Lundi 12 Rabii 1 1443 - 18 octobre 2021
Français

Il veut divorcer d'avec sa femme pour se consacrer à la recherche du savoir

212543

Date de publication : 24-10-2020

Vues : 902

Question

Je me suis converti à l'islam il y a quelques années. Je suis marié et père d'une fillette de deux ans. Ma femme non musulmane s'oppose à l'islam. J'éprouve le désir de consacrer ma vie à la prédication et à la recherche du savoir à l'extérieur pour une période de 5 à 6 ans. Comment juger le fait de confier la fillette à sa maman qui ne s'oppose pas à ce qu'elle apprenne le Coran et pratique la prière, même si elle rejette fortement le port du voile? Qu'en est il du divorce d'avec elle et de lui laisser la fillette pour aller me consacrer à la recherche du savoir? J'espère recevoir votre éclairage. J'ai déjà interrogé un nombre d'ulémas sans trouver une réponse claire.

Texte de la réponse

Louange à Allah.

En ce qui nous concerne, nous vous conseillons de ne pas quitter votre femme et votre fille. Ne les laissez pas exposées aux éventuels corrupteurs malintentionnées. Ne laissez pas un autre devoir vous détourner de celui qui consiste à vous occuper d'eux et de veiller sur leurs affaires. Les devoirs du chercheur du savoir commencent par s'occuper de sa famille; que celle-ci soit musulmane ou pas. A ce propos, Allah , le Puissant et Majestueux dit: «Et avertis les gens qui te sont les plus proches.» (Coran,26:214). D'après Abou Hourayrah (P.A.a) Ils (les compagnons)ont dit:

-«Messager d'Allah! Qui mérite mon meilleur traitement?»

-«Ta mère.»

-«Puis qui?»

-«Ta mère.»

-«Puis qui?»

-«Ton père.»

-«Puis qui?»

-«Le plus proche suivi du plus proche.» (Rapporté par Ibn Madjah dans as-Sunan (n° 3658) et jugé authentique par al-Albani dans Sahih Ibn Madjah.

La recherche du savoir n'a jamais empêché quelqu'un de s'occuper de sa femme et de ses enfants. Mais, dans le passé, cela nécessitait des sacrifices. Aujourd'hui, des moyens de communications sont devenus disponibles et l'aisance se généralise et l'acquisition des biens mondains et la prospérité sont à la portée de tous. Dès lors, il est devenu très facile pour l'étudiant de se faire accompagner par son épouse et ses enfants à l'endroit où il fait ses études. Celui qui opte pour cette solution, obtiendra nécessairement de la part d'Allah le Puissant et Majestueux la facilitation, s'il n'agit que pour complaire à Allah et dans l'intention d'être guidé et assisté par Allah à accéder au bonheur. Cela lui permet de leur rendre le plus grand service qu'on puisse rendre à quelqu'un ici-bas: le fait de le guider dans la bonne voie.

En outre, on ne recherche le savoir que pour l'appliquer et le propager d'abord auprès de sa femme et sa fille. On peut espérer qu'il (celui qui cherche le savoir dans cet esprit) remportera une récompense plus importante que celle réservée à un autre qui ne fait  pas preuve de  sincérité à l'égard d'Allah et ne maîtrise pas les voies d'acquisition du savoir et qui finit par se doter d'un savoir qui se retourne contre lui. A Allah ne plaise.

S'il ne vous est pas facile de vous faire accompagner par votre famille, vous pouvez vous inscrire  à l'un des nombreux programmes de recherche du savoir via Internet. Allah soit loué. Bien plus , de nombreuses universités délivrent des diplômes à ceux qui suivent ses cours à distance via Internet. Vous pouvez encore suivre les séminaires estivaux au cours desquels on présente des programmes utiles pendant une courte période. Ce sont des séminaires très riches et très utiles. Vous pouvez voyager pour y assister tout seul.

Par ailleurs, vous trouverez à votre disposition des séries scientifiques , des commentaires de livres enregistrés et publiés sur le réseau Internet. Vous pouvez vous les procurer  et les étudier vous-même ou avec un collègue qui réside avec vous.

Ce qui est important en tout cela , c'est la ferme détermination, la patience  et la persévérance dans la recherche du savoir et la réflexion sur ces chapitres et la mémorisation de ses questions. Même une montagne des plus grandes difficulté  ne peut empêcher celui qui possède cette détermination  de l'apprentissage. A notre opinion, seul le faible se refugie dernière le prétexte de l'incapacité à concilier entre la recherche du savoir et le bon entretien de la famille, ou entre la recherche du savoir et le gagne-pain.

D'après Abdoullah ibn Amer (P.A.a) le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «On ne saurait commettre un péché plus grand que de négliger  ceux qu'on doit nourrir.» (Rapport par Mouslim,996). Si vous avez vu dans les biographies des ulémas que certains d'entre eux ont donné la priorité à la recherche du savoir par rapport à l'entretien de l'épouse et des enfants, cela ne fait que tenir compte des exigences de leur temps où il était nécessaire de voyager pour acquérir le savoir qui consistait essentiellement à la collecte des hadiths que l'étudiant ne pouvait pas trouver dans son pays.

Aujourd'hui, les choses sont complètement différentes car le savoir c'est désormais la compréhension et la réflexion en plus de l'étude et de la mémorisation. Toutes choses qu'on peut réaliser grâce à un effort exercé à la lecture et à la révision doublées par des déplacements périodiques vers les ulémas et le suivi de leur production à travers les moyens de communication. La plupart des ulémas et des étudiants que nous connaissons n'ont pas eu recours à  l'abandon de leurs épouses et leurs enfants (sous prétexte de se consacrer aux études) . Bien au contraire, ils ont concilié la recherche du savoir et la bonne prise en charge de leurs familles. Et, grâce à leurs efforts, ils sont devenus des ulémas pratiquants. Allah soit loué. Qui sait? Peut être serez-vous utile à votre femme en l'amenant à devenir plus favorable à l'islam. Evitez le divorce, la chose licite la plus détestable, puisqu'il vous séparerait de vos enfants alors ils éprouvent le plus grand besoin de vous. Choisissez l'une des nombreuses solutions alternatives.

Allah soit loué.

Source: Islam Q&A