Dimanche 15 Muharram 1446 - 21 juillet 2024
Français

Comment le musulman peut-il assurer sa propre éducation?

Question

Comment le musulman peut-il se donner une éducation islamique quand il réalise en lui-même une insuffisance en matière de religion que seul Allah sait?

Texte de la réponse

Louange à Allah.

La découverte de ses propres insuffisances est le premier pas vers l’education de soi-même.Celui qui se sait négligent est déjà sur la voie de l’auto-éducation. Cette connaissance nous incite à nous éduquer et à marcher d’un pas résolu sur ladite voie.Elle ne détourne pas l’individu de l’auto-éducation.

C’est bien une assistance divine que d’oeuvrer afin de se changer et se promouvoir suivant cette parole du Très-haut: « En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes » (Coran,13:11) Allah aide au changement quiconque se remet en cause.

L’homme est individuellement responsable de ses affaires et il en sera interrogé demain dans le cadre d’un examen de comptes. Sous ce rapport, le Très-haut dit: « Tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre se rendront auprès du Tout Miséricordieux, [sans exception], en serviteurs.Il les a certes dénombrés et bien comptés.Et au Jour de la Résurrection, chacun d'eux se rendra seul auprès de Lui » (Coran,19:93-95)

En l’absence d’une initiative personnelle, l’homme ne peut pas tirer profit des bons apports qu’il reçoit.Ne voyez-vous pas que les femmes de Noé et de Loth ont vécu dans des foyers prophétiques dont l’un des chefs fait partie des Prophètes de la Détermination. Imaginez, ô frère, l’effort fourni par un prophète pour assurer une bonne éducation à sa femme! Mais, à défaut d’une initiative personnelle des femmes concernées, on leur dira: « Et il [leur] fut dit: « Entrez au Feu toutes les deux, avec ceux qui y entrent  » (Coran,66:10)

Quant à la femme de Pharaon, qui a vécu dans le foyer de l’un des plus grands criminels, elle a été donnée en exemple aux bons croyants parce qu’elle a consenti un effort pour s’éduquer.

Voici quelques moyens permettant au musulman de se donner une éducation religieuse:

1.Vouer le culte à Allah et entretenir un lien avec Lui et se soumettre à Lui. Cela se fait à travers la pratique des prescriptions et la purification du coeur pour l’empêcher de s’accrocher à un autre qu’Allah.

2.La fréquente lecture du Coran accompagnée de la méditation sur ses sens et de la réflexion sur ses secrets.

3.La lecrure des livres contentant des sermons utiles qui font le daignostic des maladies du coeur et prescrivent leur traitement comme l’abrégé de Minhadj al-qaasidiin et le précis de Madaaridj as-saalikiin, etc. Il faut aussi lire les biographies des Ancêtres pieux. Voir à cet égard Safwatou Safwah par Ibn al-Djawzi et le livre intitulé: ayna nahnou min akhlaaq as-salaf par Bahaddine Aquil et Naasir al-Djalil.

4. Réagir aux programmes d’éducation comme les cours et conférences.

5.Bien employer son temps et l’utiliser dans ce qui profite ici bas et dans l’au-delà.

6.Ne pas exagérer dans l’usage des choses licites en leur accordant trop d’importance.

7. Se choisir de bons compagnons qui vous aident à bien faire car l’isolement prive l’individu de beaucoup de valeurs liées à la fraternité comme l’altruisme et la patience.

8. Oeuvrer dans le sens de l’application de son savoir.

9. Procéder à son propre examen de comptes.

10.Cultiver la confiance en soi tout en dépendant d’Allah le Très-haut car celui qui perd confiance en lui-même reste inactif.

11.Se remettre en cause devant Allah. Ce qui n’est pas incomptible avec ce qui précède car on doit oeuvrer tout en se jugeant négligent.

12. Recourir à la solitude légale. C’est-à-dire s’aménager des moments consacrés à la dévotion et à la retraite spirituelle au lieu d’être avec les gens tout le temps.

Nous demandons à Allah de nous aider à dompter nos âmes afin de les soumettre à ce qu’Allah aime et agrée. Puisse Allah bénir et saluer notre Propèhte , Muhamamd, sa famille et ses comapgnons.

Source: Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid