Samedi 7 Muharram 1446 - 13 juillet 2024
Français

Des invocations pour renforcer la foi et se prémunir des obsessions

Question

J’ai entendu un hadith selon lequel un homme serait venu au Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) et a dit : « Ô mes péchés ! Le Prophète lui a dit : « Dis : Ô Allah, Ton pardon est assez vaste qu'il couvre mes péchés et Ta miséricorde m’inspire plus de confiance. Ô Seigneur, pardonne-moi. » répètes-le trois fois. »  Alors Quelles sont les invocations à dire pour que les péchés soient pardonnés ? Et Quelles sont les invocations à dire pour consolider notre foi et nous prémunir des obsessions ?

Texte de la réponse

Louange à Allah.

Premièrement :

On a déjà cité dans la réponse faite à la question N° 3177 et à celle donnée à la question N° 39775 une multitude d’invocations relatives au repentir et à la demande de pardon.

Deuxièmement :

La foi se raffermit par l’obéissance et s’affaiblit par la désobéissance. Que celui qui veut voir sa foi se raffermir s’adonne aux actes de dévotion et s'écarte de la désobéissance à Allah. Ce qui aiderait le musulman à réaliser cet objectif c'est de rejoindre les assemblées des gens de bien et de piété et s’éloigner des partisans des innovations et des actes de désobéissance.

Parmi les plus importants facteurs qui facilitent au musulman l’adoption de cette conduite, on note :

- L’invocation d’Allah pour L'implorer de le raffermir dans sa foi et sa religion. C’est dans ce sens qu’Allah le Très-Haut parle des ulémas et des croyants :

« Ô notre Seigneur ! Ne laisse pas dévier nos cœurs (de la vérité) après que Tu nous aies guidés ; et accorde-nous Ta miséricorde. C'est Toi, certes, le Grand Donateur ! » (Coran : 3/8)

L’imam Ahmed rapporte dans Al-Mousnad (23463) qu’Aicha (Qu’Allah soit satisfait d’elle) a dit : « Le Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) employait souvent dans ses invocations ce Dou'aa : « Ô Toi Qui manie les cœurs ! Raffermis mon cœur en Ta religion. » Elle ajoute : « Je lui ai dit : ô Messager d’Allah ! Tu invoques (Allah) fréquemment avec ce Dou'aa ? » Il a dit : « Certes, le cœur de l’humain est entre deux des Doigts d’Allah le Puissant et Majestueux. Il peut soit le dévier soit le raffermir. » Ce hadith a été rapporté aussi par l'imam At-Tirmidhi (23463) d’après Oum Salama (Qu’Allah soit satisfait d’elle) et jugé bon par lui et jugé authentique par Al-Albani dans Sahih At-Tirmidhi.

L'imam At-Tirmidhi (3599) a rapporté et a jugé bon un hadith d’après Abou Houreïra (Qu’Allah soit satisfait de lui) selon lequel le Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Ô Allah ! Facilite-moi que je profite de ce que Tu m’as appris, apprends-moi ce qui m’est utile et accroît mon savoir. » (Jugé authentique par Al-Albani dans Sahih At-Tirmidhi). Celui à qui Allah accroît son savoir, sa foi sera plus raffermie. 

L’imam Ahmed (3797) a rapporté qu’Ibn Messaoud (Qu’Allah soit satisfait de lui) : « Il était dans la mosquée en train de faire des invocations. Le Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) est entré alors qu'il invoquait Allah. Il a dit à Ibn Messaoud : « Implore (Allah), Il t'accordera (Ses faveurs). », alors qu’il disait : « Ô Allah, je Te demande une foi inébranlable, une béatitude inépuisable et la compagnie du Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) dans les plus luxueuses chambres du Paradis, le Paradis Eternel. »

Celui à qui Allah accorde une foi inébranlable aura la foi tellement ferme que les plaisirs et les soupçons ne l’affecteront pas.

- C’est aussi : Demande à Allah, le Très-Haut, de le guider vers le droit chemin.

L'imam Muslim (2725) a rapporté d’après Ali (Qu’Allah soit satisfait de lui) que le Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) lui a dit : « Dis : Ô Allah, guide-moi et oriente-moi ! »

L'imam Muslim (2721) a rapporté aussi d’après Ibn Messaoud (Qu’Allah soit satisfait de lui) que le Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) disait : « Ô Allah, je Te demande la guidance, la piété, la chasteté et la suffisance ! »

- L’emploi des Djawami' Ad-Dou'aa (des Dou'aa dont les termes sont concis et les significations sont multiples) portant sur la demande du bien et la protection contre le mal, à l’instar du hadith rapporté par l'imam Ibn Madja (3846) d’après Aicha (Qu’Allah soit satisfait d’elle) qui a dit : « Le Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) lui a appris cette formule d’invocation : « Ô Allah ! Je Te demande le bien exhaustif : l'immédiat et le futur, ce que j’en sais et ce que j’en ignore. Je me refugie auprès de Toi contre le mal exhaustif : l'immédiat et le futur, ce que j’en sais et ce que j’en ignore. Ô Allah ! Je Te demande le meilleur de ce que T’a demandé Ton serviteur et Prophète, et Je Te demande de me protéger contre le pire de ce dont Ton serviteur et Prophète T’a demandé de le protéger. Ô Allah ! Je Te demande le Paradis, ainsi que les paroles et les actes qui en rapprochent et je Te demande de me protéger contre l’Enfer, ainsi que contre les paroles et les actes qui en rapprochent. Et je Te demande de faire en sorte que tout décret que Tu as prescrit me concernant soit en ma faveur. » (Jugé authentique par Al-Albani dans Sahih Ibn Madja).

- Demander à Allah, le Puissant et Majestueux, de raviver la foi dans nos cœurs :

L'imam Al-Hakem (5) a rapporté d’après Abdallah ibn Amr ibn Al-‘Aas (Qu’Allah soit satisfait de lui et de son père) que le Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) a dit : « La foi s’use chez l’un d’entre vous comme s’use le vêtement. Alors, demandez à Allah de la raviver dans vos cœurs. » (Jugé bon par Al-Albani dans As-Sahiha (1585) (Voir à toutes fins utiles la question N° 14041 ).

Troisièmement :

Le traitement des obsessions c’est de les abandonner et les ignorer, mais aussi par la lecture du Coran fréquemment, par l'accomplissement des œuvres pies, par le refuge auprès d’Allah, le Très-Haut, Sa supplication avec humilité, et par Son imploration avec recueillement afin de vous protéger contre les intrigues sataniques et de vous raffermir sur le droit chemin.

Nous allons citer ci-dessous quelques invocations efficaces dans la lutte contre les obsessions d’inspiration satanique :

- Prononcer Al-Isti’adha (dire : A’oudhou billah mina ach-Chaytan Ar-Radjiim) qui est une formule de recherche de refuge auprès d’Allah contre le diable damné. Sous ce rapport, Allah, le Très-Haut, dit : « Et si jamais le diable t'incite à faire le mal, cherche refuge auprès d'Allah. Car Il entend et sait tout. » (Coran : 7/200).

- Implorer Allah la protection contre le diable.

L'imam Ibn Madja (733) a rapporté d’après Abou Houreïra (Qu’Allah soit satisfait de lui) que le Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Quand l’un d’entre vous entre dans une mosquée, qu’il dise ‘‘Bénédiction et salut d’Allah soient sur Mohammed’’ puis qu'il dise : « Ô Allah ! Ouvre-moi les portes de Ta miséricorde. » et quand il la quitte, qu’il dise : « Bénédiction et salut d’Allah soient sur Mohammed » puis qu'il dise : « Ô Allah ! Protège-moi contre le diable le damné. » Hadith jugé authentique par Al-Albani dans Sahih d’Ibn Madja.

- Chercher refuge auprès d’Allah contre les incitations des diables et leur présence :

« Et dis : « Seigneur, je cherche Ta protection, contre les incitations des diables.et je cherche Ta protection, Seigneur, contre leur présence auprès de moi. » (Coran : 23/97-98).

- Demander à Allah d’humilier le diable :

L'imam Abou Dawoud (5054) a rapporté d’après Abou Al Azhar Al-Anmari (Qu’Allah soit satisfait de lui) que lorsque le Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) se mettait au lit, il disait : « Au nom d’Allah, je pose mon flanc. Ô Allah ! Pardonne-moi mes péchés, humilie mon diable, libère-moi des droits (que les gens ont sur moi) et place-moi dans l'assemblée supérieure. » Hadith jugé authentique par Al-Albani dans Sahih Abou Dawoud.

Quatrièmement :

Le hadith cité dans votre question est faible. L'imam Al-Hakem a rapporté dans Al-Moustadrak (1994) par la voie d’Oubaydoullah ibn Mohammed ibn Hounayn en disant : Oubeïdallah ibn Mohammed ibn Djaber ibn Abdallah m’a rapporté d’après son père d'après son grand-père qui a dit : « Un homme s’est présenté au Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) et lui a dit : « Que faire de mes péchés ! Que faire de mes péchés ! », il a répété l’expression deux ou trois fois. Le Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) lui a dit : « Dis : Ô Allah, Ton pardon est assez vaste qu'il couvre mes péchés et Ta miséricorde m’inspire plus de confiance que mon œuvre. Ô Seigneur ! Pardonne-moi. » L’homme l’a dit, il lui a dit: « Répète ! », l’homme l’a répété, il lui a dit encore : « Répète ! », l’homme l’a répété. Alors il lui a dit : « Lève-toi. Allah t’a pardonné. » Hadith jugé faible par Al-Albani dans Silsilat Al Ahadith Adh-Dha’ifa (9/58).

Et Allah, le Très-Haut, sait mieux.

Source: Islam Q&A