Vendredi 24 Dhoul Hidjdjah 1441 - 14 août 2020
Français

Penser en islam

Question

J’ai lu dans l’un des sites des athées que l’islam freine la pensée. Et j’espère que cette ambiguïté soit clarifiée.

Texte de la réponse

Louange à Allah.

Premièrement, le musulman doit préserver sa foi et s’intéresser à ce qui sauve sa nature et sa pensée, éloigne sa religion et son coeur des ambiguïtés et troubles. Car les coeurs sont fragiles et les ambiguïtés dévastatrices. Celles-ci tirent leur force de l’attrait que les innovateurs et partisans de l’égarement leur donnent. Pourtant, elles demeurent en réalité très faibles.

L’étude des ouvrages bourrés d’innovations et d’aberrations, ou des ouvrages qui véhiculent shirk et  légendes, ou des ouvrages qui traitent d’autres religions souvent altérées, ou des ouvrages de tendance athée ou hypocrites, et la visite des sites qui diffusent les pensées dévoyées et font la promotion de fausses ambiguïtés, tout cela n’est permis qu’à l’étudiant en religion bien qualifié pour les examiner dans le but de les réfuter et en démontrer la fausseté. Un tel étudiant est bien outillé pour s’acquitter de cette tache.

Quant à celui qui ne maîtrise pas le savoir religieux, la lecture de tels ouvrages le plonge souvent dans la perplexité , affaiblit sa foi et l’ébranle à cause des ambiguïtés qu’il y rencontre.

Cela est arrivé à bon nombre de gens y compris des étudiants encore non préparés pour s’occuper de cette charge.Certains ont fini par tomber dans la déviance  et l’égarement. A Allah ne plaise.

Il arrive souvent que celui qui s’engage dans l’étude de ces ouvrages se croit trop fort pour être ébranlé par les ambiguïtés qu’il y trouve. Et puis, avec la fréquence des lectures, les ambiguïtés l’imprègnent d’une manière qu’il ne pouvait pas soupçonner. Voilà le sens du discours des ulémas issus des ancêtres pieux allant dans le sens de l’interdiction d’étudier les ouvrages sus mentionnés. Nous avons cité les propos des ulémas dans le cadre de la réponse donnée à la question n°92781.Veuillez vous y référer.

Deuxièmement, l’islam doit être étudié dans ses sources dont les plus importantes et les plus fondamentales demeurent le Coran, et la Sunna. L’islam accorde une place importante à la raison et à la réflexion. Cette importance apparait dans de nombreux versets où reviennent très fréquemment les expressions : peut-être allez vous raisonner  peut-être allez vous réfléchir peut-être allez vous comprendre

Dans le saint Coran, Allah invite à la réflexion puisque le Transcendant dit: [Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu'ils méditent sur ses versets et que les doués d'intelligence réfléchissent !   (Coran,38:29). Pour inciter les gens à réfléchir sur Ses créatures, Il dit: N'ont-ils pas médité en eux-mêmes ? Allah n'a créé les cieux et la terre et ce qui est entre eux, qu'à juste raison et pour un terme fixé. Beaucoup de gens cependant ne croient pas en la rencontre de leur Seigneur. (Coran,30:8) Mieux, Allah le Très-haut critique durement les gens de l’enfer qui n’auront bien profité de leurs facultés mentales puisqu’Il nous informe qu’ils diront: « Et ils dirent: Si nous avions écouté ou raisonné, nous ne serions pas parmi les gens de la Fournaise. » (Coran,67:10). Il dit encore:   Que ne voyagent-ils sur la terre afin d'avoir des cœurs pour comprendre, et des oreilles pour entendre ? Car ce ne sont pas les yeux qui s'aveuglent, mais, ce sont les cœurs dans les poitrines qui s'aveuglent (Coran,22:46).

La réflexion est un acte de dévotion selon ce qu’Allah nous apprend en ces termes: En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l'alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d'intelligence,. (Coran,3:190)

Cheikh Saadi a dit: « Le Très-haut nous informe que la création des cieux et la terre et l’alternance des jours et des nuits portent des signes à décoder par les gens doués d’intelligence. Il entend par là exhorter les fidèles serviteurs à la réflexion, à l’examen des signes et à méditer sur leur création. Il a laissé le terme signes indéterminés au lieu de dire des signes indiquant telle ou telle chose , pour leur donner une portée générale et indiquer leurs importance.Il est vrai que les cieux et la terre.. contiennent des singes merveilleux qui éblouissent ceux qui les contemplent , convainquent ceux qui y réfléchissent , ravissent les coeurs des véridiques et excitent les esprits éclairés à s’intéresser à toutes les exigences divines.

S’agissant des détails de leur contenu, il est impossible pour une créature de les cerner même en partie.En somme, on y décèle une infinie immensité, une régularité dans le mouvement et la marche qui indiquent la grandeur de leur Créateur, l’immensité de Son autorité et l’universalité de Sa puissance.La parfaite maîtrise, l’originalité dans la création et la finesse de les actions traduisent la sagesse d’Allah et Sa capacité à mettre les choses à leur place et l’étendue de Son savoir. Ce qu’on y trouve en fait de choses utiles aux créatures reflètent l’immensité de la miséricorde d’Allah, la portée générale de Sa grâce, l’universalité de Sa bienfaisance et la nécessité de lui témoigner de la reconnaissance.

Tout cela montre que les coeurs restent attachés à leur Créateur , à leur Inventeur (comme il montre) la nécessité  pour tous de faire de leur mieux pour Lui complaire et s’abstenir de Lui donner un quelconque associé. Car ils (les prétendus associés)  ne possèdent rien sur terre et dans les cieux, ne serait -ce que le poids d’un atome, ni pour eux-mêmes ni pour d’autres.

Allah a spécifié les doués d’entendement , les raisonnables,  car ce sons eux qui profitent des signes. Ce sont eux qui y réfléchissent au lieu de se contenter de les regarder. Ensuite, Il décrit les doués d’entendement en disant qu’ils se souviennent d’Allah dans tous leurs états; qu’ils soient assis, debout ou couchés, et qu’ils réfléchissent sur la création des cieux et la terre pour en comprendre la finalité.

Ceci montre que la réflexion est un acte de dévotion qui caractérise les connaisseurs d’Allah parmi Ses alliés. Chaque fois qu’ils réfléchissent sur les signes en question , ils en déduisent qu’Allah ne les a pas créé en vain et ils disent: notre Maître, tu n’as pas créé ça une vain. Nous témoignons de Ta transcendance par rapport à tout ce qui ne convient pas à Ta majesté.Tu as créé les signes par la Vérité et pour la Vérité et porteurs de la Vérité. Protège -nous contre le châtiment de l’enfer en nous mettant à l’abri des mauvais actes et en nous assistant à accomplir de bonnes oeuvres afin de nous permettre de nous sauver de l’enfer. » Extrait du Tafsir (161).

Ata dit dans un hadith: « Je mes suis rendu auprès d’Aicha en compagnie d’Oubayd ibn Oumayr et elle dit à ce dernier :

- Il était temps que tu nous rendes visite.

- Ô mère! L’adage dit: raréfies  tes visites pour les rendre plus appréciables.

- Fais-moi grâce de ton jargon.

-« Raconte-nous  ce que tu as découvert de plus étonnant chez le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui). Elle se tut un instant avant de reprendre:

- Au cours d’une nuit, il me dit: ô Aicha, laisse-moi me vouer au cute de mon Maître cette nuit. - Je lui ai dit: au nom d’Allah, j’aime rester tout prêt de toi comme j’aime tout ce qui te plait. Et puis, il se leva pour se purifier avant d’aller prier…Après quoi, il se mit à pleurer au point de se mouiller la poitrine…Il continua de pleurer au point de se mouiller la barbe.. Et il continua de pleurer au point de mouiller le sol..Quand Bilal arriva pour lui annoncer l’heure de la prière et le vit pleurer , il lui dit: pourquoi pleures-tu alors qu’Allah t’a pardonné tes péchés passés et à venir?- « Ne serais-je pas un esclave reconnaissant? Cette nuit un verset m’a été révélé. Malheur à celui qui le récite sans y réfléchir: En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l'alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d'intelligence, (Coran,3:190) Rapporté par Ibn Hibban dans son Sahih (2/286) Voir as-silsilah as-sahihah (1/147)

Le grand penseur et écrivain Abbas Mahmoud al-Aqqad a écrit sur le sujet un livre intitulé Penser est une obligation islamique On peut en profiter.

Source: Islam Q&A