Mardi 19 Dhoul Hidjdjah 1440 - 20 août 2019
Français

Différence des conditions de passage sur le pont Sirat due à la différence des œuvres des passants

question

A-t-il été vérifié que le passage sur le sirat durera mille ans lors de la montée et mille année lors de la descente?

texte de la réponse

Louange à Allah

Le sirat est un pont qui surplombe la géhenne -puisse Allah nous en protéger. Les gens le traverseront à une vitesse correspondant à l'importance de leurs œuvres; les uns passeront en un clin d'œil, d'autres comme l'eclair, d'autres comme le vent, et d'autres comme une bonne monture.Il y'en aura encore des gens qui marcheront à pas soutenu, d'autres qui marcheront normalement, d'autres qui ramperont et enfin d'autres qu'on enlèvera pour les jeter en enfer. Chacun passera en fonction de ses œuvres.

On trouve dans Sahih al-Bokhari (7439) et le Sahih de Mouslim (183) des extraits d'un long hadith d'Abou Said al-Khoudri (P.A.a) où l'on lit: Puis on déploiera le pont sur la Géhenne. Nous dimes:

- ô Messager d'Allah, qu'est-ce qu'un pont?

-une structure glissante munie de crochets, d'accroches, d'arbustes aux épines tranchantes qu'on trouve au Nadj sous l'appellation de saadaan. Le Croyant traversera le pont soit en un clin d'œil, soit comme un éclaire, soit comme un vent , soit comme une bonne monture. Des passants seront sauvés, d'autres sauvés mais gratinés, d'autres renversés en enfer. L'ultime passantsera réellement arraché.

Mouslim ajoute: Abou Said a dit:« Il m'est parvenu que le pont est plus fin qu'un cheveu et plus affuté qu'une épée.

An-Nawawi (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: «Les propos du Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui): Les uns seront sauvés, etc. signifient qu'il y aura trois groupes: un passera sain et sauf, un autre sera gratiné avant d'être tiré d'affaire et un troisième sera renversé et laissé chuter dans la Géhenne.» Extrait de charh an-Nawawi sur Mouslim (3/29).

Cheikh Ibn Outhaymine (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit:« le sirat est un pont installé sur la Géhenne. Il est plus fin qu'un cheveu et plus affuté qu'une épée. Les gens le traverseront en fonction de l'importance de leurs ouvres. Celui qui s'empressait à accomplir de bonnes œuvres ici-bas, traversera plus rapidement ce pont. Celui qui avait l'habitude de trainer les pieds et celui qui mélangeait de bonnes et mauvaises œuvres et n'aura pas bénéficié du pardon divin, ceux-là seront renversés sur le feu. A Dieu ne plaise!

Les gens traverseront le pont différemment; les uns passeront en un clin d'œil, d'autres comme un éclair, d'autres comme le vent, d'autres comme celui monté sur un cheval, d'autres comme celui monté sur un chameau, d'autres marcheront normalement, d'autres ramperont et d'autres seront jetés dans la Géhenne.

Ce pont ne sera traversé que par les croyants puisque les mécréants ne le traverseront pas car ils seront conduits directement depuis les places du jour de la Résurrection vers le feu.» Extrait de charh riyadh as-salihine (1/470). Voir la réponse donnée à la question n° 98714.

Voilà succinctement ce qui a été reçu à propos du passage des gens sur le pont et ce qui indique que le passage se fera en fonction de l'importance des œuvres des passants. Celui qui s'empresse ici-bas à obéir à Allah et à s'adonner à Son culte passera plus rapidement sur le sirat. Celui qui fait preuve de lenteur dans ce domaine traversera lentement le pont.

Quant à ce qui est dit dans la question concernant les mille années de montée et les mille années de descente, nous ne lui connaissons aucun fondement. On doit s'en tenir aux indications qui découlent des textes.

Allah Très-haut le sait mieux.

Envoyer les observations