Mercredi 18 Muharram 1446 - 24 juillet 2024
Français

Est-il juste de saluer quelqu’un en disant salamoun alaykoum ?

Question

Bon nombre de musulmans saluent leurs frères en islam en disant salamoun alykoum. Est-il permis de le faire ? Si ce n’est pas juste, celui qui s’en contente sera -t-il récompensé ?

Texte de la réponse

Louange à Allah.

Premièrement, il n’y a aucun mal à dire salamoun alaykoum ou salamoun alayka. Allah le Très-haut a expliqué que les anges disent salamoum alaykoum au paradis en guise de salut : « les jardins d'Eden, où ils entreront, ainsi que tous ceux de leurs ascendants, conjoints et descendants, qui ont été de bons croyants. De chaque porte, les Anges entreront auprès d'eux: 

« Paix sur vous, pour ce que vous avez enduré ! » -Comme est bonne votre demeure finale ! »  (Coran,13 :23-24). Il dit encore : « Et ceux qui avaient craint leur Seigneur seront conduits par groupes au Paradis. Puis, quand ils y parviendront et que ses portes s'ouvriront ses gardiens leur diront: « Salut à vous ! Vous avez été bons: entrez donc, pour y demeurer éternellement. » » (Coran,39 :73) On retrouve la même formule dans la parole du Très-haut : « Et n'approchez point la fornication. En vérité, c'est une turpitude et quel mauvais chemin !» (Coran,17 :32) et dans Sa parole : « et quand ils entendent des futilités, ils s'en détournent et disent: « À nous nos actions, et à vous les vôtres. Paix sur vous. Nous ne recherchons pas les ignorants. »  (Coran,78 :55) et dans Sa parole : « Et lorsque viennent vers toi ceux qui croient à nos versets (le Coran), dis: « Que la paix soit sur vous ! Votre Seigneur S'est prescrit à Lui-même la miséricorde. Et quiconque d'entre vous a fait un mal par ignorance, et ensuite s'est repenti et s'est réformé... Il est, alors, Pardonneur et Miséricordieux.» (Coran,6 :54)

Ibn Hibban a rapporté dans son Sahih (493) d’après Abou Hourayrah (p.A.a) un homme était passé tout près d’une assemblée qui comprenait le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) et dit : salamoun alaykoum et le Messager dit : « dix bienfaits) Ensuite , un autre homme était passé et dit : salamoun alaykoum wa rahatoullah et le Messager de dire : « vingt bienfaits » Plus tard, un autre homme était passé et dit : « salam alaykoum wa rahmatoullahi wa barakaatouhou et le Messager dit : « trente bienfaits » Et puis un homme a quitté l’assemblée sans saluer.Et le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dit : « que votre compagnon a vite oublié !Quand l’un d’entre vous arrive à une assemblée, qu’il salue et s’assoie, s’il le veut. Quand il part, qu’il salue. Le premier salut n’est pas plus important que le dernier.» Jugé authentique par al-Albani dans Sahih at-Targhiib wat-Tarhiib (2712)

Les textes que voilà indiquent clairement qu’il n’y a aucun mal à dire : salamoun alaykoum et qu’on doit lui répondre et il mérite une récompense.

Une divergence de vue oppose les uléma quant à savoir quelle est la meilleure formule ou si les deux sont égales : salamoun alykoum et as-salamou alaykoum ?

Dans al-Insaaf (2/563) al-Mourdaawi dit : « quand on salue un vivant, le plus juste selon la doctrine (hanbalite) est qu’on a le choix entre le défini as-salaam et l’indéfini salaamoun selon l’auteur d’al-Fouroue qu l’attribue à plus d’un. » Plus loin, il cite une version reçue de l’imam Ahmad qui préfère le défini à l’indéfini. Puis il cite qu’Ibn Aquil préférait l’indéfini au défini.

An-Nawawi dit dans al-adhkaar p.356-358 : « sache qu’il est préférable que le musulman dise : as-salaamoun alykoum wa rahmatoullah wa barakaatohou en utilisant le pluriel même s’il salue une seule personne. Pour lui répondre, on dit : wa alykoum as-salaam wa rahmatoullah wa barakaatohou.

Pour nos condisciples, quand le premier dit as-salaamou alaykoum, c’est bon. S’il dit : as-salaamou alayka ou salaamou alayka, cela suffit. Pour répondre, on peut dire : wa alayka as-salaam ou wa alaykoum as-salaam. S’il supprime wa pour dire alaykoum salaam, cela suffit encore.

Si le premier disait : salamoun alaykoum ou as-salaamou alaykoum, celui qui répond peut reprendre les mêmes formules. Car Allah le Très-haut a dit : « ils ont dit salam et il a répondu salam.

L’imam Aboul Hassan al-wahidi, un de nos condisciples, a dit : « on a le choix entre as-salaam et salaam. » An-Nawawi préfère as-salaam. »

Deuxièmement, ce qui est réprouvé c’est de commencer par alayka as-salaam ou alaykoum as-salaam car c’est la manière de saluer les morts.

Abou Dawoud (5209) et at-Tirmidhi (2722) ont rapporté d’après Abou Djariir al-Houdjaymi (p.A.a) : « je m’étais présenté au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et dit : « alayka as-salaam,ô Messager d’Allah. » -Il dit : ne dis pas alayka as-salaam, car alayka as-salaam est le salut des morts. » Ce hadith est jugé authentique par al-Albani  dans Sahih Abou Dawoud.

En disant : ‘alayka as-salaam est le salut des morts’ le Prophète entendait faire allusion à l’usage que bon nombre de poètes et d’autres faisaient de cette formule pour saluer les morts, contrairement à sa Sunna qui emploie as-salaam alaykoum pour saluer les vivants et les morts.

Dans son explication de ce qui précède, Ibn al-Qayyim (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « en matière de salut , il disait : as-salaamou alaykoum wa rahmatoullah.Il réprouvait qu’on commence par alayka as-salaam. Abou Djariir al-Houdjaymi (p.A.a) : « je m’étais présenté au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et dit : « alayka as-salaam, ô Messager d’Allah. » -Il dit : ne dis pas alayka as-salaam, car alayka as-salaam est le salut des morts. » Ce hadith est authentique.

Ce hadith n’est pas claire pour certains. Ils le trouvent contraire à un autre reçu du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) concernant la manière de saluer les morts et conçu en ce termes : « as-salaamou alaykoum.. » Ils croient que ses propos ‘alayka as-salaam est le salut des morts’ servent à expliquer ce qu’il faut faire. Cette erreur de leur part, les a conduits à croire que le deux hadiths sont contradictoires. Or les propos : ‘alayka as-salaam est le salut des morts’ est une explication de la réalité et non de ce qui est institué. Autrement dit, les poètes et d’autres  utilisaient cette formules pour saluer les morts. C’est dans ce sens que l’un d’entre eux dit :

« Alayka salaamou Allah, ô Qays ibn Assimin

Wa rahmatouho aussi longtemps qu’Il voudra l’accorder

La mort de Qays n’est pas celle d’un individu,

 puisque c’est l’effondrement de toute une construction »

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a réprouvé l’usage du salut réservé aux morts. » Extrait de Zaad al-Maad (2/383)

Troisièmement, la formule la plus parfaite est as-salaamou alaykoum wa rahmatoullah wa barakaatouho ou salaamoun alaykoum wa rahmatoullah wa barakaatouho, compte tenu du hadith d’Ibn Hibban précédent et de celui rapporté par Abou Dawoud (5195) et par at-Tirmidhi (2689).

D’après Imran ibn Houssayn (p.A.a) : un homme était passé tout près d’une assemblée qui comprenait le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) et dit : salamoun alaykoum et le Messager dit : « dix bienfaits) Ensuite, un autre homme était passé et dit : salam alaykoum wa rahatoullah et le Messager de dire : « vingt bienfaits » Plus tard, un autre homme était passé et dit : « salamoun alaykoum wa rahmatoullahi wa barakaatouhou et le Messager dit : « trente bienfaits »Hadith jugé authentique par al-Albani dans Sahihi Abou Dawoud.Quant au fait d’ajouter wa maghfiratouho ou wa ridhwanouho, cela n’a pas été reçu de notre Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) comme Ibn al-Qayyim l’a expliqué dans Zaad al-Maaad (2/381 et al-Albani dans Dhaafi Abi Dawoud (5196)

Allah le sait mieux.

Source: Islam Q&A