Dimanche 17 Dhoul Hidjdjah 1445 - 23 juin 2024
Français

L’islam rabaisse-t-il la femme?

344118

Date de publication : 16-10-2023

Vues : 1342

Question

Comment juger l’inférioration de la femme en se fondant sur la parole d’Allah le Très-haut: «Les biens et les enfants sont l'ornement de la vie de ce monde »(Coran,18:46) et « Allah vous a fait à partir de vous-mêmes des épouses, et de vos épouses Il vous a donné des enfants et des petits-enfants. Et Il vous a attribué de bonnes choses. Croient-ils donc au faux et nient-ils le bienfait d'Allah?»(Coran,16:72) et « qui vous a pourvus de bestiaux et d'enfants »(Coran,26:133) et en se référant à l’affirmation tirée de la Sunnah selon laquelle nous (femmes) serions majoritaire en enfer? J’aimais les filles mais maintenant j’évite de rendre hommage à la femme par crainte de contredire la loi d’Allah le Très-haut.J’en suis même arrivée à inférioriser la femelle pour ne pas démentir les versets. Pourtant je suis une femme.J’aime bien les fillettes de mon jeune frère et je trouve un plaisir à m’asseoir avec elles. Je sollicite la protection d’Allah contre le fait de les considérer comme une parure de la vie alors qu’Allah réserve (ce mérite) aux garçons. La parole du Très-haut: « Certes, Nous avons honoré les fils d'Adam.» (Coran,17:70) concerne aussi les femelles? Le terme bani est-il l’équivament de awlaad qui s’applique aux deux sexes ou comme banin et banoun réservés exclusivment aux mâles?

Résumé de réponse

1.La femelle n’est pas rabaissée en islam. 2.Ce que dit le Coran à propos de l’embellissement de la vie grâce aux garçons est un simple constat qui n’implique pas qu’on doit être fier d’avoir des garçons et les aimer à l’exclusion des filles. 3.L’infériorisation des filles était une réalité de l’époque antéislamique, contraire aux moeurs de l’islam. 4.L’honneur fait aux descendants d’Adam englobe hommes et femmes.

Louange à Allah.

Chère autrice de la question,

Ce qui est dans dit dans la question à propos du rabaissement de la femelle et son infériorisation est inexact.

Premièrement,

Ce que dit le Coran à propos de l’embellissement de la vie grâce 

le fait pour le Coran de qualifier les garçons comme un embellissement de la vie est un simple constat et une approbation. D’habitude, les hommes s’enorguillissent en public du nombre importtant de leurs enfants mâles qui les aident et les soutiennent. Allah attire l’attention des mécréents sur cette grâce qui doit  suciter la gratitude envers Allah le Très-haut et non le contraire. C’est dans le même sens qu’Allah le Très-haut dit: «Allah vous a fait à partir de vous-mêmes des épouses, et de vos épouses Il vous a donné des enfants et des petits-enfants. Et Il vous a attribué de bonnes choses. Croient-ils donc au faux et nient-ils le bienfait d'Allah? » (Coran,16:72) et dit : « Les biens et les enfants sont l'ornement de la vie de ce monde. » (Coran,18:46) et dit sur l’appel lancé par Houd à son peuple: « Craignez Allah donc et obéissez-moi.Craignez Celui qui vous a pourvus de [toutes les bonnes choses] que vous connaissez,qui vous a pourvus de bestiaux et d'enfants,de jardins et de sources.Je crains pour vous le châtiment d'un Jour terrible.» (Coran,26:131-135)

Cheikh Ibn Outhaymine (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: « Les biens et les enfants sont l'ornement de la vie de ce monde. » (Coran,18:46) Il a mentioné les garçons et tu les filles car les interlocuteurs  ne se sentaient fiers que de leurs garçons, les filles étant à l’époque antéislamique extremêment rabaissées comme le dit Allah le Puissant et Majestueux: « Et lorsqu'on annonce à l'un d'eux une fille, son visage s'assombrit et une rage profonde [l'envahit] » (Coran:16:58) C’est-à - dire qu’ils affichaient une mine sombre, le coeur dominé par la colère.La parole du Très-haut ‘ornement de la vie de ce monde’ signifie qu’on s’embellit d’avoir des garçons.Imaginez que vous ayez à offrir de l’hospitalité à des visiteurs et que vous disposiez de dix jeunes garçons pour s’occuper d’eux… vous seriez extrêmement contente de ce beau spectacle. Imaginez encore que vous vous déplaciez à chevel entouré de ce groupe de jeunes, ne trouvriez vous pas cela superbe? » Extrait du commentaire de la Sourate 18,p.78-79.

En somme , les versets que voilà expliquent la grâce faite par Allah à Ses fidèes serviteurs mais ils n’insénuent pas qu’on doit être fiers des garçons à l’exclusion des filles.

Deuxièmement,

la compassion pour les filles et leur bon traitement sont recommandés par l’islam

Dès lors, le musulman doit être compatissant avec ses filles, les aimer  et leur réserver un bon traitement puisque c’est ce qui lui est recommandé.

Aicha , l’épouse du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) raconte: « une femme s’est présentée à moi accompagnée de deux fillettes, histoire de me solliciter.Je lui ai remis la seule datte dont je disposais.Elle l’a distribué aux fillettes et est repartie. Quand le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) arrive, je lui en ai parlé. Et il dit: «quand on a des filles et les traite bien, elles servent (leurs preneur en charge)  de protection contre l’enfer.» (rapporté par al-Boukhari,5995 et par Mouslim,2629)

Anas ibn Malick rapporte que le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « celui/celle qui prend en charge deux filles jusqu’à leur âge de majorité viendra au jour de la Résurrection en ma compagnie (il le dit en joignant ses doigts) (rapporté par Mouslim,2631)

Dans le même ordre d’idées , Djaber ibn Abdoullah rapporte que le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « celui/celle qui a trois files, les loge, les traite avec compassion et les pred en charge, cela lui vaudra une admission assurée au paradis. »- On lui dit: et si elles n’étaient que deux? »- « même si elles n’étaient que deux.» Certains crurent que si on lui disait : et s’il ne s’agissait que d’une seule fille? Il aurait dit : « même une seule fille » (rapporté par l’imam Ahmad dans al-Mousnad (22/150) et jugé authentique par les vérificateurs d’al-Mousnad et cité par cheikh al-Albani dans as-silsilah as-sahihah (6/397)

Allah le Très-haut nous a donné l’ordre de prendre exmple sur le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) puisqu’Il a dit: « En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment. » (Coran,33:21) Or le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) aimait sa fille tendrement.Sous ce rapport, Aicha, la Mère des croyants, rapporte: «nous , les épouses du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) étions toutes réunies autour de lui à un jour quand Fatimah (paix sur elle) arrivait auprès de lui en marchant exactement comme son père. Quand celui-ci l’a aperçue, il dit: bienvenu à ma fille . Et puis il l’a installée à sa droite ou à sa gauche. » (rapporté par al-Boukhari,6285 et par Mouslim,2450) Selon la version d’at-Tirmidhi (3872) Aicha (p.A.a) a dit: «je n’avais jamais vu quelqu’un qui ressemblait au Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dans ses attitudes, comportments et gestes, y compris sa manière de s’asseoir et de se relever, comme Fatimah….Quand elle arrivait auprès Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui), ce dernier allait l’accueillir, l’embrassait et l’installait à ses côtés. Et quand le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) se rendait auprès d’elle, elle l’accueillait , l’embrassait et lui cédait sa place. » At-Tirmidhi qualifie le hadith de on , authentique, étrange par cette voie. Le hadith a été rapporté de plusieurs voies d’après Aicha.

Pour al-Miswar ibn Makhramah, le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « Fatimah est un moreau de moi; ce qui l’irrite m’irrite. » (rapporté par al-Boukhari,3714 et par Mouslim,2449)

L’infériorisation des filles était une réalité de l’époque antéislamique, contraire aux moeurs de l’islam.

À ce propos, Ibn al-Qayyim (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: « Allah le Très-haut a dit: « ou bien Il donne à la fois garçons et filles; et Il rend stérile qui Il veut. Il est certes Omniscient et Omnipotent » (Coran,42:50) Le Transcendant nous informe de ce qu’Il décrète pour les couples en termes d’enfants. C’est Lui qui les leur donne.Un fidèle serviteur ne s’expose à la colère divine pire qu’en étant mécontent de ce qu’Il lui offre. Or, Il commence par les filles! Il s’agit de dire que la desapprobation des nouveau-nés de sexe féminin était une coutume chez les gens de l’époque antéisamique, condamnée par Allah le Très-haut en ces termes: «Il se cache des gens, à cause du malheur qu'on lui a annoncé. Doit-il la garder malgré la honte ou l'enfouira-t-il dans la terre ? Combien est mauvais leur jugement ! » (Coran,17:59) et : « Et lorsqu'on annonce à l'un d'eux une fille, son visage s'assombrit et une rage profonde [l'envahit].» Coran,16:58)

Le Très-haut dit encore au sujet des femmes: « Ô les croyants ! Il ne vous est pas licite d'hériter des femmes contre leur gré. Ne les empêchez pas de se remarier dans le but de leur ravir une partie de ce que vous aviez donné, à moins qu'elles ne viennent à commettre un péché prouvé. Et comportez-vous convenablement envers elles» (Coran,4:19)                 

Il en est de même des filles.Elles peuvent apporter un grand bien  ici-bas et dans l’au-delà.Défaut ne serait pire que de les détester puisqu’il s’agirait de décliner l’offre d’Allah.

Salih ibn Ahmad dit: « quand mon père avait une fille, il disait : les prophètes étaient des pères de filles. Yaqoub ibn Bakhtian dit « j’ai eu 7 filles et chaque fois que j’avais une filles, je me rendais auprès d’Ahmd ibn Hanbal et il me disit: ô Abou Youssof, les prophètes étaient des pères de filles. Sa remarque dissaipait mon souci. » Extrait de Touhfatoul mawdoud,p.24-31)

Allah a recommandé un traitement équitable des enfants

D’après Nou’maan ibn Bachir (p.A.a) le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « craingez Allah et soyez equitables dans le traitement de vos enfants. » (rapporté par al-Boukhari,2587 et par Mouslim,2587)

Des ulémas etendent ce traitement équitable jusqu’ la distributions des baisers. Si on donne un baiser à l’un d’entre eux,  il faut lee faire pour tous les autres , garçons et filles.

Pour at-Tirmidhi, cette pratique est retenue par certains ulémas. Il y recommadent l’équité à tel point que certains disent qu’il faut leur réserver le même traitement dans les baisers. Pour une partie d’entre eux, on doit traiter garçons et filles de la même manière dans les cadeaux et dons. » Extrait de Sunan at-Tirmidhi (3/640)

Le fait de ne donner le baiser qu’aux garçon, de les aimer et de bien les traiter à l’exclusion des filles est absolument injuste.

Troisièmement,

explication du hadith: «je vous ai vues majoritaires en enfer »

Cette information n’a rien à voir avec l’amour des femmes ou la detestation de leur procréation. Il ne l’a donnée que dans le seul but de les encourager à faire du bien mais pas pour les dénigrer.C’est dans le même sens qu’il dit dans un hadith rapporté par Abou Said al-Khoudri (p.A.a) selon lequel le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «ô femmes, faites des aumônes car je vous ai vues majoritaires en enfer. »

-« pourquoi, ô Messager d’Allah? »

-« vous avez trop souvent recours à la malediction et vous êtes promptes à vous montrer ingrates.Je n’ai pas vu des êtres aussi peu intelligentes et pieuses au point de plonger l’homme déterminé dans le desarroi que vous, ô femmes! » (rapporté par al-Boukhari,1462 et par Mouslim,80)

Quand une femelle fait une bonne oeuvre, elle est assurée de son accès au paradis au même titre que l’homme. C’est dans ce sens que le Très-haut dit: « Et quiconque, homme ou femme, fait de bonnes œuvres, tout en étant croyant... les voilà ceux qui entreront au Paradis; et on ne leur fera aucune injustice, fût-ce d'un creux de noyau de datte. » (Coran,4:124) et : « Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions» (Coran,16:97)

L’honneur fait aux descendants d’Adam englobe hommes et femmes?

Quant à la parole d’Allah le Très-haut : « Certes, Nous avons honoré les fils d'Adam » (Coran,17:70) Cet honneur englobe les femmes car le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « les femmes sont les soeurs germaines des hommes. » (rapporté par Abou Dawoud,236 et par at-Tirmidhi,113 et jugé authentique par al-Albani dans silsilatoul ahaadith as-sahihah (6/860)

Pour al-Khattabi (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) les propos: « les femmes sont les soeurs germaines des hommes.» signifient qu’elles sont leurs égales par rapport à la nature et aux moeurs . C’est comme si elles étaient leur moitié.

Ces propos font jurisprudence dans la mesure où ils confirment le raisonnement par analogie, l’assimilations des choses qui se ressemblent et que le discours adressé formellement aux hommes implique les femmes, à moins que des arguments prouvent le contraire. » Extrait de Maalim as-sunan (1/79)

L’honneur reconnu à l’humain trouve son fondement dans la piété et non dans la masculinité. Le plus pieux/la plus pieuse est toujours le/la plus honoré(e) au près d’Allah. C’et dans ce sens qu’Allah le Très-haut dit: « Ô hommes ! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux. » (Coran,49:13) D’après Abou Hourayrah (p.A.a) on a dit : « ô Messager d’Allah, qui est le plus honoré auprès d’Allah? »-« le plus pieux » dit-il. (rapporté par al-Boukhari,3353 et par Mouslim,2378) .

Allah le sait mieux.

Source: Islam Q&A