Jeudi 19 Chaabaan 1445 - 29 février 2024
Français

Les Evangiles actuels ont été écrits après Jésus (Paix soit sur lui) et ils comportent de nombreuses modifications

Question

Il est connu chez nous, musulmans, qu’Allah le Très-Haut a révélé l'Evangile à Son Prophète Jésus (Paix soit sur lui). Lorsque j’ai étudié des aspects du christianisme, j’ai appris que ce n’est pas Jésus (Paix soit sur lui) qui a apporté l'Evangile, mais ce sont ses disciples qui les ont écrits après sa crucifixion (ou après qu’Allah l’a élevé à Lui selon le Coran). Comment concilier les deux thèses ?

Texte de la réponse

Louange à Allah.

Il n’y a ni différence ni contradiction entre les deux avis qui justifierait la demande de les concilier, Allah soit loué. L’auteur de la question a confondu entre deux choses, auxquelles nous devons croire parce qu’elles sont vraies toutes les deux, Dieu soit loué :

La première est la révélation de l'Evangile par le Seigneur des univers au Prophète Jésus (Paix soit sur lui) et la croyance qu’Allah le Très-Haut a révélé un Livre à Son Prophète Jésus (Paix soit sur lui) et que ce Livre porte le nom d’Evangile. Cette croyance fait partie des fondements de la foi à laquelle il faut admettre.

Allah, le Très-Haut dit : « Le Messager (Mohammed) a cru en ce qu'on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et aussi les croyants : tous ont cru en Allah, en Ses anges, en Ses livres et en Ses messagers (en disant) : « Nous ne faisons aucune distinction entre Ses messagers. » Et ils ont dit : « Nous avons entendu et obéi. Seigneur, nous implorons Ton pardon. C'est à Toi que sera le retour. »  (Coran :2/285) Et le Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) a répondu à Gabriel qui l’avait interrogé sur la croyance dans son fameux hadith : « C ’est croire en Allah, en Ses anges, en Ses livres, en Ses messagers, au Jour Dernier, et au destin qu'il soit bon ou mauvais. » (Rapporté par Al-Boukhari et Muslim).

Ne pas y croire ou en douter est un égarement et un reniement d'Allah, le Très-Haut, Qui dit : « Ô vous qui croyez ! Soyez fermes en votre foi en Allah, en Son messager(Mohammed), au Livre(Coran) qu'Il a fait descendre sur Son messager, et au Livre qu'Il a fait descendre avant. Quiconque ne croit pas en Allah, en Ses anges, en Ses Livres, en Ses messagers et au Jour dernier, s'égare, loin dans l'égarement. » (Coran :4/136) et Il dit : « Ceux qui ne croient pas en Allah et en Ses messagers, et qui veulent faire distinction entre Allah et Ses messagers (en croyant en Allah et en refusant de croire en Ses messagers) et qui disent : « Nous croyons en certains d'entre eux mais ne croyons pas en d'autres », et qui veulent prendre un chemin intermédiaire (entre la foi et la mécréance), les voilà les vrais mécréants ! Et Nous avons préparé pour les mécréants un châtiment avilissant.» (Coran : 4/150-151)

La deuxième chose c’est l’Evangile ou plus précisément les Evangiles qui sont entre les mains des chrétiens contemporains. Bien que l’un des fondements de notre foi soit la croyance en l’Evangile révélée à Jésus (Paix soit sur lui), nous croyons qu’en dehors du Coran, aucun livre n’est resté intact tel que révélé par Allah. Même les chrétiens ne prétendent pas que les livres qu’ils détiennent ont été révélés comme ils le sont actuellement. Ils ne prétendent pas non plus que c’est Jésus (Paix soit sue lui) qui les a écrits ou qu’au moins qu’ils ont été écrits à son époque.

L’imam Ibn Hazm (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit dans  Al-Fasl fil Milal wa an-Nihal (2/2): « Nous n’avons pas besoin de chercher une preuve que les Evangiles et l’ensembles des autres livres des chrétiens ne proviennent pas d’Allah le Puissant et Majestueux ni du Christ (Paix soit sur lui) comme nous en avions besoin à propos de la Thora et d’autres livres attribués aux Prophètes (Paix soit sur eux) que détiennent les Juifs, car La majorité d’entre eux prétendent que la Thora qu’ils conservent a été révélée par Allah le Puissant et Majestueux à Moise (Paix soit sur lui), d'où le besoin de prouver la fausseté de leur allégation.

Quant aux chrétiens, ils nous ont épargné un tel effort parce qu’ils ne prétendent pas que les Evangiles sont révélés par Allah à Jésus (Paix soit sur lui) ni que ce dernier les leur a apportés. Au contraire, les premiers comme les derniers et sans aucune différence entre Ariens, Nestoriens, Melkites, Jacobites, Maronites et Orthodoxes, sont unanimes à affirmer qu’il existe Quatre Evangiles écrits par quatre hommes bien connus en des temps différents.

Le plus ancien est écrit par Matthieu-Levi en hébreu à la Judée du Sham, un disciple du Christ (Paix soit sur lui), 9 ans après son ascension au ciel. D’une écriture moyenne, il compte vers 28 feuillets.

L’autre a été écrit par Marc, disciple de Simon fils de Jean, appelé Pierre, et cela 22 ans après l’ascension du Christ (Paix soit sur lui) au ciel. Il l’a écrit en grec à l’Antioche en pays des roumains. Ils disent que c’est Simon lui-même qui l’a écrit et l’a attribué à son disciple Marc. Il compte sur 24 feuillets d’une écriture moyenne. Ce Simon était un disciple du Christ.

Le troisième est écrit par Luc, un médecin d’Antioche, un autre disciple de Simon. Il l’avait écrit en Grec après l’évangile de Marc. Il est estimable à celui de Matthieu.

Le quatrième a été écrit par Jean fils de Zébédée, un disciple du Christ (Paix soit sur lui), après plus de soixante années après son ascension au ciel. Le texte est écrit en Grec et compte 24 feuillets d’une écriture moyenne.

Cheikh Al-Islam Ibn Taïmiyya a dit dans Al-Djawab As-Sahih (3/21) : « Les Evangiles détenus par les chrétiens sont au nombre de quatre : l’Evangile de Matthieu, celui de Luc, celui de Marc et celui de Jean. Ils sont tous d’accord que Luc et Marc n’ont pas vu le Christ (Paix soit sur lui) et que seuls Matthieu et Jean l’ont vu. L’ensemble des quatre écritures est appelé ‘Evangile’, et parfois ils appellent chacun séparément ‘Evangile’, leurs auteurs les ont écrits après l’ascension au ciel du Christ. Ils n’ont pas dit que leur contenu est la parole d’Allah ni que le Christ les a transmis d’Allah. Au contraire, ils y ont raconté des paroles du Christ et une partie de ses actes et miracles.»

Ces livres écrits après le Christ ne sont pas restés comme écrits la première fois, car les premières copies ont disparues, et les gens les ont perdues pendant une longue durée.

L'imam Ibn Hazm a dit : « Il n’y a pas de divergence entre les chrétiens, ni les autres gens, que seuls cent vingt hommes ont cru en Jésus Christ de son vivant et que ceux qui ont cru en lui vivaient dans la clandestinité et la peur de son vivant et après son ascension. Ils prêchaient sa religion secrètement et ne dévoilaient pas leur visage dans le prêche à la religion, et ne manifestaient pas leur foi car on les tuait une fois découverts. Ils étaient restés en cet état de clandestinité sans disposer d’un lieu sûr durant 300 ans après l’Ascension du Christ (Paix soit sur lui) au ciel. Pendant ce temps, l’Evangile révélé par Allah le Puissant et Majestueux a disparu à l’exception de quelques chapitres conservés par Allah, le Très-Haut, pour servir de preuve accablante contre eux et les couvrir d'ignominie. Ils étaient restés en cet état, comme nous l’avons déjà mentionné, jusqu’à la conversion du roi Constantin au christianisme. À partir de ce moment, les chrétiens se sont apparus au public et ont révélé leur religion, ils se sont rassemblés et ont affiché leur foi.

Et c’est le cas pour toutes les autres religions, et il est donc impossible qu’il y ait une transmission exacte de ses textes en raison de la multiplicité des facteurs interférents impliquant une transmission clandestine sous contrainte, ses adeptes étant incapables de la protéger ou d’empêcher son altération. » Al-Fasl (4/2-5)

En plus de cette terrible rupture dans la chaîne de transmission de leurs livres, qui a duré plus de deux siècles et a affecté la partie haute de la chaîne, les livres concernés n’ont pas été conservés dans leur langue d’origine car ils ont été traduits et retraduits plusieurs fois par des gens inconnus concernant leur savoir et leur honnêteté.

La différence des versions, voire leurs contradictions constituent la plus grande preuve de leur falsification et prouvent qu’elles ne correspondent pas à l’Evangile révélé par Allah, le Très-Haut, à Son serviteur et Messager, Jésus (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui). Et Allah l’Auguste dit vrai : « S'il provenait d'un autre qu'Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions ! » (Coran : 4/82)

Et Allah, le Très-Haut, sait mieux.

Source: Islam Q&A