Lundi 2 Rabii 2 1440 - 10 décembre 2018
Français

Le jugement de l’usage par la femme de cosmétiques à base végétale et de l’eau de rose 

9099

date de publication : 28-09-2002

vues : 3579

question

Quel est le jugement de l’usage du musc, de cosmétiques à base végétale et de l’eau de rose  et d’autres types de parfums utilisés par les femmes et qui dégagent une forte odeur ? Comment juger leur utilisation par la femme en dehors du domicile ? Est-ce que le fait d’honorer les visiteuses en les encensant et en les parfumant est susceptible de faire l’objet du même jugement ?

texte de la réponse

Louange à Allah

Le fait pour la femme de se promener bien parfumée dans les marchés est interdit. Elle  doit s’en  abstenir et éviter  d’aider ses hôtesses et visiteuses à se comporter de la sorte. Elle doit plutôt leur donner des conseils et leur dire : nous voudrions vous parfumer, mais il est interdit à la femme de se parfumer pour se rendre au marché. Cette manière d’agir lui permet de donner un bon conseil tout en évitant de faire ce qu’Allah a interdit.

Source: Cheikh Abdul Aziz ibn Abd Allah ibn Baz

Envoyer les observations