Mercredi 6 Rabii 1 1440 - 14 novembre 2018
Français

Formules protectrices et dhikr prophétiques à utiliser en cas de conflits et troubles

21614

date de publication : 17-11-2016

vues : 955

question

Existe-t-il des invocations à dire en cas d’épreuves et de conflits comme les guerres et agressions des mécréants contre les pays musulmans ?

texte de la réponse

Louanges à Allah

Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) sollicitait souvent la protection divine contre les conflits. C’est ce qui se dégage de ce hadith de Zayd ibn Thabit selon lequel le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit : Sollicitez la protection d’Allah contre les conflits apparents et cachés.  (Rapporté par Mouslim, 2867).

D’après Ibn Abbas (P.A.a) le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit : Cette nuit, mon Maître, le Béni et Très-haut s’est présenté à moi sous sa meilleure image….  On lit dans la suite du hadith la parole du Très-haut : Muhammad, quand tu pries, dis : Seigneur, je Te demande de m’aider à accomplir de bons actes et d’éviter les mauvais actes, à agir pour les pauvres, à jouir du pardon, de la miséricorde et du repentir (agréé). Si Tu veux plonger Tes serviteurs dans un conflit, épargne-moi ce sort en saisissant mon âme.  (Rapporté par at-Tirmidhi, 3233. Al-Albani l’a qualifié dans Sahihi targhib wa targhib, 408 d’authentique parce que corroboré par d’autres (versions)

Le Prophète sollicitait la protection (divine) contre les conflits car quand ils s’abattent sur les gens, ils le font indistinctement et touchent tout le monde.

Il convient de faire connaitre les hadiths véhiculant des dhikr en rapport avec les conflits et troubles pour qu’on puisse les apprendre dans la mesure du possible, les utiliser et les diffuser après en avoir bien compris le sens. On en fait un usage cultuel puisqu’ils constituent les plus importantes paroles à dire en de telles circonstances :

1. Selon le hadith d’Abou Buraydah, son père lui a raconté que quand le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) craignait des gens, il disait : Seigneur, nous T’utilisons contre leurs gorges et sollicitons Ta protection contre le mal provenant d’eux.  (Rapporté par Abou Dawoud, 1537 et jugé authentique par al-Albani dans Sahihi Abi Dawoud, 1360.

2. D’après Ibn Abbas (P.A.a) le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) disait en cas de troubles : Il n’y a pas de divinité en dehors d’Allah, l’Incommensurable, le Clément. Il n’y a pas de divinité en dehors d’Allah, le Maître de l’immense trône. Il n’y a pas de divinité en dehors d’Allah, le Maître des cieux, de la terre et du Noble trône.  (Rapporté par al-Bokhari, 6345 et par Mouslim, 2730.

3. Le prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit : Les mots de soulagement sont : Il n’y a pas de divinité en dehors d’Allah, le Clément, le Généreux. Il n’y a pas de divinité en dehors d’Allah, l’Auguste, l’Incommensurable. Il n’y a pas de divinité en dehors d’Allah, le Maître des Sept cieux, le Maître du noble trône.  Voir Sahih al-djame as-saghir et son annexe, 4571.

4. En cas d’expédition, le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) disait : Seigneur, Tu m’épaules et me soutiens. C’est grâce à Toi que je me bas.  (Rapporté par at-Tirmidhi, 3584 et jugé authentique par al-Albani dans Sahihi at-Tirmidhi, 2836.

5. Le Prophète (Bénédiction et salut soit sur lui) a dit : «Ne vais-je pas vous parler d’une invocation susceptible de soulager tout homme troublé ou éprouvé à cause d’une affaire de ce bas-monde ? J’entends parler de l’invocation employée par l’Homme au Poisson : Il n’y a pas de divinité en dehors de Toi. Gloire à Toi ? J’étais du nombre des injustes.  Une version ajoute : Aucun musulman ne l’emploie sans qu’Allah n’exauce son invocation.  Voir Sahih al-djamee as-saghir et son annexe, 2065/,

6. Le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) apprenait à ses compagnons l’emploi de cette phrase pour faire face à la terreur :Je sollicite la protection à l’aide des mots parfaits d’Allah contre Sa colère et contre le mal provenant de Ses serviteurs et des souffles des démonset de leur invasion.  (Rapporté par Abou Dawoud, 3893 et jugé bon par al-Albani dans Sahihi Abi Dawoud, 3294.

7. Le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit : «Voici l’invocation à employer par la victime de troubles : Seigneur, je n’espère que Ta miséricorde. Ne m’abandonne pas à moi-même un clin d’œil. Améliore entièrement mon état. Il n’y a pas de divinité en dehors de toi.  (Rapporté par Abou Dawoud, 5090 et jugé bon par al-Albani dans Sahihi Abi Dawoud, 4246.

8. Quand il était troublé, il disait : Ô Vivant ! Ô Subsistant ! Je sollicite Ton secours grâce à Ta miséricorde.  Selon une autre version, il s’exprimait ainsi en cas de souci ou préoccupation. Voir al-Djaamee as-Saghir, 4791.

9. Le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) dit à Asmaa bint Oumays : «Ne vais-je pas t’apprendre des mots que tu emploierais en cas de troubles (épreuves et difficultés) ou pour les prévenir : Allah est mon Maître et je ne Lui associe rien.  (Rapporté par Abou Dawoud, 1525 et jugé authentique par al-Albani dans Sahih Abi Dawoud, 1349.Une version citée dans Sahih al-djaame dit : «Si la victime de troubles, de chagrin, d’une maladie ou une difficulté dit : Allah est mon Maître et Il n’a point d’associé  elle sera soulagé. »

Abondent dans le même sens d’autres hadiths dont la récitation produit un effet très efficace en cas de troubles et de peur parce qu’ils tranquillisent l’âme, protègent le corps et rapprochent le fidèle concerné d’Allah, qui ne ferait en plus que se limiter aux bonnes formules authentiques reçues du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) justement aptes à lui permettre de se passer de ce qui n’est pas vérifié. Allah le sait mieux. Voir la réponse donnée à la question n° 12715.

Envoyer les observations