Vendredi 13 Muharram 1446 - 19 juillet 2024
Français

Pourquoi devons-nous aimer le Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) plus que toute autre personne ?

Question

Pourquoi devons-nous aimer, obéir, suivre et respecter notre Messager Mohammed

(Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) au plus haut point et plus que toute autre personne ?

Texte de la réponse

Louange à Allah.

1. Allah, le Très-Haut, nous a ordonné d’obéir au Prophète (Bénédiction et salut d'Allah soient sur lui), Il dit : « Obéissez à Allah, obéissez au Messager, et prenez garde (ne vous approchez pas de ces choses

défendues) ! Si ensuite vous vous détournez... alors sachez qu'il n'incombe à Notre Messager que de transmettre le message clairement. » (Coran : 5/95).

2. Allah, le Très-Haut, nous a informé que le fait d’obéir au Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) c’est obéir à Allah, le Très-Haut, Qui dit : « Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah. Et quiconque tourne le dos, Nous ne t'avons pas envoyé (Ô Mohammed) à eux comme gardien. » (Coran : 4/80).

3. Allah, le Puissant et Majestueux, nous a mis en garde contre la désobéissance à son égard puisqu’elle peut entrainer le musulman dans une épreuve, celle du Chirk (associanisme). Sous ce rapport, Allah, le Puissant et Majestueux, dit : « Ne considérez pas l'appel du Messager comme un appel que vous vous adresseriez les uns aux autres. Allah sait certes ceux des vôtres qui s'en vont furtivement. Que ceux, donc, qui s'opposent à son commandement (Sunna) prennent garde qu'une Fitna (épreuve) ne les atteigne ou que ne les atteigne un châtiment douloureux. » (Coran : 24/63).

Allah, le Très-Haut, nous a informé que le rang de la prophétie qu’Il a accordé à Son Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) nécessite que les croyants lui vouent le plus grand respect. C’est pourquoi Il dit : « Certes, nous t'avons envoyé en tant que témoin, annonciateur de la bonne nouvelle et avertisseur, pour que vous croyiez en Allah et en Son messager, que vous l'honoriez, reconnaissiez sa dignité, et Le glorifiez matin et soir. » (Coran :48/8-9).

4. Le musulman ne peut être un vrai croyant avant d’aimer le Prophète (Bénédiction et salut d'Allah soient sur lui) plus qu’il n’aime sa propre personne, ses (père et mère), ses enfants et l’ensemble des gens. D’après Anas (Qu’Allah soit satisfait de lui), le Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) a dit : « L’un d’entre vous ne croira pas avant qu’il ne m’aime plus qu’il n’aime sa propre personne, ses (père et mère), ses enfants et l’ensemble des gens. » (Rapporté par Al-Boukhari : 15 et par Muslim : 44).

Abdallah ibn Hicham (Qu’Allah soit satisfait de lui) a dit : « Nous étions en compagnie du Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) qui tenait la main de Omar ibn Al-Khattab. Alors Omar lui a dit : « Ô Messager d’Allah ! Je t’aime plus que tout à l’exception de ma propre personne. » Le Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) lui a alors dit : « Non, par Celui qui détient mon âme en Sa main, tant que tu ne m’aimeras pas plus que tu aimes ta propre personne (Tu n'atteindras pas le degré de la foi parfaite tant que tu ne m'aimeras pas plus que ta propre personne). » Omar lui a alors dit : « Certes maintenant, par Allah ! Je t’aime plus que ma propre personne. » Le Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) lui a dit : « Maintenant (Désormais), ô Omar ! » Rapporté par Al-Boukhari (6257).

Cheikh Al-Islam ibn Taymiyya (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : « Quant à la raison pour laquelle on doit aimer et vénérer le Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) plus que tout autre personne, c’est que le plus grand bien d’ici-bas et de l’au-delà ne peut être obtenu que par l’entremise du Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) en croyant en lui et en le suivant. En effet, nul n’échappera au châtiment d’Allah et n’accèdera à Sa miséricorde sans la médiation du Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) : en croyant en lui, en l'aimant, en lui obéissant et en le suivant. C’est lui (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) qui sauve l’individu du châtiment d’Allah ici-bas et dans l’au-delà, et c’est aussi lui (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) qui lui permet de bénéficier du bien d’ici-bas et de celui de l’au-delà. L’immense faveur et le plus bénéfique des biens c’est la foi. Celle-ci ne s’acquiert que grâce à lui (Mohammed ﷺ). Il est le plus sincère conseiller et plus le bénéfique pour chacun que sa propre personne et ses biens. C’est par lui (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) qu’Allah fait sortir les gens des ténèbres à la lumière. Il n’y a pas de voie vers Allah en dehors de lui. La propre personne de chacun ainsi que sa famille ne lui sont d'aucune utilité auprès d’Allah. » Voir Madjmou’ Al-Fataawa (27/246).

Certains ulémas ont dit : « Quand le serviteur réfléchit à l’avantage qu’il a obtenu grâce au Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) qui l’a fait sortir des ténèbres de la mécréance vers la lumière de la foi, il apprend que le Prophète Mohammed (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui)) est la cause de la survie éternelle de son âme jouissant du Paradis perpétuel. Il apprendra aussi que le bénéfice qu’il en tire est le plus important que tous les autres bénéfices. Voilà pourquoi il mérite de sa part un amour plus important que pour n’importe quelle autre personne. Il est toutefois vrai que les gens éprouvent ce sentiment à des degrés différents selon qu’ils aient conscience de ce fait ou pas. Toute personne qui croit véritablement au Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) éprouve ce sentiment d’amour dominant, mais les gens se surpassent à ce propos. Les uns ont atteint le degré supérieur tandis que d’autres restent au bas de l’échelle parce qu'ils sont totalement absorbés par les plaisirs et occultés très souvent par l’insouciance.

Néanmoins, pour beaucoup d’entre eux, quand on évoque le Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui), ils ont un désir ardent de le voir, au point qu’ils le préfèreraient à leurs familles, à leurs enfants, à leurs (père et mère) et à leurs biens. Ce sentiment s’estompe rapidement à cause de la succession des insouciances. Allah est le garant de l’assistance. » Voir Fath Al-Bari (1/59).

C’est à ce sens qu’a fait référence la parole d’Allah le Puissant et Majestueux : « Le Prophète a plus de droit sur les croyants qu'ils n'en ont sur eux-mêmes. » (Coran : 33/6).

L'imam Ibn Kathir (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : « Allah connait la compassion que Son Messager (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) avait envers sa communauté et les recommandations qu’il leur prodiguait, c’est pourquoi, Allah, le Très-Haut, lui a donné (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) droit sur eux plus qu’ils n'en ont sur eux même et a donné prééminence à son jugement sur leurs choix. » (6/380).

Cheikh Ibn Sa'di (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit : « Allah, le Très-Haut, informe les croyants de façon à leur faire connaître l'état de Son Messager (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) et son haut rang pour qu’ils se comportent avec lui en conséquence. C’est pour cela qu’Il dit : « Le Prophète a plus de droit sur les croyants qu'ils n'en ont sur eux-mêmes. » (Coran : 33/6) : La chose la plus proche et la plus chère à l’individu c’est sa propre personne. Le Messager d’Allah a priorité sur l’individu par rapport à lui-même, parce qu’il leur prodiguait des recommandations tellement sincères, et manifestait tant de tendresse et de compassion qu'il mérite d’être le plus compatissant et le plus affectueux de toutes les créatures. Le Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) est celui qui a la plus grande faveur sur eux plus que tout autre créature. Il ne les est parvenus le poids d’un atome de bien que grâce a lui, et il ne leur a été écarté le poids d’un atome du mal que grâce à lui. Dès lors quand il y a conflit entre ce qu’on veut soi-même ou ce que veut un être humain avec ce que veut le Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui), la volonté du Messager d’Allah doit prévaloir. De même on n’oppose la parole de personne, si important qu’il soit, à la parole du Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui). Les croyants doivent se sacrifier et sacrifier leurs biens et leurs enfants pour lui, et privilégier son amour à celui qu’ils éprouvent pour toutes les autres créatures. Comme ils ne doivent pas parler avant lui, ni le devancer en quoi que ce soit. »

Ce que les ulémas ont dit à cet égard se résume ainsi : « La colère d’Allah et l’enfer sont les choses les plus redoutables pour le serviteur. Or on ne peut y échapper qu'en suivant le Messager d’Allah (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui). L’agrément d’Allah et l’accès au paradis sont (pour le serviteur) ses plus grands objectifs. Or, on ne peut les atteindre qu'en suivant le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient d’Allah sur lui).

Concernant le premier point (échapper à l'enfer) le Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) a fait référence en ces termes : « Certes, mon exemple et le votre est celui d’un homme qui a allumé un feu. Les papillons et les criquets se précipitent dedans alors qu'il tente de les en écarter. Moi je vous retiens (par vos ceintures ou hanches) afin de vous préserver du feu, mais vous vous acharnez à y entrer (vous m’échappez des mains). » (Rapporté par Muslim : 2285 d'après Djaber (Qu’Allah soit satisfait de lui). Un hadith semblable est dans Al-Boukhari : 3427 d’après Abou Horeira (Qu’Allah soit satisfait de lui).

L'imam An-Nawawi a dit : « Dans ce hadith le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a comparé la chute des ignorants et des contrevenants par leurs actes de désobéissance et leurs passions, en Enfer dans l’Au-delà, ainsi que leur détermination à persister dans cette voie en dépit de son opposition et de son effort de les dissuader en les attrapant par le corps (les endroits d’empêchement). Il compare cela à la précipitation des papillons dans le feu d’ici-bas en raison de leur inclination (penchant) et leur manque de discernement. Dans les deux cas, on constate le désir et la détermination de provoquer son autodestruction à cause de son ignorance. » Charh Muslim par An-Nawawi.

Concernant le deuxième point (entrer au Paradis) le Prophète (Bénédiction et salut d’Allah soient sur lui) en a fait référence en ces termes : « Tous les membres de ma communauté entreront au Paradis à l’exception de ceux qui refusent ! » Ils ont dit : « Et qui refuse d’y aller, ô Messager d’Allah ? » Il a dit : « Celui qui m’obéit entrera au Paradis et celui qui me désobéit aura refusé. » (Rapporté par Al-Boukhari : 7280 d’après Abou Horeira (Qu’Allah soit satisfait de lui).

Allah est le Garant de l’assistance.

Et Allah, le Très-Haut, sait mieux.

Source: Islam Q&A