Samedi 9 Rabii 1 1440 - 17 novembre 2018
Français

Comment devrais-je saluer le Messager (bénédiction et salut soient sur lui) quand je visite sa tombe

26286

date de publication : 15-05-2009

vues : 6047

question

J’ai l’intention de visiter la mosquée du Messager (bénédiction et salut soient sur lui) à Médine. Comment devrai-je le saluer ? Cette visite est-elle obligatoire ?

texte de la réponse

Louange à Allah. Bénédiction et salut soient sur le Messager d’Allah Cela dit, la visite de la mosquée du Messager (bénédiction et salut soient sur lui) n’est pas obligatoire. Mais se rendre à Médine dans le but de prier dans la mosquée du Messager (bénédiction et salut soient sur lui) est une pratique recommandée. Une fois arrivé dans la mosquée, commencez par accomplir une prière. Et puis rendez-vous à la tombe du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et dites :

 Assalamou alayka, ayyouha-an-nabiyyou wa rahmatoullahi wa barakatouhou. Wa salla Allahou alayka wa alaa alika wa ashabika 

= salut, ô Prophète ! Bénédiction et miséricorde divine soient sur toi. Puisse Allah te bénir et bénir ta famille et tes compagnons.

Multipliez les prières pour lui, car il a été rapporté de façon sûre que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit :  Priez pour moi où que vous soyez car vos prières me parviennent  (rapporté par Abou Dawoud, 2042). Ensuite, saluez Abou Bakr et Omar et demandez à Allah de les agréer. Ne massez pas les murs de la tombe et ne vous arrêtez pas devant elle pour prier (Allah). Faites ces prières partout ailleurs dans la mosquée comme à l’extérieur. En effet, il est rapporté de façon sûre que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit :  On ne scelle une monture que pour se rendre à trois mosquées : la mosquée sainte (de La Mecque), la mosquée du Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) et la mosquée al-Aqsa  (rapporté par l’imam Ahmad n° 1751) et par al-Boukhari (n° 1189) et par Mouslim, (n° 1397).

Source: La Commission permanente pour les Recherches religieuses et la consultance, 9/117)

Envoyer les observations