Lundi 9 Muharram 1446 - 15 juillet 2024
Français

Les modalités de la prière faite lors d’une éclipse solaire

Question

Quelles sont les modalités de la prière faite lors d’une éclipse solaire (Kousouf) ?

Texte de la réponse

Louange à Allah.

Premièrement : Al-Boukhari (1041) et Muslim (911), auteur de la présente version, ont rapporté d’après Abou Massoud Al-Ansari (Qu'Allah soit satisfait de lui) que le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Certes, le soleil et la lune font partie des signes qu’Allah affecte pour faire peur à Ses serviteurs. Leur éclipse n’est pas dûe à la mort de quelqu’un. Quand vous la constatez priez et invoquez Allah, le Très-Haut jusqu’à la fin de l’éclipse. »  

Al-Boukhari, (1059) et Mouslim, (912) ont rapporté d’après Abou Moussa (Qu'Allah soit satisfait de lui) que lors d’une éclipse solaire le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) se leva terrifié par crainte de la survenue de l’Heure. Ensuite, il se rendit à la mosquée et fit une prière marquée par une longueur inhabituelle de la lecture du Coran (Al-Qiyam) ainsi que des génuflexions et des prosternations. Quand il a terminé la prière, il a dit : « Ces signes qu’Allah nous envoie n’ont aucun rapport avec la mort ou la vie d’un individu. Allah les affecte pour faire peur à Ses serviteurs. Quand vous les constatez, recourez à Allah : à Le remémorer, à L’invoquer et à solliciter Son pardon. »

Deuxièmement : La description de la prière en question : On prononce Takbirat Al-Ihram puis on récite l’invocation d’ouverture puis on demande la protection d’Allah contre satan puis on récite Al-Fatiha avant de procéder à une longue lecture du Coran. Ensuite on fait une longue génuflexion. On se redresse en disant : Allah entend celui qui Le loue. Sois loué, notre Maître. Après quoi on récite la Fatiha suivie d’une récitation du Coran un peu moins longue que la première. Puis on s’incline de nouveau moins longuement que la première fois puis on se relève en disant : Allah entend celui qui Le loue. Sois loué, notre Maître, et en restant debout longuement. Et puis on procède à deux longues prosternations séparées d’une longue posture assise. Et puis on se remet debout pour accomplir une autre Rakaa de la même manière que la première mais moins longue. Ensuite on procède à l’ultime invocation (at-Tachahud Al-Akhir) avant de prononcer le salut final(at-Taslim).  Voir Al-Moughni d’Ibn Qoudamah,3/323 ; Al-Madjmou d’an-Nawawi,5/48.

 Conformément un hadith d’Aicha rapporté par Al-Boukhari, 1046 et par Muslim, 2129 selon lequel l’épouse du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Une éclipse solaire eut lieu durant la vie du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui), il se rendit alors à la mosquée et les gens formèrent des rangs derrière lui. Puis il prononça Takbirat Al-Ihram, fit une longue récitation du Coran suivie d’un Takbir et d’une longue génuflexion au bout de laquelle il dit : Allah entend celui qui Le loue. Puis il se redressa sans s’être prosterné et fit une récitation moins longue que la première avant de prononcer le Takbir suivi d’une génuflexion moins longue que la précédente avant de se redresser et dire : Allah entend celui qui Le loue. Sois loué, notre Maître. Puis il se prosterna. Dans la dernière Rakaa (la deuxième), il répète la meme chose que ce qu'il a fait dans la première. Ainsi il aurait accompli quatre Rokouaates (génuflexions) en quatre prosternations. »

Et Allah sait mieux.

Source: Islam Q&A