Mardi 12 Rabii 1 1440 - 20 novembre 2018
Français

la signification du nom d’Allah, le Puissant et Majestueux : al-mu’min

11347

date de publication : 19-08-2003

vues : 7781

question

Que signifie le nom d’Allah, le Puissant et Majestueux, al-mu’min?

texte de la réponse

Louange à Allah

Allah, le Transcendant est le Croyant qui confirme les véridiques. C’est Lui qui a la possibilité de garantir la véracité (des paroles) de Ses créatures ici-bas et dans l’Au-delà. Il a déclaré Son unicité en ces termes :  Allah atteste, et aussi les Anges et les doués de science, qu' il n' y a point de divinité à part Lui! (Coran, 3 : 18).

Le Croyant est celui qui croit Ses serviteurs croyants. C’est-à-dire celui qui croit en leur foi, admet leur sincérité et les récompense pour cela. C’est aussi celui qui tient la promesse faite à Son serviteur à propos de la récompense…

Il assure Ses alliés et les protège contre Son châtiment et Son action néfaste ; il les met à l’abri puisque seul celui qu’Il assure sera en sécurité. Il répond aux attentes de Ses serviteurs et ne les déçoit pas.. c’est Lui qui a confirmé Sa propre unicité en ces termes : Et votre Divinité est une divinité unique. (Coran, 2 : 163).

C’est Lui qui a mis les créatures à l’abri de toute injustice de Sa part et protège de Son châtiment celui qui ne le mérite pas…

C’est Lui qui confirmera la réponse de Ses serviteurs musulmans quand Il aura interrogé les nations à propos de la manière dont les messagers auront transmis leurs messages. A ce propos, le Très Haut a dit : Il fait confiance aux croyants (Coran, 9 : 61).

Tous ces attributs appartiennent à Allah, le Puissant et Majestueux puisqu’Il a confirmé verbalement le contenu de l’appel qu’Il a adressé à Ses serviteurs pour qu’ils adhèrent à Son unicité. Il a mis la créature à l’abri de toute injustice de Sa part et promis le paradis à celui qui croit en Lui et l’enfer à celui qui ne croit pas en Lui et Il tiendra Sa promesse.

Source: Voir le livre intitulé : Sharh asmaa Allah taalaa al-Housna par Dr Hissa as-Saghir, p. 220

Envoyer les observations