Samedi 29 Rabii 2 1443 - 4 décembre 2021
Français

Sera-t-il récompensé d'avoir appris le Coran par cœur s'il y parvient grâce à l'écoute d'un magnétophone?

212820

Date de publication : 02-09-2017

Vues : 8235

Question

Je ne puis pas lire le Coran. Je voudrais concurrencer mes frères dans la recherche de la récompense (divine). Quelle est l'invocation qui me permettrait d'obtenir une énorme récompense? Obtiendrai-je une récompense si j'apprenais le Coran par cœur à l'aide d'un magnétophone?

Texte de la réponse

Louange à Allah.

Louanges à Allah

Premièrement, vous devez avoir présent à l'esprit ici deux choses importantes qui relèvent de la grâce qu'Allah accorde à Ses serviteurs. La première est qu'Allah Très-haut dit: En effet, Nous avons rendu le Coran facile pour la méditation. Y a-t-il quelqu'un pour réfléchir? (Coran,54:17). La seconde chose est la parole du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui):Celui qui maîtrise le Coran sera en compagniedes pieux et nobles. Celui qui lit le Coran avec une grande difficulté recevra une grande récompense. (Rapporté par al-Bokhari,4937 et par Mouslim,798).

An-Nawawi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit: Celui qui récite le Coran avec une grande difficulté à cause de la faiblesse de sa mémorisation recevra deux récompenses: celle liée à la récitation et celle résultant de la difficulté qu'il y éprouve.

S'il est vrai que le Coran est facilité pour les fidèles serviteur qui veulent s'en souvenir et l'étudier, et s'il est encore vrai que celui trouve une grande difficulté dans son apprentissage, dans sa mémorisation et dans son étude remporte une double récompense, si tout cela est vrai, il convient que l'homme intelligentfournisse un grand effort dans ce domaine et fasse preuve d'une endurance énorme. Que de non arabes qui ne maîtrisent pas l'arabe mais pour lesquels Allah a facilité la mémoration intégrale de son livre! Que l'on dépense le temps pour jouir d'une telle grâce! Que cet objectif soit la cible de ceux qui veulent se livrer une noble concurrence.

Deuxièmement, fait partie de ce qui aide à mémoriser le livre d'Allah Très-haut la fréquence de son écoute à travers le son d'un magnétophone. Si Allah vous facilite la mémorisation de Son livrepar ce moyen, vous être de ceux quisavent le livre d'Allah par cœur, ce qui est l'objectif visé. Vous aurez obtenu la récompense promise à ceux qui ont mémorisé le Coran et atteint leur rang avec la permission d'Allah. Plus on améliore la récitation, la mémorisation, la connaissance du livre glorieux, notamment ses dispositions et règles, plus son rang auprès d'Allah est élevé, pourvu qu'on soit armé d'une bonne intention et vise sincèrement l'agrément divin.

Il est toutefois préférable de réunir les deux choses: s'efforcer de réciter le Coran, de le mémoriser autant que faire se peut en lisant le texte pour se procurer le mérited'un tel acte et le mérite du fait de regarder ce texte. En plus, on se sert d'un magnétophone pour corriger sa lecture et s'assurer de son exactitude avant de passer à la mémorisation après quoi on continue la révision en répétant ce qu'on a appris par cœur.

Nul doute que celui qui entend directement son maître-éducateurréciter maîtrisera mieux le Coran que celui écoute une récitation enregistrée dans un magnétophone. Le musulman ne peut parvenir à une bonne récitation sans se confier directement à un maître, assister à ses séances d'enseignement, chaque fois que cela est possible. Cependant si on n'a pas de maître alors qu'on dispose d'un magnétophone, il n' y a aucun inconvénient à l'utiliser en l'écoutant pour mémoriser le Coran . Se référer pour plus d'informations à la réponse donnée à la question n° 112763 et à la réponse donnée à la question n° 147816.

Troisièmement, la porte de la concurrence et de la compétition dans le bien est ouverte à tous. Celui qui n'est pas capable de se livrer une concurrence à propos du Coran, qu'il le fasse à propos de la prière, du jeûne, de l'aumône, de la remémoration d'Allah, du commandement du bien et de la défense du mal, dans les œuvres de bienfaisance, dans l'entretien des liens de parenté, dans la piété filiale entre autres espèces d' innombrables bonnesactions.

Tous les dhikr reconnus génèrent une énorme récompense. Mais certains apportent une récompense plus importante que d'autres. Parmi les dhikr tirés du Coran, qui constitue en soi le meilleur dhikr, la récitation de dis il est Allah l'Unique équivaut au tiers du Coran. La sourate de la Liminaire est la meilleure des sourates du Coran. Le verset du Trône est le plus important verset du Coran. Les deux derniers versets de la sourate de la Vachesuffisent (protègent?) à celui qui les récite. Il est donné à tout un chacun d'apprendre par cœur tout cela. La récitation répétée de ces éléments procure une énorme récompense.

Fait partie des dhikr institués celui rapporté par Mouslim (2726) d'après Djouwauriyyah selon laquelle le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) sortit une fois de chez elle après avoir accompli la prière du matin et à un moment où elle se trouvait dans son lieu de prièreà elle puis il revint à une heure avancée de la matinée alors qu'elle était encore assise dans son lieu de prière. Il (le Prophète) lui dit:

-Tu es toujours comme je te l'avais quittée?

-Oui.

-«J'ai prononcé quatre mots trois fois après t'avoir quittée. Si on comparait leur poids à celui de ceque tu as dit, il s'avèrerait plus lourd: Gloire à Allah! Louanges à Allah pour un nombre de fois égale à celui de Ses créatures, un nombre de fois susceptible de Le satisfaire, un nombre de fois égale en poids à celui de Son trône et (en densité) à l'encre utilisé pour écrire ses mots.

En fait partie encore la parole: Gloire à Allah! Louanges à Allah l'incommensurable. Al-Bokhari (6682) et Mouslim (2694) ont rapporté d'après Abou Hourayrah que le Messager d'Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: Deux mots légers sur la langue, lourds sur la balance et aimés par le Clément: gloire à Allah! Louanges à Allah l'incommensurable.

-En fait partie la meilleure formule de demande de pardon. Al-Bokhari (6306) a rapporté d'après Shaddad ibn Aws (P.A.a) qui le tendait du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui): La meilleure formule de demande de pardon consiste à dire: Monseigneur! Tu es mon Maitre! Il n' y a pas de dieu en dehors de Toi. Tu m'as créé. Je suis Ton fidèle serviteur. Je respecte mon engagement auprès de Toi et la promesse que je T'ai faite autant que faire se pourra. Je sollicite Ta protection contre le pire de mes actes. Je reconnais Tes bienfaits à mon égard comme j'avoue mes péchés. Pardonne-moi car c'est toi seul qui peut pardonner les péchés. Le Prophète dit : Celui qui prononce cette formule au cours du jour tout en étant convaincu de son contenu sera admis au paradis s'il meurt pendant le jour, et celui qui la prononce dans la nuit tout en étant convaincu de son contenu, sera admis au paradis s'il meurt au cours de la nuit.

-En font partie dans l'ensemble les dhikr à prononcer au matin et au soir et au sortir des prières prescrites et les prière à dire au moment de se coucher. Car une énorme récompense sera réservée à celui qui les récite régulièrement. Se référer à la réponse donnée à la question n° 174947.

Quatrièmement, ce qui est institué pour le musulman c'est de diversifierles dhikr institués et les autres actes cultuels de sorte à alterner la lecturedu Coran ,laprononciation des dhikr , l'accomplissement desprières, la révision du savoir appris et l'usage de divers moyens de se divertir . Il ne faut pas se limiter à une catégorie déterminée de pratiques cultuelles de sorte à se passer des autres. car on risque alors de tomber dans la lassitude et l'ennui. Se référer à la réponse donnée à la question n° 195574.

Allah le sait mieux.

Source: Islam Q&A