36766: Accomplir le petit pèlerinage au cours du mois Radjab


L’accomplissement du petit pèlerinage au cours de Radjab revêt-il un mérité déterminé selon les enseignements reçus?

Date de Publication: 2017-04-01

Louanges à Allah

Premièrement, on n’a rien reçu du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) qui accorde un mérite particulier  à l’accomplissement du petit pèlerinage au mois de Radjab ou le rend désirable. Le mérite est plutôt reconnu à l’accomplissement dudit pèlerinage pendant le mois de Ramadan et au cours des mois du pèlerinage que sont: shawwal, dhoul quaada et dhoul - Hidjdja.

Il n’a pas été reçu de manière sûre que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui)  ait fait le petit pèlerinage pendant le mois de Radjab. Bien plus, Aicha (P.A.a) l’a formellement contesté puisqu’elle a dit: « Le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) n’a jamais fait la oumra pendant Radjab. » (Rapporté par al-Bokhari , 1776 et par  Mouslim, 1255)

Deuxièmement, fait partie des innovations en religion le fait pour certains de privilégier le mois de Radjab en y effectuant une oumra car un individu responsable religieusement n’a pas le droit de réserver une pratique cultuelle à un temps déterminé sans se référer à la loi religieuse.

Ibn al-Attar, l’élève d’at-Tirmidhi (Puisse Allah leur accorder tous les deux Sa miséricorde ) a dit: « Il m’est parvenu que les Mécquois (Puisse Allah honorer leur ville davantage) multiplient habituellement les oumra pendant le mois de Radjab. Pourtant, je ne connais aucun fondement pour cette pratique. En plus, un hadith sûr nous apprend que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «  Une oumra effectuée en Ramadan équivaut à un pèlerinage complet. »

Cheikh Muhammad ibn Ibrahim (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit dans ses fatwa (6/131)

Le fait de consacrer des jours du mois de Radjab à des visites ou d’autres pratiques religieuses ne repose sur aucun fondement, compte tenu de ce que l’imam Abou Shamah a confirmé dans son livre al-bidaa mal-hawadith, à savoir qu’il ne convient pas de consacrer des moments à des pratiques cultuelles sans se référer à la loi car aucun temps n’est supérieur à un autre, sauf un temps que la loi religieuse marque par une pratique cultuelle ou un temps dont la loi indique que les pratiques y sont plus méritoires. Voilà pourquoi les ulémas ont contesté la multiplication des oumra en Radjab. »،

 Toutefois , il n’y a aucun inconvénient à effectuer la oumra en Radjab par pur hasard ou parce que le voyage y est plus facile mais sans  reconnaitre à l’acte un mérite particulier. 

Islam Q&A
Create Comments