Jeudi 20 Chaabaan 1440 - 25 avril 2019
Français

Des moyens qui permettent d’appeler les gens à l’islam et de revigorer leur foi

234426

date de publication : 01-03-2019

vues : 244

question

Comment enraciner la foi dans les coeurs durs?Comment leur faire sentir la grandeur d’Allah et les faire aimer la religion et les rapprocher à elle? Puisse Allah vous bénir! Je cherche des moyens divers et convaincants qui permettent à l’étudiant ou prédicateur  de se spécialiser dans ce domaine au point de pouvoir produire un grand effet sur les gens et obtenir des résultats positifs dans les efforts déployés pour les appeler à la droiture et à s’intéresser à la religion. De sorte à se mettre spontanément à son service et à rompre avec le laisser aller et la torpeur, à porter leur engagement religieux au plus haut point quand ils sentent la grandeur d’Allah, auparavant mise en veilleuse ou quasi inexistante, se réveiller de nouveau dans le coeur de la plupart d’entre eux.Car c’est alors qu’ils réalisent l’ampleur des bienfaits dont ils sont comblés et expriment leur gratitude à travers des services rendus à cette grande religion et font tout ce qui est en leur pouvoir pour être utiles à ses adeptes et aux autres.Nous espérons obtenir une réponse satisfaisante parce que complète.

texte de la réponse

Louanges à Allah

Les coeurs des fidèles sont des récipients. Les meilleurs en sont ceux qui conservent le mieux le bien et les bons enseignements, et les pires ceux qui persistent dans l’égarement et la corruption.

Des ancêtres pieux ont dit: « Les coeurs des pieux bouillonnant à cause du bien et les coeurs des mauvais bouillonnent à cause du mal.» Extrait de miftaah as-saadah (1/124) Il existe entre ces deux types de coeurs un coeur déboussolé et hésitant; tantôt il s’oriente à son Maître, tantôt il se livre à sa passion.Il arrive parfois qu’il soit dominé par l’amour de l’obéissance et de l’observance de l’ordre d’Allah et de Son Messager. C’est alors qu’il reste droit pendant un moment avant de retomber sous l’emprise de sa passion et de revenir sur son engagement pour désobéir à son Maître et obéir à Son ennemi, donc s’engager dans la voie de la déviance.

Nul doute que le musulman mérite le bien mieux que tout autre.S’il reste droit, il mérite la récompense mieux que les autres .S’il s’écarte de la droiture , il doit se repentir et revenir vers Allah.

Le musulman distrait doit être rappelé et sermonné de manière à lui inspirer désir et crainte car son coeur est toujours vivant, même quand il s’éloigne de la position des pieux et que son coeur reste loin des assemblées d’où fusent sermon et rappel.

Voici quelques conseils utiles à prodiguer pour rappeler le musulman distrait:

-    s’armer de bonnes moeurs quand on se met à appeler  (à revenir à la bonne pratique de la religion) Il faut, ce faisant, endurer la nuisance (de l’interlocuteur ) et son (éventuelle)  mauvaise réaction et y opposer  un sourire radieux accompagné d’une empoignade de bienvenue.

-    Lui ouvrir la porte de l’espoir et du désire en lui parlant de l’ampleur de la miséricorde d’Allah qui aime que Son fidèle serviteur  persévère dans la droiture et l’obéissance comme Il aime que Son serviteur désobéissant  revienne vers Lui repenti.Cela suscite Sa joie.

-    Inonder les coeurs durs de l’amour de la remémoration d’Allah, d’abord à travers Sa reconnaissance par Ses plus beaux noms et attributs sublimes car chaque fois qu’on cherche à Le connaitre grâce à Ses noms et attributs, on éprouve Son amour , aime à Lui obéir et réprouve de s’éloigner de Lui et s’écarte de tout ce qui nous éloigne de Lui. Ensuit, il faut chercher à Le reconnaitre à travers les bienfaits accordés à ceux qui Le rappellent en permanence,  notamment la protection, la récompense et le mérite obtenus ici-bas comme dans l’au-delà.

-    Les inciter à lire et à mémoriser le Coran, à le méditer profondément car il demeure le principal guide  vers le droit chemin.C’est grâce à lui que le Maître protège son serviteur contre la ruse des démons.

-    Les inviter à réfléchir sur les singes universels d’Allah et sur les bienfaits qu’ils ont reçus et qu’Allah pourrait , s’Il le vouait , les leur retirer.

-    Il faut leur expliquer que le devoir du fidèle serviteur face aux bienfaits d’Allah est de lui manifester sa gratitude.Car celui qui se montre ingrat, ne fait pas preuve de reconnaissance et, de surcroit, utilise les bienfaits pour désobéir au bienfaiteur. Celui-là risque de les perdre.

-    Les exhorter à éloigner leurs pensées des intriques sataniques.

-    Ibn al-Qayyim (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: « Ecarte l’idée (malsaine) qui vous traverse l’esprit  pour éviter qu’elle ne devienne une pensée. Repousse celle-ci avant qu’elle ne se transforme en passion. Combats cette dernière pour l’empêcher d’aboutir à la détermination  qui fait passer à l’acte.Celui-ci ,non abandonné, se transforme en une habitude difficile à éradiquer. » Extrait d’al-Fawaaid,p. 31.

-    Leur apprendre à aimer l’obéissance à Allah et à  détester la désobéissance. La première est un culte voué au Clément  et la seconde revient à se livrer à Satan.Celui qui s’allie avec Son ennemi et déclare son inimitié à Son allié commet certainement une énormité.

-    Leur apprendre les affaires de la religion relevant des règles de conduite générales qui prônent les nobles moeurs , le bon voisinage , la gratitude, l’assistance aux autres.Il faut leur apprendre à connaitre la religion à travers l’observance des règles que voilà et leur faire savoir que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) tirait ses moeurs du Coran parce qu’envoyé pour parfaire les nobles moeurs.

-    Avertir les coeurs pour qu’ils ne s’éloignent pas de Celui qui connait le Mystère. Car s’éloigner de Lui c’est s’exposer à la solitude et à la perte , et s’approcher de Lui procure intimité et immunité.

-    Rassurer les coeurs en suscitant en eux le désir tout en leur inspirant la crainte  (d’Allah) En effet, le fidèle est toujours entre récompense et châtiment; s’il obéit , on le récompense et s’il désobéit on le châtie , à moins qu’Allah ne lui pardonne.

-    Inciter les gens à se choisir des compagnons parmi les pieux, les gens du bien, et les mettre en garde contre la compagnie des mauvaises gens , les rebelles. En vérité, l’on partage la foi de son ami.

-    Adoucir les coeurs par de doux sermons avant de les alterner par d’autres très poignants car le fidèle doit naviguer entre la crainte et l’espérance.

-    Laisser toujours la porte de l’espérance ouverte et éviter soigneusement d’inspirer le désespoir  en expliquant qu’il n’a pas sa place dans notre religion.Car le Maître tend Sa main la nuit pour recueillir le repentir de celui qui aura mal agi dans la journée, et la tend dans la journée pour recueillir le repentir de celui qui aura mal agi dans la nuit.

Pour tout résumer , disons que le combat contre l’âme et le coeur consiste à chercher l’intimité (divine) dans la parole du Maître des mondes et dans celle de Son Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) et dans ses enseignements.Le prédicateur  doit veiller à leur apprendre à le réciter  le livre du Maitre des mondes, à le méditer et à en étudier les sens dans la mesure du possible à l’aide d’un commentaire simplifié mais sûr comme Aysarou tafaassir par Cheikh Aboubakr al-Djazaairi ou at-Tafsir al-mouyassar ou Tafsir as-saadi.Il faut en plus les amener à prendre soin de la Sunna du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) en privilégiant son aspect pratique.Ici, on prend pour principale source l’ouvrage intitulé Riadh as-saalihiin de l’imam an-Nawawi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) Pour en savoir davantage, voir l’ouvrage intitulé : Dzaairatou dhaaf al-imaan de Muhammad Salih al-Mounadjdjid et l’ouvrage du même auteur intitulé wasaail ath-thabaat allaa dinillah.

Allah le sait mieux.

 

Envoyer les observations