Vendredi 7 Safar 1442 - 25 septembre 2020
Français

Tentation satanique contre l'agonisant

Question

Est-il juste que Satan se présente à l'agonisant pour le tenter afin qu'il meure mécréant, même si au paravent il s'était livré à des œuvres le qualifiant à accéder au paradis?

Texte de la réponse

Louange à Allah.

Louanges à Allah

Premièrement, Allah a mentionné dans Son saint livre qu'Iblis (le diable) damné a juré et menacé d'égarer et de dérouter les fils d'Adam et qu'il continuera à le faire jusqu'au jour de la Résurrection et qu'il ne ménagera aucun effort pour remplir la Géhenne avec des descendants d'Adam (PSL). Le Très-haut a dit: Puisque Tu as décrété ma perte, reprit Satan, je guetterai désormais les hommes le long de la Voie droite, pour les harceler, par-devant et par-derrière, sur leur gauche et sur leur droite, en sorte que Tu en trouveras bien peu qui Te seront reconnaissants ! (Coran,7:16-17).

Ibn Djariir at-Tabari dit dans Djaami al-Bayaan (5/445):Ceci signifie: Je les envahirai de toutes les manières vraies et fausses; je les détournerai de la vérité et leur embellirai le faux. Satan tente d'exploiter les points faiblesdu croyant. Quand il le trouve accablé par des épreuves et troubles, il en profite pour corrompre sa foi afin qu'il aille en enfer.

Nul doute que l'agonie est une étape d'intenses troubles. Les péripéties de la mort sont graves et dures. Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) en souffrit énormément. Ce qui lui fit dire: Certes, la mort estprécédées de difficiles péripéties. (Rapporté par al-Bokhari,4449). Quand sa fille , Fatimah, constata l'intensité de sa souffrance, elle dit: Quelle malheur! Ô père! (Rapporté par al-Bokhari,4461). L'on croit que Satan ne manque pas de tenter l'humain qui se trouve en cet état car c'est une opportunité pour lui.

Djaber (P.A.a) dit avoir entendu le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) dire: Certes Satan reste aux côtés de chacun d'entre vous en tout état. (Rapporté par Mouslim,2033). Abou Said al-Khoudri (P.A.a) a rapporté que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: Iblis a dit: Je jure par Ta puissance que je ne cesserait de m'efforcer à égarer Tes fidèles serviteurs aussi long temps que leurs corps seront animés par leurs âmes. Il (Allah) dit: Je jure par Ma puissance et Ma majesté que je ne cesserai de leur pardonner aussi long temps qu'ils solliciteront Mon pardon. (Rapporté par Ahmad,10974 et jugé bon par al-Albani dans Sahihi at-targhib,1617). Duran sa vie, le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) n'avait cessé de demander à Allah Très-haut de ne pas laisser Satan s'emparerde lui à sa mort. Il entendait par là apprendre aux musulmans à veiller à se mettre à l'abri des tentations sataniques.

D'après Aboul Yousr (P.A.a), le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) avait l'habitude d'invoquer Allah en ces termes: Seigneur, je sollicite Ta protection contre la destruction et contre la déchéance et contre la noyade, la brulure et la vieillesse. Je sollicite Ta protection de me voir envahir par Satan lors de ma mort. Je Te demande de meprotéger de sorte qu'à ma mort je ne sois pas en fuite suite à un combat engagé en Ton nom. Je Te demande de me protéger contre une mort découlant d'une morsure (de serpent). (Rapporté par Ahmad,3/427) et par Abou Davoud,1552 qui se tut là-dessus et par an-Nassai,5531.) Al-Hakim dit dans al-Moustadrak (1/713): sa chaîne de transmission est authentique mais ils (al-Bokhari et Mouslim) ne l'ont pas cité. Al-Albani l'a jugé authentique dans Sahihi Abou Davoud.

L'auteur d'Awn al-Maboud (4/287) dit: être envahi par Satan C'est-à- dire Iblis et ses auxiliaires. On dit qu'envahir signifie corrompre l'esprit et la foi. Quant au fait de lier cela à la mort, c'est pour indiquer que ce qui est déterminant ce l'état où l'on se trouve à la fin de sa vie.

Al-Qadi dit: C'est- à -dire me protéger des souffles sataniques qui font trébucheret brouillent les esprits et dépassent l'imagination.

Al-Khattabi dit: «la demande du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) d'être protégé contre l'envahissement de Satan lors de la mort renvoie à sa domination par Satan au moment de quitter la vie d'ici-bas, domination qui le détournerait du repentir et l'empêcherait de s'amélioreret de réparer toute injustice qu'il aurait commise, ou le ferait désespérer de la miséricorde d'Allah Très-haut ou l'amènerait à détester la mort et regretter d'avoir à quitter la vie d'ici-bas. Ce qui le rendrait insatisfait du jugement divin portant sur sa fin et son entrée dans la dernière demeure et le ferait mériter une mauvaise fin puisqu'il rencontrerait Allah mécontent. Il a été rapporté que Satan intensifie ses efforts contre l'être humain sur le point de mourir et qu' il va jusqu'à dire à ses aides:Assiégez-le car s'il vous échappe aujourd'hui vous ne le rattraperez jamais.

Nous demandons à Allah de nous protéger contre son mal et Lui demandons de bénir notre fin et de faire en sorte que le jour de notre rencontre avec lui soit le meilleur de nos jours.»

La tentation satanique subie en ce moment est très intense puisqu'ajoutée àla fatigue et aux troubles dont le musulman souffrait déjà. Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) avait l'habitude de solliciter la protection divine dans ses invocations prononcées dans chaque prière.

D'après Abou Hourayrah (P.A.a), le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: Quand l'un d'entre vous en arrive au salut final (dans la prière), qu'il demande à Allah de le protéger contre quatre en disant: Seigneur, je Te demande de me protéger contre le châtiment de la Géhenne, contre le châtiment dans la tombe, contre le châtiment subi au cours de la vie et lors de la mort et contre la tentation de l'Antéchrist. (Rapporté par al-Bokhari,1377 et par Mouslim,588).

D'après Abou Houraurah, le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: Quant l'un d'entre vous prononce le salut final, qu'il sollicite la protection d'Allah.

Ibn Hadjar dit dans Fateh al-Bari (2/319):«Ibn Daquiq al-iid dit: La tentation dans la vie réside dans ce qu'on rencontre durant toute notre vie en fait de tentations mondaines, de plaisirs, et d'actes de légèreté. Le plus grave- puisse Allah nous en préserver- est l'ultime état lors de la mort et la tentation qui l'accompagne. On peut entendre par là encore l'épreuve qui accompagne la mort. On a annexé l'épreuve à la mort en raison de l'imminence de celle-ci. Par la tentation de la vie, on entend ce qui est déjà dit. On peut aussi entendre par là l'épreuve dans la tombe.

Deuxièmement, l'épreuve que Satan inflige au musulman agonisant consiste à lui troubler l'esprit comme il l'avait fait au cours de sa vie. Mais la Sunna comporte -elle quelque chose qui prouve que Satan se présente à l'agonisant sous l'image de la personne qu'il aimait le plus et l'invite à se convertir , soit au christianisme, soit au judaïsme? Certains ulémas l'ont affirmé dans leurs livres:

Al-Qourtubi dit dans at-tadhkirah fii ahwali al-mawtaa wa oumour al-akhirah (29-30):«On a rapporté du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) ceci: quand le fidèle est sur le point de mourir, deux démons viennent s'asseoir tout près de lui, l'un à sa droit et l'autre à sa gauche. Le premier épouse l'image de son père et lui dit: Fiston! Je t'ai aimé et éprouvé une grande pitié pour toi. Si seulement tu mourais dans le christianisme qui est la meilleure religion. Le second qui apparait sous l'image de sa mère lui dit: fiston! Mes entrailles t'ont servi de refuge , mes seins d'abreuvoir, mes cuisses de lit. Si seulement tu mourais dans le judaïsme qui est la meilleure religion. Aboul Hassan al-Qabissi l'a mentionné dans son commentaire de la Rissalah d'Ibn Abi Zayd . Abou Hamid a abondé dans le même sens dans Kashfou ouloum al-aakhirah.

Ce qu'al-Qourtoubi dit ne repose sur aucun argument tiré du livre ou de la Sunna. Aucun hadith ne l'atteste. Il n'existe à ce propos que des versions que des ulémas se sont transmises dans leurs ouvrages mais qui ne sont mentionnées dans aucun des ouvrages de référence du hadith.

Al-Abani a dit dans as-silsilah as-sahihah wal mawdhoua (3/645): «As-Soutouti a dit : Je l'ai pas retrouvé dans les hadiths.

Aussi n'est -il pas permis d'intégrer cela dans la loi religieuse. Il n'est pas permis de l'utiliser pour intimider les gens ni pour dire que Satan se représente nécessairement devant chaque mourant. La loi religieuse n'est pas conçue pour cela. Ce qui est vérifié c'est la tentative satanique de troubler les esprits et d'égarer les gens pour leur inspirer en cas de troubles aigus le mécontentement du destin.

Bien que ce qui est dit plus haut ne s'atteste dans aucun hadith, nous ne pouvons pas pour autant l'écarter car Satan possède de nombreux astuces et de multiples voies. Il est capable de se manifester à l'homme sous différentes formes. Ce qui est dit plus haut peut arriver à certaines personnes lors de leur mort.

Cheikh al-Islam Ibn Taymiyah fut interrogé selon Madjmou fatwa d'Ibn Taymiyah (4/255) à propos de la présentation des religions au moment de la mort. Voici sa réponse:

«Louanges à Allah ,le Maitre des mondes. Adoncques, la présentation des religions au fidèles lors de sa mort ne s'applique pas à tout un chacun. Elle n'est pas non plus exclue pour personne. Il y a des gens auxquels on présentera les religions avant leur mort et d'autresauxquels on les présentera pas. Cela est bien arrivéà des gens. Tout cela relève des épreuves subies au cours de la vie et lors de la mort, à propos desquelles nous avons reçu l'ordre de solliciter la protection (divine) dans nos prières. Au moment de la mort, Satan intensifie ses efforts pour égarer l'humain car c'est un moment où l'on a (particulièrement)besoin (d'Allah).

Selon un hadith vérifié, le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui )a dit: Les œuvres dépendent de leur conclusion. Il dit encore: Certes, l'homme entreprend une œuvre le qualifiantà accéder au paradis mais quand il s'approche de celui-ci, il est rattrapé par ce qui était écrit (son destin) et il se met à entreprendre une œuvre qui lequalifie à aller en enfer et y entre. Certes, le fidèle se met à entreprendre une œuvre qui le qualifie à aller en enfer jusqu'à ce qu'il s'y rapproche puis son destin pré écrit le rattrape et il se met à entreprendre une œuvre le qualifiant à aller au paradis et il y va. (Rapporté par al-Bokhari,3208 et par Mouslim,2643).

C'est dans ce sensqu'on a rapporté ceci: Satan se montre le plus acharné contre l'humain au moment de sa mort. Il va jusqu'à dire à ses aides: Assiégez -le car s'il vous échappe aujourd'hui, vous le rattraperez jamais. L'histoire d'Abdoullah ibn Ahmad ibn Hanbal dans laquelle son père, Ahmad, dit: Pas encore , pas encore est bien connue.»

Cela arriva à l'un des hommes pieux. Al-Qourtoubi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit dans at-Tadhkirah (30):«Abdoullah ibn Ahmad ibn Hanbal dit:«J'étais présent lors du décès de mon père , Ahmad. Je tenais un chiffon pour lui attacher les mâchoires. Il transpirait et se ressaisissaitet faisait un geste de la main en disant : pas encore! Pas encore! Il fit le geste plusieurs fois. Puis je lui dis: père, qu'est-ce que tu fais? Il dit :«Satan s'est installé à mes côtés en se mordant les doigts et en disant: Ahmad! Tu m'as échappé! Moi, je lui ai dit: pas encore car je ne suis pas mort.

Je dis:«J'ai entendu notre cheikh, l'imam, Aboul Abbas, Ahmad ibn Omar al-Qourtoubi dire lors de son séjour à un poste frontalier d'Alexandrie:«J'étais présent lorsque le frère de notre cheikh Abou Djaafar, Ahmad ibn Muhammad ibn Muhammad al-Qourtoubi agonisait à Cordoue. On lui dit: dis :il n'y a pas de dieu en dehors d'Allahet il répondit: non, non. Quand il se ressaisit, on lui a rappelé ce qu'il venait de dire. Il dit: deux démons s'étaient présentés à moi , l'un à ma droite et l'autre à ma gauche. Celui-là disait : meurs juif car le judaïsme est la meilleure religion. Celui-ci disait : meurs chrétien car le christianisme est la meilleure religion et je répondais non, non.

Troisièmement, quand le musulman est conscient de l'ampleur de l'épreuve subie pendant l'agonie et sait qu'il va subir un énorme trouble, il doit s'y apprêter et multiplier les bonnes œuvres dans l'espoir qu'Allah lui réservera une bonne fin. En effet, Allah Très-haut protège son fidèle serviteur. Quand Il se rend compte de sa sincérité et de son amour, Il l'empêche de trébucheret le met à l'abri de l'égarement. Que personne ne nourrisse une mauvaise opinion envers Allah Très-haut car Il est juste et généreux. Il ne déshonore pas son fidèle croyant. Il S'est interdit l'injustice. On ne trouve - s'il plait à Allah- que Satan réussisse à éprouver quelqu'un dans cette situation à moins qu'il ne s'agisse d'une personne qui s'était auparavant détournée d'Allahet orienté vers Satan. C'est une telle personne que Satan dominera à sa mortcomme il l'avait dominée au cours de sa vie.

Ibn al-Qayyim dit dans al-Kaafi (26): Comment jouir d'une bonne fin quand on aura détourné son cœur et se sera livré à sa passion et laissé ses affaires l'échapper? Bien éloigné sera celui dont le cœur aura été éloigné d'Allah Très-haut, celui qui se sera distrait de lui, livré à ses passions et plaisirs et dont la langues sera sèche pour n'avoir pas mentionné Allah et les organes privés de Son obéissance parce qu'occupées par Son désobéissance...Comment celui-là pourrait-il jouir d'une bonne fin.

Allah le sait mieux.

Source: Islam Q&A