Jeudi 5 Rabii 2 1440 - 13 décembre 2018
Français

Comment les Compagnons se sont-ils retournés pendant leur prière quand ils apprirent le changement de la qibla?

question

J'ai une petite incompréhension. J'ai été à Médine et visité la mosquée aux Deux Qibla. Là, un frère nous a expliqué comment les Compagnons s'étaient retournés quand ils apprirent le changement de la qibla. Il nous a donné un exemple illustrant comment l'imam s'était retourné et franchi les rangées des fidèles en prière qui, à leur tour, s'étaient retournés. La question est: quand l'imam changea de qibla en se retournant, comment fut le comportement des femmes qui se trouvaient derrière (les hommes). Se retournèrent elles aussi ou interrompirent elles leur prière ou la continuèrent comme elles l'avaient commencée? Le changement de la qibla repose-t-il sur une histoire authentique?

texte de la réponse

Louanges à Allah

L'histoire du changement de la qibla pour le déplacer de Jérusalem vers la mosquée sacrée trouve sa source dans le Coran et est détaillée dans la sunna prophétique. C'est à ce propos qu'Allah Très-haut: «Les faibles d'esprit parmi les gens vont dire: Qui les a détournés de la direction (Qibla) vers laquelle ils s'orientaient auparavant? - Dis: C'est à Allah qu'appartiennent le Levant et le Couchant. Il guide qui Il veut vers un droit chemin.Et aussi Nous avons fait de vous une communauté de justes pour que vous soyez témoins aux gens, comme le Messager sera témoin à vous. Et Nous n'avions établi la direction (Qibla) vers laquelle tu te tournais que pour savoir qui suit le Messager (Muhammad) et qui s'en retourne sur ses talons. C'était un changement difficile, mais pas pour ceux qu'Allah guide. Et ce n'est pas Allah qui vous fera perdre (la récompense de) votre foi, car Allah, certes est Compatissant et Miséricordieux pour les hommes. Certes nous te voyons tourner le visage en tous sens dans le ciel. Nous te faisons donc orienter vers une direction qui te plaît. Tourne donc ton visage vers la Mosquée sacrée. Où que vous soyez, tournez-y vos visages. Certes, ceux à qui le Livre a été donné savent bien que c'est la vérité venue de leur Seigneur. Et Allah n'est pas inattentif à ce qu'ils font.» (Coran,2:142-144).

Al-Bokhari (41) a rapporté d'après al-Baraa ibn Azib quequand le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) arriva à Médine, il s'installa chez ses grands pères ou oncles maternelsAnsari, et se dirigeait dans ses prières vers Jérusalem durant seize ou dix-sept mois. Pendant ce temps, il lui plaisait de se diriger vers La Maison.

La deuxième prière de l'après midi était la première accomplie sur place par lui en compagnie d'un groupe de gens. Un membredu groupe s'en alla et passa auprès d'une mosquée et se rendit compte que les fidèles qui y priaient étaient en posture de prosternation. Ils leur dit: j'attestedevant Allah avoir prié avec le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) dirigés vers La Mecque. Dès cet instant, les fidèles se retournèrent vers La Maison. Les gens du Livre, notamment les Juifs, appréciaient le fait pour le Prophète de s'orienter vers Jérusalem dans ses prières. Quand le Prophète commença à s'orientervers La Maison, ils le désapprouvèrent.»

Mouslim (527) a rapporté d'après Anas que le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) se dirigeait vers Jérusalem jusqu'à la révélation de: »Certes nous te voyons tourner le visage en tous sens dans le ciel. Nous te faisons donc orienter vers une direction qui te plaît. Tourne donc ton visage vers la Mosquée sacrée.» (Coran,2:144). Mouslim (526) a rapporté qu'Ibn Omar a dit: Nous étions en train d'accomplir la prière du matin, un homme vint dire: certes, le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) vient de recevoir une révélation cette nuit. L'ordre vient de lui être donné de se diriger vers la Kaaba. Faites-en de même. Auparavant, ils s'orientaient vers la Syrie. ils se retournèrent immédiatement.

Deuxièmement, s'agissant de savoir comment les Compagnons (P.A.a) se retournèrent-ils au cours d'une prière quand ils apprirent le changement de la qibla, voici ce qui se passa: l'imam et ceux qui se trouvaient en prière derrière lui se retournèrent de leur placecomme pour former un demi cercle et de manière à ce que l'imam se retrouvât dans le côté arrière de la mosquée pour faire face à la Kaaba en laissant les hommes derrière lui et les femmes à la place auparavant occupée par les hommes. Lesexpressions se retournèrent et se penchèrent usées dans les hadiths précédents n'impliquent pas nécessairement le franchissement des rangées des prieurs par l'imam. Bien au contraire, il se peut qu'ils n'aient fait que se retourner.

Al-Hafez ibn Hadjar (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde): «La manière dont le changement de direction dans la prière se passa est expliquée dans le hadith de Thouwaylah bint Aslam cité par ibn Abi Hatim. On en a cité une partie ci-dessus. Thouaylah dit: Les femmes se retournèrent de manière à se retrouver à la place des hommes et ceux firent en sorte à se retrouver à la place des femmes. Nous accomplîmes les deux dernières rakaa dirigés vers la Maison sacrée.

Je dis: cela s'illustre ainsi: l'imam se déplaça de la partie avant de la mosquée pour se retrouver à la partie arrière car se diriger vers la Kaaba c'est tourner le dosJérusalem. Si l'imam s'était tourné sur lui-même, il n'y aurait pas eu derrière lui assez de places pour abriter les rangées des prieurs. Quand l'imam se déplaça, les hommes se déplacèrent pour se retrouver derrière lui, et les femmes en firent de même pour se positionner derrière les hommes. Ceci implique des manœuvres importantes pendant l'accomplissement de la prière. Il se peut que cela se passât avant l'interdiction de tels agissements dans la prière et avant l'interdiction de parler dans la prière. Il se peut encore que de telles actions fussent pardonnées, compte tenu de l'intérêt susmentionné. Il se peut enfin que les pas à faire (dans le cadre du déplacement) ne se succédèrent pas mais furent espacés. Allah le sait mieux.» Extrait de Fateh al-Bari (1/506-507) selon la numérotation de la Chamilah. Voir Tafsir d'Ibn Kathir (1/167,470).

Troisièmement, la visite des Sept lieux ou endroits, comme les appellent les Médinois,avec l'intention d'en faire un acte cultuel susceptible de générer une récompense (divine) n'est pas instituée. Cheikh Abdoul Aziz ibn Baz (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: Concernant les Sept Mosquées etla mosquée aux deux qibla et d'autres endroits cités par les auteurs de guides pour être visités, cela ne repose sur aucun fondementou argument. Ce qui est institué pour le croyant c'est de suivre et de ne rien inventer. Extrait de Madjmou fatawa Ibn Baz (6/321). Voir pour davantage d'informations la réponse donnée à la question n° 11669.

Allah le sait mieux.

Envoyer les observations