Vendredi 6 Rabii 2 1440 - 14 décembre 2018
Français

La différence entre islam et iman

question

Allah Très-haut dit : «Nous en fîmes sortir alors ce qu’il y avait comme croyants,  mais Nous n’y trouvâmes qu’une seule maison de gens soumis.» (Coran,51:35-36) Qu’est-ce qui distingue les croyants  (mouminiin) des soumis (mouslimiin).Qu’est supérieur à qui?

texte de la réponse

Louanges à Allah

La différence entre islam et iman fait partie des questions longuement expliquées par les ulémas dans les livres traitant du dogme.La conclusion qui s’en dégage est que chaque fois que l’un des deux termes est utilisé à part, il désigne la religion musulmane dans sa plénitude. Dans ce cas, aucune différence n’existe entre islam et iman.Quand les deux termes sont employés cote à cote , iman renvoie aux actes internes, ceux du coeur comme la croyance en Allah Très-haut , l’amour, la crainte et l’espérance et la sincérité qu’Allah le Transcendant et Très-haut inspire  au croyant.Quant au terme islam, il désigne alors les actes externes qui exprime la foi enracinée dans le coeur. Quand cette expression fait défaut, le soi-disant croyant devient un hypocrite ou un musulman animé par une foi faible.

Sous ce rapport, cheikh al-islam Ibn Taymiyah (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: « Le vocable iman est tantôt employé seul sans être accompagné du terme islam ni du concept de « oeuvre pie » tantôt associé au terme islam comme c’est le cas dans le hadith de Gabriel où l’on trouve les expressions: qu’est-ce que islam? Qu’est-ce que iman? C’est encore le cas dans la parole du Très-haut: « Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d’aumône, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d’Allah et invocatrices: Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense.»( Coran,33:35) et dans la parole du Puissant et Majestueux : « Les Bédouins ont dit: «Nous avons la foi». Dis: «Vous n’avez pas encore la foi. Dites plutôt: Nous nous sommes simplement soumis, car la foi n’a pas encore pénétré dans vos cœurs. » (Coran,49:14) et enfin dans la parole du Très-haut: «Nous en fîmes sortir alors ce qu’il y avait comme croyants, mais Nous n’y trouvâmes qu’une seule maison de gens soumis. » (Coran,51:35-36)

Pourquoi iman est mentionné avec islam? C’est parce que le premier terme désigne les actes apparents  tels la profession de foi, la prière, la zakat, le jeûne et le pèlerinage tandis que iman traduit ce qui est enraciné dans le coeur, à savoir la croyance en Allah, en Ses anges, en Ses  livres , en Ses messagers et au Jour denier.Quand imam est mentionné isolement, il englobe islam et les oeuvres pies.C’est le sens que véhicule la parole (du Prophète) dans le hadith des portions: « Iman est composé de soixante et dix quelques portions.La plus importante consiste à dire : il ny pas de divinité en-dehors dAllah et la moins importante réside dans l’enlèvement d’une ordure de la voie publique.» Abonde dans ce sens l’ensemble des hadith dans lesquels les actes de bienfaisance sont intégrés à la foi.» (Madjmou al-fatawa,7/13-15).

Cheikh Ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde ) a dit: « Quand l’un des deux termes est joint à l’autre, islam est expliqué comme une expression de la soumission apparente traduite par la parole et l’acte accompli par les organes. Cette expression de la soumission apparente provient aussi bien du croyant accompli que du croyant à la foi faible.C’est dans ce sens qu’Allah Très-haut dit: «Les Bédouins ont dit: «Nous avons la foi». Dis: «Vous n’avez pas encore la foi. Dites plutôt: Nous nous sommes simplement soumis, car la foi n’a pas encore pénétré dans vos cœurs. » (Coran,49:14) Quand un hypocrite l’affiche, on le qualifie de musulman en apparence car dans le fond il reste un mécréant.Iman est interprété comme exprimant la soumission profonde qui reflète l’adhésion (intime) du coeur qui le pousse à agir. Une telle soumission ne provient que du vrai croyant. C’est dans ce sens que le Très-haut dit: « (intime) » (Coran,8:2) Compte tenu de cette acception, iman est supérieur à islam.Tout mou’min est nécessairement mouslim et l’inverse n’est pas exact. » Madjmou fatawa wa rassail Ibn Outhaymine (4/92).

Le verset cité dans la question répond à cette acception.Il qualifie la famille de Loth (Paix et salut sur lui) tantôt à l’aide du terme iman et tantôt à l’aide du terme islam. Ce dernier terme renvoie à la soumission apparent alors que iman exprime ce qui anime le coeur réellement .Quand Allah a qualifié toute la famille en employant le mot islam, Il tenait compte du fait que la femme de Loth en était un membre bien que soumise en apparence mais impie en réalité.Quand Allah devait spécifier les membres sauvés de la même famille, Il les a qualifié avec le terme iman: «Nous en fîmes sortir alors ce qu’il y avait comme croyants  » (Coran,51:35)

Cheikh al-islam,Ibn Taymiyah (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: «La femme de Loth était impie en réalité même si elle affichait sa soumission à son mari.C’est pourquoi il partagea le châtiment infligé à son peuple.C’est le cas des hypocrites qui étaient avec le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui); ils lui étaient manifestement soumis alors qu’ils demeuraient profondément impies. »  Djamee al-massail (6/221).Il dit ailleurs : « Un groupe de gens croit que ce verset implique iman et islam sont  sémantiquement identiques et estime les deux versets contradictoires. Ce qui n’est pas le cas.Bien au contraire, le dernier verset confirme le premier car Allah affirme avoir évacué les vrais croyants (de la famille) et que ne se retrouvait   sur place (lors du châtiment) qu’une famille de soumis.En d’autres termes, la femme de Loth ne fit pas partie des rescapés puisqu’elle figura au sein des victimes du châtiment.Pourtant elle avait affiché son adhésion à la religion de son mari mais , en réalité, elle restait attaché à celle de son peuple (païen) et trahissait son mari en indiquant aux siens le lieu de résidence des hôtes de son conjoint.C’est à ce propos qu’Allah Très-haut dit: «Allah a cité en parabole pour ceux qui ont mécru la femme de Noé et la femme de Loṭ. Elles étaient sous l’autorité de deux vertueux de Nos serviteurs. Toutes deux les trahirent et ils ne furent d’aucune aide pour [ces deux femmes] vis-à-vis d’Allah. Et il [leur] fut dit: «Entrez au Feu toutes les deux, avec ceux qui y entrent » (Coran,66:10).La trahison commise par les femmes respectives de Loth et de Noë n’était pas d’ordre sexuel mais religieux.En somme, la femme de Loth n’était  pas croyante et ne faisait pas partie des rescapés. Aussi n’est-elle pas concernée par l’expression: « Nous avons évacué les croyants qui s’y trouvaient. »Elle faisait partie des membres de la famille apparemment soumis qui se trouvaient sur place.D’où l’expression divine: « Nous n’y avons trouvé qu’une famille de soumis. » Ceci permet de découvrir la sagesse coranique qui se traduit par l’emploi du terme iman en parlant de l’évacuation et du terme islam en évoquant la présence . » Madjmou al-fatawa,7/472-474).

Selon Cheikh Ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde), en disant : «Nous en fîmes sortir alors ce qu’il y avait comme croyants,  mais Nous n’y trouvâmes qu’une seule maison de gens soumis.» (Coran,51:35-36) le Très-haut, relatant l’histoire de Loth, établit une nette distinction entre croyants et soumis.Le foyer qu’abritait le village n’était soumis qu’en apparence.C’est là que résidait la femme de Loth qui r-trahit ce dernier parce qu’elle dissimulait son impiété. Quant aux rescapés du village, ils étaient les vrais croyants dont la foi animait leur coeur.»Madjmou fatawa wa rassili Ibn Outhaymine (1/47-49).

Allah le sait mieux.

Envoyer les observations