Samedi 20 Ramadan 1440 - 25 mai 2019
Français

Croire aux Prophètes et aux Messagers fait partie des piliers de la foi car celle-ci ne se limite pas à la croyance aux Messagers.

question

On lit dans le long hadith de Gabriel que quand ce dernier a interrogé le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) sur la foi , celui-ci en a mentionné les piliers  y compris la croyance aux Messagers.Or, il est bien connu que tout prophète n’est pas messager.Aussi, faut il en déduire qu’il n’est pas nécessaire de croire à celui qui fut Prophète mais pas Messager?

texte de la réponse

Louanges à Allah

La foi nécessaire consiste à croire à l’ensemble des Messagers et Prophètes et non aux seuls Messagers.C’est une des données axiomatiques de la religion et l’un des piliers du dogme fondé sur le saint Coran.Sous ce rapport, Allah Très-haut dit: « Et votre Divinité est une divinité unique. Pas de divinité à part Lui, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.» (Coran,2:163). Le Transcendant dit encore: « La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant. Mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour dernier, aux Anges, au Livre et aux prophètes, de donner de son bien, quelqu’amour qu’on en ait, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l’aide et pour délier les jougs, d’accomplir la prière et d’acquitter la zakat. Et ceux qui remplissent leurs engagements lorsqu’ils se sont engagés, ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et quand les combats font rage, les voilà les véridiques et les voilà les vrais pieux! » (Coran,2:177)

Réfléchis sur la manière dont Allah a prescrit à tous ceux qui croient en Lui la croyance à tous les messagers et prophètes et cité nommément Ismail, Isaac et les tributs. Le Puissant et Majestueux nous a informés que les croyants ne doivent pas établir une différence entre les prophètes et messagers.Mieux, ils ne doivent pas croire celui qui conteste la prophétie de celui auquel Allah a attribué ce titre.Car renier  un messager ou  prophète  revient à démentir  tous les messagers.

Quadi Iyadh (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: « Le statut de celui qui insulte l’ensemble des prophètes d’Allah Très-haut et les méprise ou démentit  leurs apports ou les conteste ou les renie est le statut arrêté par notre prophète (Bénédiction et salut soient sur lui).Ach-chifaa,2/1097).

Cheikh al-islam, Ibn Taymiyyah (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: «Les musulmans ont cru à tous les prophètes sans distinction aucune car la croyance à tous les prophètes est  une prescription obligatoire. Celui qui ne croit pas à l’un d’entre eux ne croit à aucun d’eux. Celui qui insulte l’un d’eux est un mécréant qu’il faut excuser à l’avis unanime de tous les ulémas. » Extrait de as-safadiyyah (2/311).

L’érudit as-Saadi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit dans son explication du précédent verset de la sourate de La vache (2:177) «Il enseigne la croyance à tous les livres révélés à tous les prophètes et précise qu’il faut croire à tous les prophètes de manière à la fois globale et détaillée à cause de leur noblesse et compte tenu des grandes législations qu’ils ont apportées.Ce qui est nécessaire en matière de croyance aux prophètes et aux livres consiste à les croire tous de manière globale et de croire de manière détaillé à ceux d’entre eux auxquels on est tenu de croire  nommément. »Extrait de Tayssir al-Karim ar-Rahman p.67.

En ce qui concerne le célèbre hadith de Gabriel cité par l’imam Mouslim (n°8) et reçu d’Omar ibn al-Khattab, on y trouve ceci: « Il (Gabriel ) a dit: informe -moi de la foi. »-Il (le Prophète) a dit: c’est croire en Allah, à Ses anges, à Ses livres, à Ses messagers, au jour dernier; et croire au destin , bon ou mauvais ».Ce hadith ne signifie pas qu’il faut se limiter à la croyance aux messagers et exclure les prophètes puisque le terme ‘messagers’ inclut les prophètes. On a employé le terme messagers pour s’en tenir aux plus célèbres et plus  visibles comme le prouve la mention ailleurs de la nécessité de croire à tous les prophètes.Il n’est pas pertinent de faire la distinction entre prophètes et messagers dans tout contexte. Quand l’un des deux termes  est employé, il renvoie à l’ensemble des prophète et messagers.Quand les deux sont employés dans un texte, ils désignent deux réalités différentes.

Allah le sait mieux.

Envoyer les observations