Mardi 15 Chawwaal 1440 - 18 juin 2019
Français

Un hadith faible évoquant le mérite de l’animation de la veille de la fête de fin de Ramadan en prière

question

Le hadith évoquant le mérite de l’animation de la veille de la fête de fin de Ramadan en prière est-il authentique?

texte de la réponse

Louanges à Allah

Ce hadith est rapporté par Ibn Madjah d’après Abou Oumamah (P.A.a) selon lequel le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Le coeur de celui qui anime les veilles des deux fêtes en prière  ne mourra pas le jour où les autres coeurs mourront. » C’est un hadith faible qui n’est pas reçu du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) de manière vérifiable.

Dans al-adhkaar, an-Nawawi a dit: « Ce hadith est faible.Nous l’avons reçu par la voie d’Abou Oumamah tantôt hautement attribué )un compagnon l’attribue au Prophète) tantôt arrêté à un niveau inférieur (on l’attribue à un compagnon); deux versions qui sont faibles.

Dans sa vérification des hadith de Ihyaa ouloumiddine, al-Hafedh al-Iraqui dit que la chaîne de transmission du hadith est faible. Quand al-Hafedh Ibn Hadjar , il a dit: c’est un hadith  rare fondé sur une chaîne hésitante. Voir al-Foutouhat ar-rabbaniyah (4/235). Al-Albani l’a mentionné dans Dhaeefi Ibn Madjah pour dire qu’il est apocryphe. Il l’a encore mentionné dans Silislatoul ahaadith ad-dhaeefah (521) et l’a qualifié de très faible.

Le hadith est rapporté par at-Tabaraani d’après Oubadah ibn Samit (P.A.a) selon lequel le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Le coeur de celui qui anime les veilles de la fêté de fin de Ramadan et de celle de la fête du Sacrifice en prière ne mourra pas le jour où les coeurs mourront. » Ce hadith encore est faible.

Dans Madjmaa az-zawaaid, al-Haythami dit: « at-Tabraani l’a apporté dans al-Kabir et dans al-Awsat grâce à une chaîne dans laquelle figure Omar ibn Haroun al-Balkh ,réputé faible, bien que loué par Ibn Mahdi et d’autres.Il demeure vrai qu’un grand groupe  (de critiques du hadith) l’a jugé faible. Allah le sait mieux.

Al-Albani a mentionné le hadith dans Dhaeefi Ibn Madjah pour dire qu’il est apocryphe.

Dans al-Madjmou, an-Nawawi dit: « Nos condisciples ont dit: « Il est recommandé d’animer les veilles des deux fêtes en prière ou d’autres actes de dévotion. Nos condisciples se trouvent un argument dans le hadith d’Abou Oumamah selon lequel le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui): « Le coeur de celui qui anime les veilles des deux fêtés en prière ne mourra pas le jour où les coeurs mourront. » Une version de Chaafi et d’Ibn Madjah précise: « Le coeur de celui qui anime les veilles des deux fêtés en prière  pour complaire à Allah le Très -Haut ne mourra pas le jour où les coeurs mourront. » (Rapporté par Abou Dardaa grâce à une chaîne interrompue. Le même hadith est rapporté par Abou Oumamah tantôt arrêté à un niveau inférieur tantôt hautement attribué , comme il a déjà été dit.Toutes les chaînes des rapporteurs sont faibles.

Cheikh al-Islam Ibn Taymiyah a dit: « Les hadith qui évoquent les nuits des deux fêtes reposent sur un mensonge attribué au Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) ». Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas recommandé d’animer lesdites nuits en prière. Car cette animation est instituée pour toute nuit. D’où le consensus des ulémas sur la recommandation de l’animation de la veille de la fête. Ceci est rapporté dans al-Mawsouaah al-fiqhiyyah (2/235). Il s’agit d’indiquer que le hadith évoquant le mérite de son animation en prière est faible.

Allah le sait mieux.

Envoyer les observations