allah! Point de divinité à part Lui, le Seigneur du Trône Immense. » (Coran, 27 : 22- 26).

Il en est de même du récit relatif à la condamnation par Abraham du culte que son peuple vouait aux astres, notamment au soleil et à la lune, récit que le saint Coran nous a rapporté dans la sourate du bétail :

Quant au lien existant entre le jeûne du Ramadan et le croissant lunaire, il n’implique pas que nous adorons le croissant, mais il signifie que le Maître des lunes en a fait des indices du calendrier de nos activités cultuelles et nos transactions. Nous veillons à constater l’apparition du croissant lunaire marquant le début du mois de Ramadan pour attester l’unicité d’Allah à travers le jeûne que nous observons pour complaire au Transcendant. Nous veillons aussi à constater l’apparition du croissant mparquant le début du mois qui suit le Ramadan dans le but de connaître la fin de ce culte annuel. Nous agissons de la même façon pour connaître les jours du pélerinage et les dates d’autres cultes.

Nous espérons que cet exposé a exlairé les aspects qui ne vous étaient pas claires et que les ambiguités sont dissipées.

Sachez que cette question est très grave et que l’Islam represante la seule religion agréée par Allah pour Ses serviteurs et qu’Il n’en agrée pas une autre. Venez donc rejoindre la vraie religion et la loi droite. Venez donc suivre la révélation qui vous a été faite par votre Maître.

Allah est avec les croyants.

Islam Q&A
Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid
Create Comments