Dimanche 8 Rabii 2 1440 - 16 décembre 2018
Français

Avouer son amitié  pour des frères et compagnons

question

Quand un musulman aime un autre musulman, doit-il lui dire: je vous aime pour Allah?

texte de la réponse

Louanges àAllah

Exprimer clairement son amitiépour les frères et compagnons relève des bonnes règles de conduite et des belles moeurs. Déclarer son affection ne fait que consolider les liens d’amitiéqui rattachent les musulmans. D’après Anas ibn Malick (P.A.a) un homme se trouvait auprès du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) lors qu’un autre vint dire:

-"O Messager d’Allah! En vérité, j’aime celui-ci. »

- Est-ce que tu le lui as dit. 

- Apprends-le lui. Il se rapprocha de l’intéresséet lui dit:  Je t’aime pour Allah. Et l’autre de répondre: Puisse Allah t’aimer puisque tu m’aimes eu égard àLui. (Rapportépar Abou Dawoud,n°5125). An-Nawawi l’a jugéauthentique dans Riyadh as-Salihine,183) Al-Albani l’a jugéauthentique dans Sahih Abou Dawoud. Dans certaines versions du hadith, on lit:  Apprends le lui car c’est plus àmême de préciser votre amitié. (Rapportépar Ibn Abi Dounya dansal-Ikhwan,69)

Cheikh Ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: C’est parce que cette formule est très apteàinstaller l’amitiédans son coeur.Car quand quelqu’un sait que tu l’aimes, il te le rend parce que les coeurs se reconnaissent et se rassemblent, même si les langues ne l’expriment pas. C’est dans ce sens que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: Les âmes sont des soldats mobilisés; celles qui se reconnaissent se retrouvent et celles qui ne se reconnaissent pas s’évitent. L’expression verbale de l’amitiéne fait que la consolider dans le coeur. D’oùl’expression:  je t’aime pour Allah. Extrait de charh Riyadh as-Salihine

Il est rapportéd'après al-Miqdam ibn Maadi Karib (P.A.a) que le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui): Quand l’un d’entre vous aime son frère en religion, qu’il le lui apprenne. (Rapportépar at-Tirmidhi,2392) et jugébon par al-Albani dans as-silsilah as-sahihah 417)

D’après Ali ibn al-Housseyn ibn Ali ibn Abi Talib (P.A.a) le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit:  Quand l’un d’entre vous aime son frère en Allah, qu’il le lui explique car c’est plus àmême de les rapprocher l’un àl’autre et de rendre leur amitiédurable. Cheikh al-Albani dans as-silsilah as-sahihah,1199 a dit que le hadith est rapportépar Wakii dansAz-zouhd,2/67/2) grâce àune chaîne sûre d’après Ali ibn al-Housseyn et attribuéàhaute (source). Al-Albani ajoute: Ali ibn al-Housseyn est le fils d’Ali ibn Abi Talib. Il était un homme sûr qui figure parmi les rapporteurs cités par les deux Cheikh (al-Boukhari et Mouslim). Bien que manquant d’un maillon (moursal),la chaîne du hadith demeure sûre. Elle est étayée par un autre hadith reposant sur une chaîne pareille. Ibn Abi Dounya l’a rapportédans al-ikhwan citédans al-Fateh al-kabir (1/67). Elle est encore étayée par un autre hadith rapportépar Yazid ibn Nouamah adh-Dhabbi qu’al-Albani a vérifiédans l’autre livre (1726).Vu l’ensemble des voies àtravers lesquelles le hadith a étérapporté, il est bon, s’il plait àAllah Très-haut. »Il s’agit d’une recommandation (l’échange des propos susmentionnés entre amis) et non une obligation.

Pour al-Manawi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde): Qu’il lui apprenne qu’il l’aime pour Allah est une recommandation de faire part de l’amitiéen disant àl’autre: En vérité, je t’aime pour Allah autrement dit pas pour autre chose comme un acte de bienfaisance ou autre. C’est plus àmême de les rapprocher , de consolider l’amitiéet de l’accroître. C’est ce qui réunit les musulmans, renforce leur cohésion interne et élimine les causes de malentendus et de haine. Voilàqui reflète les beaux aspects de la charia. »Extrait de Faydh al-Qadir,1/319). Voir la réponse donnée à la question n° 173.

Allah le sait mieux.

réponses correspondantes

Envoyer les observations