Dimanche 10 Rabii 1 1440 - 18 novembre 2018
Français

L'enseignement pratique du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) en matière vestimentaire

question

Quels sont le vêtements que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) portait habituellement? J'espère que vous apporterez un argument et nous citerez sa source.

texte de la réponse

Louanges à Allah

La Sunna et des traditions mentionnent de nombreux vêtements que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) portait. Elles indiquent en substance qu'il portait en fait d'habits ce qui était jugé décent par son peuple. Il ne rejetait aucun vêtement disponible et ne se donnait pas la peine de chercher ce qui ne l'était pas. Il ne cherchait pas à se procurer des vêtements qui n'étaient pas à la portée du commun et ne s'imposait pas un seul vêtement car il portait différents types de tissus, à l'exception de la soie. Il préférait parmi les types de tissu ce qui était joli et couvrait correctement (le corps).

L'érudit, Ibn al-Qayyim (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a rassemblé l'essentiel des hadiths qui décrivent les vêtements du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui). Nous allons les citer succinctement car nous ne voulons pas être longs en citant tous les hadiths relatifs au sujet qu'il faut aller trouver dans les livres traitant de la Sunna, notamment les chapitres consacrés à l'habillement et à la parure.

Ibn al-Qayyim (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: «Il (le Prophète) possédait un turban] morceau de tissu dont on s'enveloppe la tête conformément à une pratique populaire répandue aujourd'hui dans certains pays comme le Yémen et le Soudan[ On l'appelle sahab (nuage). Il (le Prophète) en dota Ali. Il le portait sur un bonnet et se contentait parfois de ce dernier comme il se contentait parfois du premier. Parfois encore , il laissait des pans de son turban descendre sur ses épaules. C'est ce que Mouslim a rapporté dans son Sahih d'après Amer ibn Harith en ces termes: J'ai vu le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) sur la chaire coiffée d'un turban noir dont des franges pendaient sur ses épaules.

D'après Mouslim encore, Djaber ibn Abdoullah a rapporté que le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) entra dans La Mecque coiffé d'un turban noir. Ce hadith ne mentionne pasde pans. Ce qui indique que le turban ne laissait pas descendre des pans sur les épaules tous le temps. On peut dire encore qu'il (le Prophète) entra dans La Mecque en tenue de combat donc porteur d'un casque. Aussi portait il à chaque endroit la tenue appropriée.

Le Prophète portait encore une tunique ] comparable à ce qui est appelé ainsi de nos jours, ce qu'on appelle djellaba ou djilbab dans certains pays.[ C'était son habit préféré qui était doté de manches longues arrivant jusqu'aux poignés. Il portait encore un vêtement long , ample dotés de larges manches et d'une fente du côté supérieur. On le porte (habituellement) sur d'autres vêtements. Il ressemble à nos jours à latoge que porte le personnel enseignant de l'université al-Azhar. Voir al-mou'djam al-wassit (1/104[

Il portait encore un vêtement dit al-farroudjmanteau à porter sur d'autres vêtements et sur lequel on porte une ceinture. Voir al-mou'djam al-wassit(2/713). Il portait en voyage une chemise aux manches serrées. Il portait al-fardjiyya, Voir al-mou'djam al-wassit(2/679), c'est l'ample vêtement doté de longues manches que portent les ulémas de la religion. Il s'habillaitencore de deux pagnes à l'instar des pèlerins de nos jours. Selon al-Waquidi, ses pagnes étaient d'une longueur de six coudées X trois coudées et un empans. Son pagne inférieur était un tissu d'Oman d'une longueurde quatre coudées et un empan X deux coudées et un empan et d'une largeur de deux coudées X un empan. Il portait un costume rouge composé de deux pièces. Le terme hulla n'est usité que pour désigner un vêtement composé de deux pièces. Certains ont commis l'erreur de croire que le costume était complètement rouge. Il ne s'agissait que d'un costume composé de deux pièces yéménitestissés avec l'emploi de fils rouges et noirs, comme les autres tissus yéménites. Le vêtement conserve encore ce nom à cause de ces lignes rouges. En matière vestimentaire, Le rouge pur estfrappé d'une interdiction aggravée. Il portait un vêtement coloré et un vêtement simple et portait un habit noir et un habit en fourrure doté de manches aux extrémités cousues avec des fils de soie légers.

Abou Dawoud et imam Ahmad ont rapporté, chacun selon sa chaîne de transmission des hadiths, d'après Anas ibn Malick que le souverain byzantin offrit au Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) une dalmatique confectionnée avec de la soie légère et il le portait. C'est comme si je voyais encore ses deux mains trembler. Selon al-Asma'i les habits dits massatiq sont en fourrure et dotés de longues manches. Selon al-Khattabi, il semble que l'habit en question avait des manches cousues avec des fils de soie légères car la fourrure à elle seule n'est pas de la soie.

Il acheta des pantalons apparemment pour les porter . On a rapporté plusieurs hadiths indiquant qu'il en a porté et autorisa les gens à le faire. Il portait des bottes et des sandales dit taasouma, et une bague tantôt à sa main droite, tantôt à sa main gauche selon des versions toutes authentiques. Il portait un casque dit khoudha et un bouclier dit zadiya et porta le jour ( de la bataille ) d'Ouhoud deux boucliers.

Selon le Sahih de Mouslim, Asma fille d'Abou Baker dit: Voici le manteau du Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) elle sortit un manteau de type persan aux bordures et ouvertures parées. Elle ajouta: ce manteau fut conservé par Aicha jusqu'à sa mort après quoi je l'ai récupéré. Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui ) le portait et nous, nous le lavons et donnons l'eau ayant servi au lavage aux malades afin de les guérir.

Il possédait deux écharpes vertes ]la bourda est un vêtement marqué de traits et ouvert du côté supérieur, qu'on se met sur les épaules . Il ressemble à un manteau rayé même s'il est plus petit. On le porte surses vêtements où le met sur ses épaules. Il ressemble encore à l'habit dit Kisaa[.

Il possédait un habit noir, un riche habit rouge et un habit de poils. Il possédait unecourte chemise en coton de manches courtes. Quant aux vêtements dotés de longues et larges manches, il n'en portait pas. Ses compagnons, non plus , n'en portaient jamais. Leur port est donc contraire à la Sunna, et sa licéité est discutable car il est un signe d'orgueil.

Il préférait en matière d'habillement la chemise et un habit dit habra, une sorte de manteau rayé tirant sur le rouge. Le blanc était sa couleur préférée. Il disait à ce propos: Ils (les vêtements blancs) sont vos meilleurs vêtements. Portez les et utilisez les pour habiller vos morts. Selon le Sahih, Aicha sortit un habit épais et un pagne grossier en disant: voilà les habits dans lesquels le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) rendit l'âme.»

Quant aux écharpes dont on se couvre la tête et les épaules ou les épaules seules que bon nombre de prêtres et rabbins portent aujourd'hui ( Voir al-mou'djamal-wassit (2/553), il n'est pas rapporté que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) ou l'un quelconque de ses Compagnons les portaient. Bien au contraire, il est rapporté de façon sûre dans le Sahih de Mouslim à travers un hadith d'Anas ibn Malick selon lequel , évoquant l'anti-christ, le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui ) dit: Soixante-dix mille juifs d'Ispahan habillés de soutanes l'accompagneront. Quand Anas vit un groupe de gens porteurs de soutanes, il dit: qu'ils ressemblent aux juifs de Khaybar! C'est là que réside la réprobation par un groupe des anciens et des contemporains du port de cette robe.

La plupart des habits qu'ils (le Prophèteet ses compagnons) portait étaient de coton. Il lui arrivait parfois de porter des habits en laine ou de lin. Abou Isaac d'Ispahan a rapporté grâce à une chaîne vérifiée un hadith reçu de Djaber ibn Ayyoub selon lequel as-Salt ibn Rachid arriva auprès de Muhammad ibn Sirineporteur d'un habit en laine, d'un pagne en laine et d'un turban en laine. Ceci inspira le dégoût à Muhammad et le fit dire: je crois qu'il y a des gens qui s'habillent en laine et se disent que Jésus fils de Marie le portait. Quelqu'un que je prends pour sûr m'a raconté que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) portait des habits en lin, en laine et de coton. Or c'est sa pratique vestimentaire qui mérite mieux que toute autre d'être adoptée.

Muhammad ibn Sirine entendait dire par là que des gens croyaient le port systématique de vêtements en laine préférable , veillaient à le faire et interdisaient aux autres de faire le contraire. Ils s'imposaient aussi une tenue unique et préféraient se soumettre à un rituel, à des gestes et mouvements dont la violation était jugée condamnable selon eux. Pourtant, c'est leur observance, leur perpétuation et leur non violation qui étaient condamnable.

Ce qui est juste c'est que la meilleure voie est celle que le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a tracée, donné l'ordre de la suivre et exhorté les gens à le faire et l'a lui-même suivie strictement. En d'autres termes, son enseignement en matière vestimentaire consistait à se contenter du disponible parfois en termes de vêtement en laine parfois de coton, parfois de lin. Il portait des manteaux yéménites, et des manteaux verts. Il portait un vêtement dit djoubba, une robe dite qaba, une chemise, des pantalons, des pagnes, des bottes et des sandales. Parfois, il laissait un pan de son turban descendre derrièreparfois il s'en passait. Parfois il passait une partie de son turban sous son menton .

Quand il acquérait un nouveau habit, il en citait le nom en disant: Monseigneur, puisque tu m'a fourni cette chemise ou pagne ou turban, je Te demande ce qu'il comporte en bien et le meilleur de ce pourquoi il a été fabriqué. Et je te demande de me protéger contre le mal qu'il comporte et qui pourrait découler de sa fabrication. Quand il mettait un vêtement, il commençait par la droite.

Il portait du velours noir, d'après ce que Mouslim a rapporté dans son Sahih d'Aicha selon laquelle le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) sortit habillé d'un tissu fin de velours noir. Les deux Sahih citent un hadith rapporté par Qatada qui a dit à Anas:

-« Quel était le habit préféré du Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui)?

-Al-hibara: un habit importé du Yémen. La plupart de leurs tissus était fabriqué au Yémen, un pays tout proche d'eux. Ils portaient encore des tissus importés de la Syrie et de l'Egypte comme le copte, un tissu en lin fabriqué par les coptes.

Dans Sahih an-Nassai, il est rapporté qu'Aicha avait confectionné pour le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) un habit en laine. Quand il le porta, il transpira, sentit l'odeur de laine etl'ôta. Il aimait les bonnes odeurs.

Selon les Sunan d'Abou Dawoud, il est rapporté qu'Abdoullah ibn Abbas a dit:J'ai vu le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) prier parfaitement habillé.

Dans les Sunan d'an-Nassai, Abou Rimthadit: J'ai vu le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) prononcer un sermon alors qu'il est vêtu de deux pièces vertes. Le manteau vert est celui qui porte des trais verts comme la robe rouge (qualifié ainsi à cause de ses traits rouges). Quiconquecomprend que la qualification de rouge signifie d'une rougeur pure, peut aussi se dire que le manteau qualifié de vert l'était purement, ce que personne n'a dit. Voir Zaad al-Maad (1/135-145). Voir un résumé sur les dispositions régissant le habillement dans notre présent site dans la réponsedonnée à la question n° 36891.

Celui qui voudrait voir les photos et les noms des habits susmentionnés peut se référer au live intitulé: habillement et parure selon la Sunna purifiée par Muhammad Abdoul Karim al-Qadi. Pour avoir une connaissance détaillée des habits en question, il est possible de se référerau livre intitulé al-mou'djam al-arabi li asmaa' al-malabis par Radjab Ibrahaim et le live intitulé al-mou'djamal-moufassal bi asmaa al-malabis indalarabe par l'orientaliste Douzi Reinhardt. Nous nous y sommes référé pour reproduire par écrit des éléments permettant d'illustrer la forme authentique des vêtements.

Allah le sait mieux.

Envoyer les observations