Samedi 19 Djoumada 2 1443 - 22 janvier 2022
Français

Réfutation des allégations de celui qui soutient qu’Allah aime à châtier les gens

Question

Comment répondre à ceux qui prétendent qu’Allah le Transcendant et Très-haut est sadique et qu’Il aime punir les gens?

Texte de la réponse

Louange à Allah.

Cela signifie que la menace proférée contre les hypocrites n’a pour cause que la mécréance et l’hypocrisie. S’ils se repentent, s’amendent et se dévouent à Allah, ils seront préservés du châtiment. Dès lors, ils ne doivent pas croire qu’Allah veut les châtier parce qu’Il déteste leurs personnes et cherche à se venger d’eux. Car il ne le fait que pour sanctionner leurs mauvaises actions, le sage l’étant pour sa capacité à mettre les choses à leurs justes places de manière à attribuer une bonne sanction à celui qui a fait du bien et une mauvaise à celui qui a mal agi. Si ce dernier change de comportement , Allah annule sa sanction  car  celle-ci, positive ou négative, ne Lui profite pas mais les effets doivent rester liés à leurs causes. Puisque les croyants persévèrent dans leur foi et leur gratitude (envers Allah) et évitent de s’allier avec les hypocrites et les mécréants, Allah ne les châtiera pas car rien ne le justifierait. » Extrait de Tahrir wa at-Tanwiir (5/425).

Omar ibn al-Khattab rapporte avoir emmené des captifs au Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui). A sa grande surprise, l’une des captives, ayant découvert un enfant dans le groupe, le serra contre elle-même avant de l’allaiter. (Voyant la scène) , le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) nous dit:

-« Pensez vous que cette femme jetterait son enfant au feu? »

-« Au nom d’Allah, non, à moins d’y être contrainte. »

-« Allah a plus de compassion pour Ses fidèles serviteurs que cette femme pour son enfant. » (Rapporté par al-Boukhari, 5999 et par Mouslim, 2754)

D’après Abou Hourayrah (P.A.a) le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Après avoir achevé la Création, Allah a inscrit chez Lui , au-dessus de Son trône: certes Ma miséricorde l’emporte sur Ma colère. » (Rapporté par al-Boukhari, 7453 et par Mouslim, 2751)

D’après Salmaan (P.A.a) le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Certes, le jour même où Allah a créé les cieux et la terre, Il a créé cent miséricordes dont chacune couvre l’espace séparent le ciel de la terre. Il n’en a place qu’une seule sur la terre. C’est celle qui inspire à la mère la compassion dont elle entoure son enfant, et celle que fauves et oiseaux éprouvent les uns envers d’autres (de leur espèce). Au jour de la Résurrection, Il a porté cette miséricorde à son comble. » (Rapporté par Mouslim, 2753)

Pour parfaites que soient la Miséricorde du Transcendant, Sa douceur, Sa bienveillance envers Ses serviteurs et Sa compassion avec eux, Il reste Sage, Savant, Créateur et Capable. Il n’accepte pas qu’on ne croit pas en Lui ni qu’on Lui désobéi ou démentit Ses prophètes ou inflige un traitement injuste à Ses serviteurs. C’est pourquoi Il a menacé d’infliger un dur châtiment à  celui qui ne croit pas en Lui, se révolte contre Lui, démentit Ses messagers et maltraite Ses serviteurs. Ce qui prouve la perfection de Sa justice. Le Très -Haut dit (ailleurs): « Informe Mes serviteurs que c'est Moi le Pardonneur, le Très Miséricordieux. et que Mon châtiment est certes le châtiment douloureux. » (Coran,15:49-50)

Seul aimerait châtier les gens:

1. Celui qui châtierait, même quand ils sont loyaux et soumis. Le Très-haut dit: « Certes, Allah ne lèse (personne), fût-ce du poids d'un atome. S'il est une bonne action, Il la double, et accorde une grosse récompense de Sa part. » (Coran,4:40)

2. Celui qui n’accorderait aucun délai, n’accepterait aucune excuse et ne donnerait  aucune occasion à Son serviteur pour qu’il se repente. Or , Allah le Transcendant est clément et généreux; Il donne un délai à Ses serviteurs , leur trouve des excuses, envoie des messagers leur rappeler, et les éprouve ici-bas afin de leur faire peur pour qu’ils se rapprochent de Lui.

3. Celui qui favoriserait la punition et resterait peu enclin à faire preuve de miséricorde. Or Allah Très-haut est le plus compatissant des compatissants. Sa miséricorde l’emporte sur Sa colère.

Réfléchissez … Il y a des milliards d’êtres humains qui insultent Allah ou Lui attribuent un enfant ou nie Son existence ou adorent un autre. En dépit de tout cela , Il les approvisionne , leur donne la santé , leur accorde d’innombrables bienfaits et n’anticipe pas leur châtiment. (Mieux,) Il accepte le repentir de celui d’entre eux qui se repent , si durable soient sa mécréance et sa rébellion . Le repentir d’un tel serviteur lui procure de la joie. Et il en honore l’auteur et substitue des bons actes à ses mauvais actes. Quelle immense miséricorde! Quelle grande clémence! Quelle ample générosité!

Al-Boukhari (6099) et Mouslim (2804) ont rapporté d’après Abou Moussa selon lequel le Messager d’Allah (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Personne n’endure un mauvais propos entendu mieux qu’Allah. En effet, on Lui associe (d’autres dans le culte qui Lui est rendu) et Lui attribue un enfant alors que, Lui, pardonne et apporte la subsistance (à ceux qui se comportent ainsi).

En somme, l’auteur des propos en question ne connait pas du tout Allah! Il ne sait pas que c’est Lui qui accorde subsistance, donne gracieusement  (ce dont on a besoin). Tout ce que le serviteur possède en fait de biens , de santé, de bonheur de facultés mentales, de pensées, de compassion envers autrui, d’assistance pour bien faire; tout cela vient d’Allah. S’il s’y croyait, il aurait su qu’Allah reste le plus miséricordieux des miséricordieux et le plus généreux de tous.

Le remède pour ceux-là, à supposer qu’ils veuillent du bien, est d’apprendre à connaitre Allah et à contempler les effets de Sa miséricorde. C’est bien mieux pour eux que de répéter les paroles des négateurs à propos desquels Allah a dit: « Ils reconnaissent le bienfait d'Allah; puis, ils le renient. Et la plupart d'entre eux sont des ingrats. » (Coran,16:83)

Deuxièmement, il ne convient pas qu’un serviteur qui se veut du bien sincèrement et s’accroche jalousement à sa foi écoute les ambiguïtés suscitées par des négateurs (de  Dieu) qui cherchent à semer le doute, car agir de la sorte rendrait le coeur malade en lui inculquant doutes. et suspicions . L’élucidation des ambiguïtés reste l’apanage des érudits dont Allah parle ainsi: «Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la diffusent. S'ils la rapportaient au Messager et aux détenteurs du commandement parmi eux, ceux d'entre eux qui cherchent à être éclairés, auraient appris (la vérité de la bouche du Prophète et des détenteurs du commandement).» (Coran,4: 83)

Nous demandons à Allah de nous éviter les troubles apparents et cachés.

Allah le sait mieux.

 

Source: Islam Q&A