Mercredi 15 Chawwaal 1445 - 24 avril 2024
Français

Les mérites des Compagnons (puisse Allah les agréer)

Question

J’espère un éclairage sur les mérites des Compagnons et les qualités qui les distinguent des autres.

Texte de la réponse

Louange à Allah.

La doctrine de l’ensemble des Sunnites strcits implique la croyance en l’équité des Compagnons et en leurs mérites parce qu’Allah le Très-haut leur a rendu hommage dans Son livre, et la Sunna les a expressément loués. Les textes allant dans ce sens sont nombreux et concordants, et evoquent des contextes qui indiquent clairement qu’Allah les a favorisés par des vertus, et leur a réservé des caractères. Ce qui leur a permis d’obtenir un grand honneur et d’atteindre une haute position auprès de Lui.

De même qu’Allah le Très-haut a choisi le plus digne de Ses créatures pour la transmission de Son message, de même, Il a choisi, pour la transmission de l’héritage prophétique, ceux qui sont capables d’exprimer la reconnaissance de ce bienfait et de cet honneur.Sous ce rapport, le Très-haut dit: « Allah sait mieux où placer Son message.»(Coran,6:124) 

Ibn al-Qayyim (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: « Allah le Transcendant sait mieux où placer ses missions afin qu’elles soient bien transmises et retransmises.Il sait mieux que quiconque le plus apte à communiquer Son message aux humains avec honnêteté et sincérité, doublée de la vénération de l’Envoyeur, du respect de Son droit, de la persévérance dans l’exécution de Ses ordres, de la reconnaissance de Ses bienfaits et de la volonté de se rapprocher de Lui.Il connait aussi celui qui ne possède pas cette aptitude. Le Transcendant connait mieux que tout autre celle parmi les nations qui mérite plus que les autres d’assumer l’héritage de Ses Messagers pour assurer leur sucession et tetransmettre ce qu’ils étaient venus apporter de leur Maître.» Tariq al-hidjratyan,p.171.

Le Très-haut dit: « Ainsi, éprouvons-Nous (les gens) les uns par les autres, pour qu'ils disent: « Est-ce là ceux qu'Allah a favorisés parmi nous ? » N'est-ce pas Allah qui sait le mieux lesquels sont reconnaissants ? » (Coran,6:53)

Cheikh as-Saadi (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit: « ceux qui reconnaissent le bienfait et lui opposent ce qu’il requiert en fait de bonnes oeuvres, Allah les favorise par Sa grâce, à l’exclusion des ingrats.Allah le Très-haut est sage et n’accorde pas de mérité à celui qui n’en est pas digne.

Des versets et hadiths évoquent leurs mérites et éminente position. Mieux, ils s’étendent sur les causes pour les quelles ils sont accédés aux hautes positions.

Sous ce registre, le Très-haut dit: « Muhammad est le Messager d'Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d'Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Telle est leur image dans la Thora. Et l'image que l'on donne d'eux dans l'Évangile est celle d'une semence qui sort sa pousse, puis se raffermit, s'épaissit, et ensuite se dresse sur sa tige, à l'émerveillement des semeurs. [Allah] par eux [les croyants] remplit de dépit les mécréants. Allah promet à ceux d'entre eux qui croient et font de bonnes œuvres, un pardon et une énorme récompense. » (Coran,48:29)

Figure parmi les plus importants facteurs qui ont favorisé l’éminence du statut des Compagnons, le témoignage d’Allah le Très-haut attestant la pureté de leurs coeurs et la sincérité de leur foi.Quel solennel temoignage venu du Maître des fidèles croyants dont aucun humain ne pourrait jouir après l’interruption de la révélation.

Ecoute la parole du Transcendant et Très-haut: « Allah a très certainement agréé les croyants quand ils t'ont prêté le serment d'allégeance sous l'arbre. Il a su ce qu'il y avait dans leurs cœurs, et a fait descendre sur eux la quiétude, et Il les a récompensés par une victoire proche.» (48:18) Ibn Kathir (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) ecrit dans son Tasir al-Qouaan al-Adzeem (4/243): «Il sait ce qui anime leurs coeurs en fait de sincérité, de fidélité et de disponibilité.»

Qu’elle est belle cette parole d’Abdoullah ibn Massoud (p.A.a)! « si vous voulez un modèle, cherchez-le parmi les défunts car les vivants ne sont pas à l’abri de la tentation. Par défunts, j’entend parler des Compagnons de Muhammad (bénédiction et salut soient sur lui), les meilleurs membres de la Communauté, les plus pieux, les mieux instruits et les plus spontanés.Ils étaient choisis par Allah pour accompagner Son Prophète et implanter sa religion. Reconnaissez-leur leurs mérités, marchez sur leurs traces, et adoptez leurs moeurs et leur vision de la foi dans la mesure du possible.Car ils ont suivi le droit chemin.» (rapporté par Ibn Abdoul Barr dans al-Djame, n° 1810.

Allah a promis aux Immigrés et aux Auxiliaires l’accès au paradis et la jouissance d’un bien-être éternel.Il leur a assuré Sa satisfaction dans des versets lisibles jusqu’au jour de la Résurrection. Est-il est concevable qu’un tel privilège revient à des gens sans mérite? Le Transcendant et Très-haut dit: « Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils L'agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l'énorme succès ! » (Coran,9:100)

Le plus distingué des humains, l’imam des Messagers et Prophètes, a attesté leurs mérites.Il était un témoin pour eux durant sa vie.Il a vu leurs sacrifices et constaté la sincérité de leur détermination et pronocé à leur endroit d’inoubliables témoignages attestant leur noblesse et l’amour qu’il leur vouait.

Abou Hourayrah (p.A.a) a rapporté que le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui)  a dit: « n’insultez pas mes compagnons.Au nom de Celui qui tient mon âme en Sa main, si l’un d’entre vous dépensait en or l’équivalent du mont Ouhoud, il restrait loin de les égaler. » (Rapporté par al-Boukhari,3673 et par Mouslim,2540)

D’après Abdoullah ibn Massoud, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: « ma génération est la meilleure, puis celle qui l’a suivi puis celle qui a suivi. » (rapporté par al-Boukhari,2652 et par Mouslim,2533).

Al-Khatib al-Baghdad (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit dans al-Kifayah (49): « même si rien n’était reçu en leur faveur de la part d’Allah le Puissant et Majestueux et de Son Messager, la situation qu’ils ont vécu , notamment leur immigration, leur djihad, leur appui, leurs sacrifices personnels et fianciers, l’exécution de leurs fils et pères, leur dévouement sincère à la religion, la force de leur foi; la situation que voilà nous dicterait l’affirmation catégorique de leur équité, la croyance en leur désintéressement et au fait qu’ils sont les meilleurs de tous ceux qui sont jugés équitables, comparés à ceux qui viendraient après pour le reste du temps.Voilà la doctrine de l’ensemble des ulémas et de ceux parmi les jurisconsultes crédibles.

Si nous voulions recenser leurs attitudes à travers lesquelles ils ont apporté leur soutien à la religion et les actions grâce auxquelles ils ont mérité la haute position qu’ils occupent, nous aurions besoins d’écrire de longues volumes.Tellement leurs vies étaient entièrement consacrées à Allah le Très-haut.Existe-t-il assez de feuilles pour contenir les récits des vies des centaines de compagnons qui ont rempli le monde de bien et de bonté.

Ibn Massoud (p.A.a) dit: «Certes, Allah a regardé les coeurs de Ses serviteurs et trouvé que celui de Muhammad en était le meilleur. Aussi l’a-t-il choisi et investi de Son message. Ensuite, Il a jeté un autre regard sur les coeurs des serviteurs et trouvé que les coeurs de ses Compgnons sont les meilleurs. Et Il a écidé de faire d’eux ses soutien; ils se battent pour defendre sa religion.Tout ce que les musulmans approuvent est bon pour Allah.Tout ce qu’ils trouvent mauvais est jugé mauvais pour Allah. » (rapporté par Ahmad dans al-Mousnad (1/379) Et les réviseurs jugent sa chaîne de transmission bonne.

On s’est déjà apasenti l’argement sur la question dans le cadre de la réponse donnée à la question n° 13713 et à la question n°45563.

Deuxièmement,il faut savoir que les Compagnons (p.A.p) n’étaient pas infaillibles.C’est la doctrine de l’ensemble des adptes strcites de la Sunna.Ils n’étaient que des êtres humains vulnérables à tout ce qui peut arriver à leur espèce.Les erreurs et actes de désobéissance commis par une partie d’entre eux leur sont pardonnés, vu la noblesse acquisse grâce à leur accompagnement (du Prophète).Les bons actes suplantent les mauvais.Le fait pour l’un d’entre eux de se mettre à la disposition du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui), ne serait qu’un instant, pour servir la religion, a une valeur inégalable.

Cheikh al-islam (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde)  dit: « les adeptes de la Sunna disent du bien d’eux, sollicitent la miséricorde pour eux et implorent le pardon pour eux. Cependant , ils croient que seul le Messager d’Allah était à l’abri des péchés, des fautes et de l’erreur dans l’effort d’interprétation des textes. Tout autre peut y tomber.Néanmoins, ils demurent tels que le Très haut le dit: « Ce sont ceux-là dont Nous acceptons le meilleur de ce qu'ils œuvrent et passons sur leurs méfaits, (ils seront) parmi les gens du Paradis, selon la promesse véridique qui leur était faite.» (Coran,46:16).La valeur des actes dépende des résultats qui en découlent non de leurs formes. » Recueil des avis juridiques (4/434)

Le livre et la Sunna l’ont confirmé à plusieurs reprises.Allah le Transcendant et Très-haut a passé sous silence le cas des Compagnons qui ont pris la fuite à Ouhoud. Sous ce rapport, Il dit: « Ceux d'entre vous qui ont tourné le dos, le jour où les deux armées se rencontrèrent, c'est seulement le Diable qui les a fait broncher, à cause d'une partie de leurs (mauvaises) actions. Mais, certes, Allah leur a pardonné. Car vraiment Allah est Pardonneur et Indulgent ! » (Coran,3/155)

Quand l’un des Compangons a commis le péché de dévoiler aux Qouraych l’imminence de l’arrivée de l’armée du Prophète (bénédiction et salut soienr sur lui) pour conquérir La Mecque, et qu’Omar ibn al-Khattab (p.A.a) a voulu le tuer , le Prophète (bénédiction et salut soienr sur lui) a dit: « il avait assisté à labataille de Badre..Et qui sait? Peut-être Allah, regardant les combattants de Badre, aurait-Il dit: «faites ce que vous voulez , je vous ai pardonné. » (rapporté par al-Boukhari et Mouslim,2494)

Dans d’autres situations, certains d’entre eux ont commis des péchés mais Allah les leur a pardonnés.Ce qui prouve qu’ils méritent un grand honneur et que leurs manquements, sous le règne du Prophète et après lui, ne remettent pas en cause leur statut.Les versets précédents évoqant leurs mérites et assurant leur accueil au paradis ne peuvent jamais être abrogés.

Allah le sait mieux.

Source: Islam Q&A