Jeudi 19 Chaabaan 1445 - 29 février 2024
Français

Comment juger l’assimilation d’une personne aux Compagnons?

Question

M’est-il permis d’assimiler une personne aux compagnons du Messager (paix et salut sur lui)?

Résumé de réponse

Assimiler une personne à l’un des Compagnons par rapport ses meours, à ses actions ou à son physique ne représente aucun incinvénient. Il ne semble pas qu’on puisse l’interdire car c’est une assimilation partielle. Réponse Le rang des Compagnons Le jugement de l’imitation des Compagnons Le jugement de l’assimilation d’une personne aux Compagnons

Louange à Allah.

Le rang des Compagnons

Il n’est un secret pour personne que les Compagnons occupent un rang imporant et très élevé. Allah leur a rendu hommage et évoqué leurs belles qualités et moeurs . C’est dans ce sens que le Très-haut dit: « Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils L'agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l'énorme succès ! » (Coran,9: 100) et dit: « Leur Seigneur les a alors exaucés (disant): « En vérité, Je ne laisse pas perdre le bien que quiconque parmi vous a fait, homme ou femme, car vous êtes les uns des autres. Ceux donc qui ont émigré, qui ont été expulsés de leurs demeures, qui ont été persécutés dans Mon chemin, qui ont combattu, qui ont été tués, Je tiendrai certes pour expiées leurs mauvaises actions, et les ferai entrer dans les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, comme récompense de la part d'Allah. » Quant à Allah, c'est auprès de Lui qu'est la plus belle récompense. » (Coran,3:195   ) et dit : « [Il appartient aussi] aux émigrés besogneux qui ont été expulsés de leurs demeures et de leurs biens, tandis qu'ils recherchaient une grâce et un agrément d'Allah, et qu'ils portaient secours à (la cause d') Allah et à Son Messager. Ceux-là sont les véridiques.Il [appartient également] à ceux qui, avant eux, se sont installés dans le pays et dans la foi, qui aiment ceux qui émigrent vers eux, et ne ressentent dans leurs cœurs aucune envie pour ce que [ces immigrés] ont reçu, et qui [les] préfèrent à eux-mêmes, même s'il y a pénurie chez eux. Quiconque se prémunit contre sa propre avarice, ceux-là sont ceux qui réussissent. » (Coran, 59:8-9) et dit : « Muhammad est le Messager d'Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d'Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Telle est leur image dans la Thora. Et l'image que l'on donne d'eux dans l'Évangile est celle d'une semence qui sort sa pousse, puis se raffermit, s'épaissit, et ensuite se dresse sur sa tige, à l'émerveillement des semeurs. [Allah] par eux [les croyants] remplit de dépit les mécréants. Allah promet à ceux d'entre eux qui croient et font de bonnes œuvres, un pardon et une énorme récompense.» (Coran, 48:29)

Ibn Massoud a dit: « certes, Allah a regardé les coeurs des fidèles et a choisi Muhammad pour faire de lui Son Messager, porteur de ses messages, et l’a élu en connaissance de casue. Ensuite, il a regardé les coeurs des gens autres que lui et a choisi ses compagnons et fait d’eux les soutiens de Sa religion qui ont assisté Son prophète (bénédiction et salut soient sur lui) (rapporté par at-Tayaalissi dans son Mousnad (1/199) et par Ahmad dans son Mousnad,3600) Voir à toutesfins utiles : Les Compagnons les meilleurs membres de la Communauté après son Prophète .

Le jugement de l’imitation des Compagnons

C’est un grand bien que d’imiter les Compagnons. In Massoud (P.A.a) a dit à ce propos: « Celui d’entre vous qui cherche un modèle doit s’orieter  vers les compagnons de Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui). Ils étaient les membres de la Commuauté dont les coeurs etaient les plus dévoués, ceux qui possédaient les connaissances les plus approfondies, ceux qui étient les plus sincères, les plus droits et les plus pieux. Ils étaient des hommes chosis par Allah pour accompagner son Prophète (bénédiction et salut soient sur lui).Reconnaissez leurs mérites et suivez leurs traces parce qu’ils ont marché sur le droit chemin.» Extrait de Djaame bayan al-ilm (2/947)

Al-Hassan dit: «Voilà les compagnons de Muhammad, ceux qui avaient les coeurs les plus dévoués, les connaissances les plus appronfondies; les hommes les plus sincères choisis pour accompangier Son prophète et établir Sa religion.Cherchez à leur ressembler dans leurs moeurs et mode de vie.Au nom du Maître de la Kaaba! Ils ont suivi le droit chemin. » Extrait  de ach-chariaa par al-Adjourri (4/1685)

Le jugement de l’assimilation d’une personne aux Compagnons

Assimiler une personne à l’un des Compagnons par rapport ses meours, à ses actions ou à son physique, ne représente aucun inconvénient. Il ne semble pas qu’on puisse l’interdire car c’est une assimilation partielle. Si vous comparez quelqu’n à Khalid  ibn al-Walid pour dire qu’il es brave ou à Mouadh pour dire qu’il est bien instruit… si vous dites qu’untel est fort comme untel des compagnons ou a une belle voix comme celle d’Abou Moussa al-achari, tout cela est permis. Bien plus, si on allait plus loin en comparant quelqu’n au Prophète (bénédcition et salut soiet sur lui) cela ne serait pas interdit, si on entend une comparaison partielle portant sur les actions et les moeurs, exception faite des prérogatives prophétiques.

On en trouve des exemples de bon nombre de Compagnons. Sous ce rapport Anas ibn Malick dit: « personne ne ressemble plus au Prophète qu’al-Hassan ibn Ali. » (rapporté par al-Boukhari,3752) Il dit encore à propos d’al-Housseyn ibn Ali: « Il était celui d’entre eux qui ressemblait le plus au Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) (rapporté par al-Boukhari,3748)

Ibn al-Djawzi a dit: « Il y avait au sein de la génération qui a succédé aux Compagnons un homme du nom de Kabes ibn Rabieah as-Sami qui ressembalit parfaitement au Prophète.Mouawia le fit venir auprès de lui et l’embrassa entre les yoeux et lui donna un terrain. Anas pleurait Quand il le voyait. » Extrait de Kashf al-mouchkil min hadith as-Sahihayn (1/42)

La resemblance peut se retrouver dans la démarche et les qualités. À ce propos Houdhayfah ibn al-Yman disait: « certes, celui qui ressemble plus que tous les autres au Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dans sa démarche, son apparence et ses comportements n’est autres que Ibn Oummi Abd. » (rapporté par al-Boukhari (6097) Il enrendait parler d’Abdoullah ibn Massoud (p.A.a)

Aicha , la mère des croyants a dit: « je n’ai pas vu une personne qui ressemble plus au Messager d’Allah dans sa démarche, ses comportements et sa conduite, notamment sa manière de s’asseoir et de se lever que sa fille Fatimah. » (rapporté par at-Tirmidhi, 3762) Ce hadith est bon et jugé authentique par al-Albani.

Les termes dall, samt et hady employés dans le hadith ont presque le même sens : attitude, manière de vivre , démache. Voir Awn al-Maaboud (14/87) Aicha entendait renvoyer  à ce qui apparait dans les comportments d’une personne notamment son humilité, sa dignité, sa douceur et sa belle manière de parler,etc. Extrait de mirqaat al-mafaatiih charh mishkaat al-massabiih (7/2969) .

Allah le sait mieux.

Source: Islam Q&A