36518: Prononcer l’intention au moment d’égorger le sacrifice


M’est-il permis de prononcer l’intention en disant, par exemple au moment d’immoler un sacrifice au nom de mon père décédé : « Seigneur ! Ceci est le sacrifice de mon père X ? Ou faut-il se contenter d’agir sans rien dire ?

Louanges à Allah

L’intention réside dans le cœur. Il suffit de se contenter de la nourrir sans la prononcer. Mais on doit dire : bismi Allah, Allahou Akbar au moment d’immoler la bête conformément à ce hadith rapporté dans les Deux Sahih : « le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a sacrifié deux béliers  en les égorgeant par sa propre main après avoir dit : « bismi Allah Allahou Akbar » (rapporté par al-Boukhari, 7/130 (n° 5554) et par Mouslim, 3/1556 (n° 1966) et par Ahmad, 3/115).

Mais, rien ne vous empêche de dire :

« Allahouma, inna hadhihi udhhiyatoun an walidi ».

-         Seigneur ! Ce sacrifice est fait pour le compte de mon père.

Ceci ne revient pas à prononcer l’intention.

C’est Allah qui nous assiste.

La Commission Permanente pour les Recherches Religieuses et la Consultance.
Create Comments